Achtung Baby, une ré-édition qui prête à controverse - U2 France
Accueil / Zoonation / Achtung Baby, une ré-édition qui prête à controverse

Achtung Baby, une ré-édition qui prête à controverse

samedi 5 novembre 2011 / par Pauline / Tags:

Depuis l’annonce de la ré-édition d’Achtung Baby, les débats n’ont cessé dans la sphère des fans quant au contenu et au prix de l’objet en question. Certains fans, sur U2France comme sur d’autres sites, n’ont pas manqué de critiquer parfois violemment le marketing de U2 autour de cette ré-édition. Comme si cela ne suffisait pas, des couacs de communication et de production viennent enfoncer le clou sur une ré-édition déjà très controversée.

JPEG - 48.1 ko

Auteur : Pauline

Des prix inédits chez U2

Il va s’en dire que les tarifs des éditions sont de l’ordre du jamais ou rarement vu pour le groupe irlandais. Pendant que Steph s’étouffait devant le prix de la Uber Box, d’autres personnes comme Chris683a ironisaient : « donc la version "un bras" vaut environ 90€ et la version ultimate "deux bras et un rein" vaut environ 300€ ». Sans entrer dans le débat peu passionnant du « personne ne vous force à acheter », la question de pratiquer de tels prix se pose : faut-il s’extasier ou crier au scandale devant le prix du bébé ?

Les plus polis ont qualifié le prix de la maxi édition « d’arnaque », arguant qu’il devient récurent chez U2 de faire des coffrets à des prix affolants, tandis que des fans justifient le tarif au vu du large contenu réuni qu’ils attendaient d’acquérir (principalement 6 CD, 4 DVD et les lunettes de Bono). Les fans dans l’incompréhension voire choqués des 300€ de la Uber Box ont vu leur agacement augmenter lorsque le manager de U2, Paul McGuinness, a tenu les propos suivants au magazine ’Rolling Stones’ : « Il y a des personnes qui sont prêtes à payer cher pour avoir un contenu enrichi dans une édition super deluxe, alors vous pouvez en augmenter le prix ». Entendre le manager de U2 dire clairement tirer profit du côté « pigeon » des fans, prêts à tout acheter pour leur groupe favori, a été pour plus d’un un choc violent.

Un contenu pour le moins critiqué

Une fois encore, nous ne nous appesantirons pas sur l’éternel débat inintéressant du « U2 ne peut pas satisfaire tout le monde », mais plutôt sur ce qui est fréquemment remis en question dans le contenu des éditions d’Achtung Baby. Cyril, du site Sucking Rock And Roll, s’est penché sur ce sujet dans l’un de ses articles (que vous pouvez lire à cette adresse) : « un cd "baby" et quelques inédits sortis des sessions de Berlin, voilà les seuls intérêts de ce coffret. Tout le reste est déjà connu des fans depuis longtemps. Des fans, car ce sont bien eux la cible de cette boîte en carton, pas le grand public qui se moque éperdument d’une telle réédition. » Même si le titre inédit Oh Berlin est une perle que peu de fans se lassent d’écouter, et même s’il est accompagné d’autres titres plaisants et inconnus de nos oreilles jusqu’à présent, le reste du coffret est plus discuté.

JPEG - 19.7 ko

La palme de l’objet critiqué revenant au DVD ’Zoo TV live from Sydney’, dont la précédente ré-édition date de 2006. Comme le dit Cyril, sur les 156 concerts que compte cette tournée U2 ne semble pas décider à en diffuser un autre que celui de Sydney. Pourquoi ? Un show à Rotterdam a été enregistré par une chaîne de télévision et nous savons que la plupart des concerts de U2 sont enregistrés (nous les retrouvons ensuite en clip ou en bonus). Cette épineuse question n’a pas encore trouvé de réponse et laisse bon nombre de fans sur leur faim. Certains ont fini par dire : "j’aurais acheté s’il y avait eu un autre concert en DVD". Finalement c’est l’effet inverse de celui attendu par U2 qui se produit : à ne pas avoir voulu prendre de risque pour s’assurer l’adhésion des fans, des fans renoncent justement à adhérer plutôt qu’acheter un produit en double.

Depuis quelques jours c’est un autre DVD qui fait débat : celui du documentaire ’From The Sky Down’. La version disponible dans les éditions Super Deluxe et Uber Deluxe est en réalité amputée d’une dizaine de minutes, ne laissant ainsi que l’édition séparée du DVD en version complète (qui sortira début décembre, soit un mois après la ré-édition d’Achtung Baby). Pourquoi un tel choix de la part de U2 ? Après la phrase de Paul McGuinness et le DVD du Zoo TV, nous ne pouvons que nous interroger quant à savoir si ce pas là encore une opération marketing dans le but d’inciter les fans à acheter un produit en double. Choix stratégique ou non, des fans n’en restent pas moins déçus de ne pas avoir la version intégrale après avoir dépensé au minimum 80€ dans une édition comprenant ce rockumentaire.

’Baby Achtung Baby’, un bébé déjà bien mature

Ce CD bonus, comprenant les démos des titres d’Achtung Baby et compris dans les éditions Deluxe, laisse lui aussi des déceptions dans les rangs. Une première remarque est formulée par Wraitii : "c’est très proche de la version définitive, mais en moins bon. Ils auraient pu nous donner une réinterprétation moderne des chansons telles qu’ils les font en live, par exemple." Certains fans auraient préféré avoir la version de ces titres enregistrés au studio Hansa cette année, d’autres se contentent parfaitement d’avoir les versions démos.

Mais il s’avère finalement un manque d’authenticité dans ces titres, c’est Steph qui l’explique le mieux :"Ça sent le montage 2011 à plein nez et vraiment pas à un bout d’histoire pris sur le vif cuvée 1991. Ce que j’aime dans les démos c’est quand j’y retrouve à la fois l’imperfection du travail en studio qui part dans tous les sens, pas une version bien propre parce qu’elle a subit un mixage 2011." En plus de ce mixage intensif, l’on distingue à la voix de Bono que la partie vocale de Tryin’ To Throw Your Arms Around The World date en réalité de 2011. L’appellation "Baby" ne semble donc pas très appropriée pour qualifier des démos qui n’ont qu’un seul pied en 1991.

Une non-remasterisation inexpliquée

Je dois avouer qu’il a été difficile pour moi, administrateur de U2France, de suivre le feuilleton de la remasterisation non-remasterisée d’Achtung Baby ! Lors de l’annonce officielle de la re-sortie de l’album le mot "remasterisation" n’a pas été employé. Comme bon nombre de sites nous avons pensé que l’album serait logiquement remastérisé, s’inscrivant ainsi dans la lignée des précédents opus ré-édités en version remasterisée. Nous n’avons eu de cesse de modifier nos titres pour suivre la dernière certitude éphémère, avant d’opter pour le mot passe-partout "ré-édition". Pardon, si certains d’entre vous ont été induits en erreur ;-)

JPEG - 45.4 ko

Ensuite, un problème de communication et/ou de positionnement marketing au sein de Principe Management a donné lieu à une confusion générale : le site officiel de U2, U2.com, a annoncé pendant un temps "remastered" avant d’effacer tout simplement cette mention. C’est The Edge et Neil McCormick qui ont finalement rendule verdict mi-octobre en affirmant que l’album n’était pas remasterisé mais "optimisé et poli". Optimisé et poli... Mais alors pourquoi pas remasterisé ? Une nouvelle question qui reste sans réelle réponse, d’autant plus qu’il est difficile de préciser la différence ténue entre "optimisé et poli" et "remasterisé".

Cette non-remasterisation a elle aussi été allégrement critiquée : quel est l’intérêt de ré-éditer l’album s’il n’est pas remastérisé ? Si l’intérêt d’une ressortie n’est pas l’album Achtung Baby en lui-même, il serait alors du côté du du contenu des éditions, auquel cas nous en revenons aux critiques du contenu jugé par beaucoup pas assez inédit et ne justifiant pas un prix aussi élevé.

Le double effet non kisscool®...

L’année dernière bon nombre de fans avaient été surpris par le prix du coffret ’U2360 live at Rose Bowl’, atteignant les 120€ et qui comptait le concert en double puisque sur deux supports (DVD et Blu-ray). Aujourd’hui leur surprise fait davantage la place à une désillusion envers les choix marketing de U2. Des prix volontairement sur-élevés, une partie du contenu loin d’être inédite, une autre qui ne répond pas suffisamment aux attentes... Le tout conduit des fans à penser : "J’en ai quand même un tout petit peu ras-le-bol de passer pour une vache à lait". A l’heure où Paul McGuinness dit vouloir freiner le téléchargement illégal relatif à U2, sa stratégie « du contenu enrichi » risque d’avoir l’effet inverse et de pousser des fans au téléchargement pirate pour se procurer ce qu’ils n’ont pas dans leur collection.

U2 voulait faire des éditions Deluxe spécialement pour ses fans, cependant il semble avoir oublié qu’ ils sont généralement déjà bien équipés et que tous n’accepteront pas pour autant d’être « des vaches à lait ». Pied de nez malheureux, la communication désastreuse du management de U2 au sujet de la remasterisation ainsi que les soucis de production d’Universal (des éditions Super Deluxe sans CD ont été distribuées à la Fnac) n’ont pas arrangé un certain sentiment de laissé-pour-compte chez des fans.

Soulignons, enfin, que cette ré-édition reste un objet qui fera plaisir aux nostalgiques de l’époque bénie "Achtung baby" et contentera ceux qui n’ont pas encore acquis les bonus déjà présents sur d’autres sorties ou ressorties de matériel de U2.

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Merci à Cyril, my favorite neighbour, de m’avoir permis de reprendre son article pour la réalisation de ce papier ;-)


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 29

Derniers posts

Instagram widget

go-top