Critique album : The Joshua Tree - U2 France

Critique album : The Joshua Tree

lundi 18 décembre 2006 / par Corine/Dead

Auteur : Colin Hogg

(5 étoiles)

"I’ll see you again when the stars fall from the sky
And the moon has turned red over One Tree Hill."
(je te reverrais lorsque les étoiles tomberont du ciel et que la lune rougeoiera au dessus de la colline à un arbre)

En juillet dernier, un jeune Maori du nom de Greg Carroll a péri dans un accident de la route alors qu’il conduisait une moto à Dublin de l’autre côté du monde.

Cette tragédie ne signifierait rien pour tous les autres en dehors de la famille, des amis et sans oublier un groupe du nom de U2 pour lequel Carroll travaillait et qui comptait parmi ses amis les plus proches, Bono, le chanteur et parolier du groupe.

Bono, le batteur de U2, Larry Mullen et d’autres membres de la famille U2 ont suivi le corps de Carroll jusqu’à Wanganui (Nouvelle Zélande) pour une cérémonie traditionnelle du nom de tangi et pour son enterrement l’an passé, comme Bono l’a dit, pour expliquer à sa famille ce que Greg Carroll avait accompli dans le monde étrange de la musique rock et pour partager avec eux cette cruelle perte.

Avanat de repartir de la Nouvelle Zélande, deux jours plus tard, Bono a insisté pour faire une pause à Auckland afin de se rendre à One Tree Hill (la colline à un arbre), une endroit dont leur ami leur avait parlé.

Bono, quelqu’un de profondément inspiré, a fait de cette expérience un texte et les trois autres membres de U2 y ont ajouté la musique pour créer One Tree Hill, l’élément musical clef remarquable du tout aussi remarquable nouvel album de U2, The Joshua Tree (L’arbre de Josué).

La réaction première de certaines stations de radio locales à The Joshua Tree, le premier album de U2 depuis plus de deux ans, a été mitigée. Cela, disent-ils, apparemment "ne sonne pas comme U2".

Considérons cela comme une recommandation. The Joshua Tree est une compilation de musique la plus engagée qui soit pour un groupe qui a entrecoupé sa carrière d’entailles passionnées et excitantes.

The Joshua Tree se voit administrer la marque de fabrique de U2, à savoir un son unique - dur, épars, rythmé par la voix passionnée de Bono et la seconde du groupe, celle d’Edge et du son pulvérisé distinctif de sa guitare.

A l’évidence le groupe a décidé que déboucher sur la passion n’avait pas nécessairement besoin pour ça d’un volume au maximum et s’exprime plus subtilement. La puissance de ce Joshua Tree repose dans sa retenue. Il est une urgence qui souligne virtuellement ses 11 titres - et lorsqu’elle explose c’est avec tout autant d’intensité.

Ce qui est certainement le cas de One Tree Hill. Pas seulement pour ce qu’elle signifie de ce côté-ci du monde, mais surtout parce qu’elle représente l’interprétation la plus fine, belle, triste et mélodieuse de cet album, bâtie sur l’insistance jusqu’à ce que la voix de Bono explose au paroxysme de la chanson.

Le nouveau single, With or Without You, suit un schéma semblable. Bullet in the Blue Sky est en acier trempé, maussade et dangereuse, et la définitivement effrayante Exit, l’avalanche virtuelle d’une chanson, bâtie à partir d’un murmure jusqu’à un barrage conduit par le son de la guitare, avant de pulser sur la basse menaçante d’Adam Clayton.

Running to Stand Still et Mothers of the Disappeared, qui closent chacune des faces de l’album sont des ballades émouvantes et dénudées, cette dernière étant un tribu à l’œuvre d’Amnesty International.

In God’s Country, qui s’ouvre sur le fracas de la guitare d’Edge frappe dur sur ce qui manque tout à coup à ces gens de la radio, ce "old U2" (bon vieux son U2), tandis que ce merveilleux Trip Through Your Wires déboule tel un nouveau thème pour The Good, The Bad and the Ugly (Le bon, la brute et le truand), avec ses rythmes écrêtés, sa plainte à l’harmonica et le chant de Bono : "Angel or devil/I was thirsty/And you wet my lips." (ange ou démon, j’étais assoiffé et tu as mouillé mes lèvres)

Oui, c’est également un disque de gospel. Mais ainsi sont tous les albums de U2. Vous pouvez vous en sortir avec le spirituel lorsque les guitares sont bruyantes.

Ce Joshua Tree est l’eau dans un désert. Il existe peu de groupes ayant laz vision et la puissance de U2. Il en existe encore moins qui puissent le traduire sur un album et le sustenter plus de 50 minutes durant.

Nos préférés : One Tree Hill, Running to Stand, Red Hill Mining Town, Trip Through Your Wires

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : Herald NZ

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 28

Derniers posts

Instagram widget

go-top