U2 France

Accueil du site > Zoonation > Altérité sonique

Altérité sonique

jeudi 17 mai 2012, par Corinne/Dead pour U2 France

Toutes les versions de cet article :

Caroline van Oosten de Boer a été éditrice fondatrice de U2log.com (2000-2011) etl’auteur (avec Pimm Jal de la Parra) de ’U2 Live - A Concert Documentary’ (chez Omnibus Press).

C’est New Year’s Day de War en 1983 qui lui a fait connaître le groupe alors que ’l’agonie, l’extase et la catharsis’ de Moment of Surrender en 2009, pense-t-elle, pourrait être le plus beau moment du groupe’ Elle a vu U2 jouer en live plus de soixante fois et aujourd’hui elle tient les fans du groupe informés de l’actualité du groupe sur twitter - @u2log.

Nous avons demandé à Caroline de puiser dans son catalogue de chansons de U2 , de mettre les vieilles faces B sur la platine et de nous communiquer sa Playlist U2.


1. NEW YEAR’S DAY - WAR
C’est cette chanson qui m’a sensibilisée à U2, sans connaître son nom, qui il était, d’où il venait et ce qu’il défendait. C’était au lycée, je suis allée en boîte et ai entendu deux airs que j’aimais bien : Rock the Casbah des Clash, et ce morceau. Il me donne toujours la chair de poule chaque fois que je l’écoute en live.


2. TWO HEARTS BEAT AS ONE - WAR
Une chose m’a frappée à l’écoute de War, l’incroyable énergie nerveuse que l’on sent sur nombre de ses titres. Surrender, Like A Song et The Refugee (Je venais seulement de me faire à l’idée de combien cette dernière était tribale et très Adam and the Ants) sont toutes impitoyables tout comme Two Hearts Beat As One. Il existe un bootleg quelque part qui comprend 13 différentes prises studio de ce titre. Uniquement pour les masochistes.


3. A SORT OF HOMECOMING - THE UNFORGETTABLE FIRE
J’ai choisi celui-ci, titre éponyme de l’album, et Wire, tous deux figurent en haute position sur ma longue liste. L’écouter aujourd’hui est aussi euphorisant, joyeux et plein d’espoir qu’il y a 28 ans lorsque j’ai posé pour la première fois l’aiguille sur le sillon de cet opus. Comme The Unforgettable Fire était plus ou moins ma rencontre avec U2 (hormis New Year’s Day mentionné plus haut), je n’avais aucun a priori en achetant ce 33 tours, mais son altérité sonique avait due affoler les fans plus anciens, quelque part.


4. RED HILL MINING TOWN - THE JOSHUA TREE
J’ai acheté The Joshua Tree sur cassette au cours d’une escapade de sept heures à Toronto la semaine de sa sortie. Je me baladais dans une galerie marchande, cet album dans mes écouteurs, en arrivant à Red Hill Mining Town – pas mon titre préféré de cet opus, qui est Exit - je compris que je ne savais ni où j’allais ni où j’étais – je m’étais perdue dans la musique et il me fallait trouver un coin pour m’asseoir.
C"est cette phrase parlée “we’ll scorch the earth, set fire to the sky, we stoop so low, to reach so high” qui m’a renvoyée en cette année 1987 lorsque, vraisemblablement au sommet de mon admiration inconditionnelle, je me suis fait mes premiers amis fans de U2 et ai vu pour la première fois de mon existence le groupe sur scène…


5. 6. 7. WALK TO THE WATER, LUMINOUS TIMES (HOLD ON TO LOVE) and DEEP IN THE HEART
Il y a des jours comme ça où allez savoir pourquoi, Walk to the Water est mon titre préféré de tous les temps du répertoire de U2. Le texte “He said he was an artist, but he really painted billboards” continue de m’interpeller et de me faire sourire. En lettres de feu.
Si ça n’avait tenu qu’à moi, et, si je ne me trompe pas, pas à The Edge, ces trois faces B auraient constitué le noyau dur de The Joshua Tree. Cet album aurait alors été “The Unforgettable Fire Part II”, U2 n’aurait pas percé en Amérique, il n’aurait jamais atteint les sommets de la gloire ou trainé avec des supermodels, et ce groupe serait resté mien et vôtre et écouter ses chansons à la radio serait encore étonnant et nous ferait bomber le torse de fierté. Vous voyez ce que je veux dire, dans Bizarro Land.


8. A ROOM AT THE HEARTBREAK HOTEL
Alors que Angel of Harlem soit un air entraînant, j’aime la face B de ce single, son opposé plus sombre : la face caché de l’American Dream (le rêve américain). Moins de Memphis Horns, plus de drame. Elle se fond joliment dans les faces B du génial Joshua Tree citées plus haut.


9. NIGHT AND DAY
La seule reprise de cette liste. Si l’on choisit l’interprétation de Sinatra comme point de départ - et ne vous y rompez pas, j’adore Sinatra - voilà où repose tout le génie de U2 pour améliorer sa reprise : il sort la ‘night’ de cette chanson. Là où Sinatra roucoule charmeur, Bono, lui, trouve son harceleur intérieur et joue à fond la carte du désespoir pour un résultat magnifique.


10. LOVE IS BLINDNESS
J’ai déjà par le passé donné ici mes réserves initiales pour ce qui est de Achtung Baby, mais ce morceau qui conclut l’album a toujours été l’un de mes préférés. U2 étreint les traditions européennes dans cette ballade dont le son de base est le piano, notamment avec son ouverture presque classique (le fantôme de Mondscheinsonate de Beethoven la hante) ainsi que l’influence de Brel. D’un bout à l’autre.


11. THE FIRST TIME - ZOOROPA
Dans cette interprétation de la Parable of the Prodigal Son (parabole du fils prodigue), Bono médite de manière ambigüe sur le départ, l’abandon et non pas sur le retour chez soi et les différentes sortes d’amour. Une voix assurée, posée en opposition à une bande légèrement déroutante avec des borborygmes, une humeur que l’on retrouve sur le morceau suivant de Zooropa, Dirty Day.


12. MIAMI - POP
Quoi ? Oui, je sais, on déteste cette chanson. C’est justifié. Ce n’est peut-être pas le plus beau titre de Pop, mais tant qu’on ne l’a pas vu en live, on ne peut juger de rien. Sur la route, cette étrange petite comptine devient le véhicule parfait pour que Bono puisse exposer la palette complète de ses atouts pour la jouer de façon exagérée : déambulant dans une chemise digne d’un paon, avec son chapeau melon tout droit sorti d’Orange mécaniquefaisant virevolter un pépin aux couleurs de la bannière étoilée. Quand on sait que le groupe jouait la semaine même où Gianni Versace était assassiné à Miami Beach, je ne vous dis pas l’effet de surprise lorsque ce morceau a été joué – au nombre de mes plus beaux souvenirs de U2 en live en compagnie de mes amis. Selon moi, Popmart était la plus belle tournée et l’ensemble Miami / Bullet the Blue Sky / Please était la représentation des battements sourds du cœur des ténèbres.


13. PLEASE - POP

‘Stop fighting, please, let’s talk, please ?’ (Cessons de nous battre, parlons, s’il vous plaît) c’est ainsi que Bono introduisait calmement Please au public lors de la soirée d’ouverture du Popmart à Rotterdam. Puis il lâchait son courroux. Ce qui me touche dans cette chanson en dehors de ces vocalises incroyables c’est l’arrangement des instruments à cordes par Craig Armstrong.


14. A MAN AND A WOMAN - HOW TO DISMANTLE AN ATOMIC BOMB
Existe-t-il une playlist qui ne comprendrait pas ce que j’aime le plus chez U2 : drame, atmosphère, pathos, colère. Et puis, il y a cette mélodie qui en regorge. Si l’on devait cataloguer les chansons de U2 par saison, celle-ci, Staring at the Sun et Electrical Storm représenteraient l’été. Et apparemment dans l’univers de U2, été = conflit et compromis… et superbes chansons !


15. MOMENT OF SURRENDER - NO LINE ON THE HORIZON Sept minutes et demi d’agonie, d’extase et de catharsis. L’un des plus beaux moments de U2 figure sur son douzième album studio. Sur ce coup, je suis du côté d’Eno, il n’aurait jamais dû être laissé de côté et aurait dû être le premier single. Ç aurait foutu un sacré coup de pied au cul à l’époque de la radio.

Cliquer ici pour lire la playlist U2 de Jacknife Lee.

Pour continuer à recevoir les infos sur U2, abonnez vous gratuitement au Google Group U2France.

En savoir plus : U2.com

Lien permanent :

Partagez cet article

Inviter des amis à suivre l'actualité U2

9 commentaires | S'identifier pour réagir à l'article | Voir tous les commentaires

  • Chris683a le 19/05/2012 à 12:05

    un bel article qui met à l'avant de superbes face b . j'ai redécouvert a room at heartbreak hotel grace à cette article cool en plus les photos de the edge sont trés sympa .
  • wraitii le 19/05/2012 à 13:05

    La setlist est super solide. À la fois convenue et très originale, tout en étant assez représentative d'un U2. Mais le U2 un peu grinçant, cinglant, un peu schizophrène, le U2 sombre, qui est clairement une des facettes où le groupe resplendit. Et dans le style, ce classement est très bon.
  • Lionel le 19/05/2012 à 18:05

    Caroline Van Oosten de Boer a écrit:

    5. 6. 7. WALK TO THE WATER, LUMINOUS TIMES (HOLD ON TO LOVE) and DEEP IN THE HEART Si ça n’avait tenu qu’à moi, et, si je ne me trompe pas, pas à The Edge, ces trois faces B auraient constitué le noyau dur de The Joshua Tree. Cet album aurait alors été “The Unforgettable Fire Part II”, U2 n’aurait pas percé en Amérique, il n’aurait jamais atteint les sommets de la gloire ou trainé avec des supermodels, et ce groupe serait resté mien et vôtre et écouter ses chansons à la radio serait encore étonnant et nous ferait bomber le torse de fierté. Vous voyez ce que je veux dire

    Oh que oui, je vois !!

  • P!nG974 le 19/05/2012 à 19:05

    On se sent rejeter, fatalement lol .
  • wraitii le 19/05/2012 à 19:05

    On s'en fout, y a Miami dans le classement ninja-smiley-001
  • Chris683a le 19/05/2012 à 20:05

    +1 avec wraitii c'est ce que j'aime dans ce classement toute les périodes sont représentées et avec des morceaux cultes pour les fans . les 3 faces-b ; please , miami , a sort of homecoming .... . il n'y a vraiment que a man and a woman ou je ne suis pas l'auteur . mos aurait une bombe en single et aurait rassuré direct les anciens fans car GOB faisait trés vertigo de seconde zone . et l'enchainement miami /bullet était trés troublant
  • wraitii le 19/05/2012 à 20:05

    Génial, tu veux dire... J'avance qu'il est meilleur que l'enchainement All I Want Is You/Streets. Sur A Man And A Woman, je n'aurai pas compris si je n'avais pas entendu la version acoustique chez Clinton. En fait, c'est une sacrément bonne chanson, elle est juste nulle sur HTDAAB.
  • Chris683a le 20/05/2012 à 18:05

    oui mais je ne sais pas vraiment comment l' exprimer .les deux chansons avaient une violence incroyable . tu te prennais les deux chansons en pleine gueule lol dommage miami n'est pas été joué lors du concert filmé pour la tournée
  • Space Cow Boy le 20/05/2012 à 22:05

    J'aime beaucoup ce classement cool
S'identifier

Retour en haut de page