Ce que j’ai appris de Sargent Shriver par BONO - U2 France

Ce que j’ai appris de Sargent Shriver par BONO

jeudi 20 janvier 2011 / par Corine/Dead / Tags:

Les Irlandais sont toujours autant émerveillés par cet endroit mythique qu’est l’Amérique, mais dans les années 1960, notre fascination nous échappa. Je n’étais pas suffisamment âgé pour me souvenir des sacrifices de cette grande génération qui sauva l’Europe durant la Seconde Guerre Mondiale, ou pour comprendre tout à fait ce qui se passait au Vietnam. Mais ce dont je me souviens, et que je ne peux oublier, c’est d’avoir vu un homme marcher sur la lune en 1969 et m’être dit : "Voilà un pays qui trouve la joie dans l’impossible."

JPEG - 45 ko

Illustration : Justin Gabbard / R. Sargent Shriver, Leader des forces pacifistes, est décédé à l’âge de 95 ans, le 19 janvier 2011

Les Irlandais ont vu en les Kennedy leur propre famille royale prêtée à l’Amérique. Un million d’entre eux ont sont venus pour le retour au pays de J.F.K. pour voir ces servants du public patricien qui, malgré leur base, n’avaient pas la patience pour le statu quo. (Ils aimaient également le fait que les Kennedy ressemblaient plus à des WASP - NDLT : White Anglo-Saxon Protestant - protestant blanc anglo-saxon - que n’importe quel “Prod”, notre terme familier pour désigner un protestant.)

Je me souviens des manches relevées de Bobby, de la mâchoire saillante de Jack et de ce message — un appel à l’action — selon lequel le monde ne devait pas obligatoirement être ainsi. La science et la foi avaient trouvé la rime parfaite.

A l’arrière plan, mais à peine dans l’ombre, se trouvait Robert Sargent Shriver. Une intelligence de diamant, trop brillante pour rester dans l’ombre. Il n’était ni Robert ni Bob, il était Sarge, et pour tout l’amour en lui, il savait que le mot amour était un mot dur. Facile à dire, dur à percer. L’amour, oui, et la paix également, pas à petite dose ; c’étaient cela les années 1960 mais on ne l’aurait pas su en se contentant de le regarder. Pas de cheveux longs chez les Shriver, ou de rock ’n’ roll. Avec sa belle épouse, Eunice Kennedy Shriver, il se rendait à la messe tous les jours — il s’agissait autant d’un acte de rébellion contre la modernité que d’un acte d’adoration. L’amour, oui, mais l’amour comme acte de bravoure, un acte courageux, requérant dureté et sacrifice.

Sa foi exigeait l’action, de sa part, de la part de nous tous. Pour que la parole devienne chair, il nous faut devenir les yeux, les oreilles, les mains d’un Dieu juste. L’injustice pouvait, selon les mots de ce vieux spirituel, “être vaincu”. Robert Sargent chantait : “Fais de moi l’instrument de ta paix” et est devenu cette chanson.

Make me a channel of your peace :

Where there is hatred let me bring your love.

Where there is injury, your pardon, Lord,

And where there’s doubt, true faith in you.

Oh, Master grant that I may never seek,

So much to be consoled as to console.

To be understood as to understand,

To be loved as to love with all my soul.

Make me a channel of your peace,

Where there’s despair in life, let me bring hope.

Where there is darkness, only light,

And where there’s sadness, ever joy.

(NDLT : prière de Saint-François d’Assise)

Les forces pacifistes étaient l’œuvre de Jack Kennedy mais prenaient forme dans l’esprit de Sargent Shriver. Lyndon Johnson déclara la guerre à la pauvreté mais ce fut Sarge qui en mena la charge. Celles-ci et les Jeux Olympiques Spéciaux, étaient l’incarnation aussi extrême des idées au coeur de l’Amérique que le programme spatial.

Robert Sargent Shriver changea le monde bien plus que quelques fois et je suis heureux de dire qu’il changea mon monde à tout jamais. A la fin des années 1990, lorsque la campagne Jubilee 2000 — dont le but était d’annuler la dette des pays les plus pauvres aux plus riches — me demanda d’aider aux Etats Unis, je fis appel au clan Shriver pour être aidé et conseillé. Ce que j’obtins, ce furent ces trucs de base et un appel aux armes tel un coup dans le dos.

Depuis, Bobby Shriver — le fils aîné de Sarge — et moi-même avons cofondé trois unités de combat dans la guerre contre la misère dans le monde : DATA, ONE et (RED). Il se peut que nous ne sachions pas encore ce qu’il faudra pour achever cette lutte et le silence souffrant de notre époque, mais nous engageons la vitesse supérieure pour tenter de réaliser l’ambition de Sarge.

J’ai de beaux souvenirs de Bobby et moi-même assis à la table de cuisine des Shriver en compagnie de ses père et mère — cette même équipe qui regardait par dessus l’épaule de J.F.K. — observant nos piètres tentatives de belles paroles, questions et nous poussant vers la compréhension et la crédibilité, un vrai défi lorsque son fils commence à traîner avec une rock star irlandaise au cœur meurtri.

Vers la fin, lorsque je rendais visite à Sarge, homme plus fragile, je fus abasourdi par son esprit vaillant et son humour. La pièce toute entière éclatait de rire. Je voyais en cela une victoire finale adéquate dans cette vie qui avait personnifié le service et l’avait transcendé, si souvent, le devoir grave, qui lui donnait une sorte d’apesanteur. Déjà, sa tâche presque accomplie, sa lumière brillait toujours aussi fort et nous éclairait tous.

JPEG - 26.2 ko

Bono, chanteur leader de la formation rock irlandaise U2, est co-fondateur de l’ONG ONE et de (Product) RED, il contribue ponctuellement en tant que chroniqueur au Times.

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : NY Times

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 55

Derniers posts

Instagram widget

go-top