Adam Clayton de U2 à la barre des témoins - U2 France
Accueil / Divers / Adam Clayton de U2 à la barre des témoins

Adam Clayton de U2 à la barre des témoins

vendredi 22 juin 2012 / par Corine/Dead / Tags:
JPEG - 67 ko

FlynetPictures.com

par LYNDSEY TELFORD

Le bassiste de la formation rock irlandaise U2, Adam Clayton a souligné combien il avait entière confiance en son ex-assistante personnelle — accusée d’avoir détourné de ses comptes 2,8 millions d’euros.

C’est hier que comparaissait à la barre des témoins M. Clayton dans le procès qui l’oppose à son ex-gouvernante Carol Hawkins, qui nie les 181 chefs de vols de chèques entre 2004 et 2008 des comptes personnels du célèbre bassiste.

Devant la cour criminelle de Dublin, notre bassiste a déclaré : “Je lui vouai une confiance absolue. Nous étions ensemble depuis longtemps ; à travailler ensemble. Elle était très consciencieuse.

“J’avais l’impression qu’elle surveillait mon argent et à de nombreuses occasions, elle a accusé les autres d’être avares.”

M. Clayton a expliqué qu’en 2008 Hawkins lui avait dit avoir réservé entre 13 000 et 15 000 euros en billets d’avion sur son compte pour rendre visite à ses enfants aux États-Unis et au Royaume-uni.

Et d’ajouter : “Elle a également mentionné qu’elle avait été suicidaire et avait fait une overdose. J’étais inquiet pour sa santé et lui ai conseillé de voir un psy. Je lui en ai trouvé un localement.

“Pour ce qui est de l’argent, j’ai bien compris que c’était une femme en détresse. J’ai dit qu’il nous faudrait vérifier les montants qu’elle réclamait.”

Mère de deux enfants, Hawkins, qui a travaillé pour M. Clayton pendant 17 ans, avait une procuration pour deux de ses comptes bancaires desquels elle aurait émis 181 chèques pour les déposer sur son propre compte — ainsi qu’un compte joint avec son époux à l’époque John Hawkins, et un compte avec carte de crédit.

Clayton, qui est arrivé au tribunal accompagné du manager de son groupe Paul McGuinness, avait au départ engagé Hawkins comme gouvernante et John comme chauffeur.

Ils étaient également hébergés à titre gratuit dans sa demeure de Danesmoate de Dublin avant de se séparer en 2007.

Au cours du contre interrogatoire, il a été fait remarquer à M. Clayton que Hawkins n’était pas seulement autorisée à acheter de petites courses pour la maison. Mais il a démenti. Et de déclarer : “J’achetais les choses que je voulais et Carol Hawkins les Corn Flakes.”

Notez cet article (de 1 à 5)
2.67/5(3) votes

Partagez cet article


Voir en ligne : The Irish Sun

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 93

Derniers posts

Instagram widget

go-top