L’ex-assistante personnelle du bassiste de U2 ’liée à lui par contrat comme une (...) - U2 France
Accueil / Divers / L’ex-assistante personnelle du bassiste de U2 ’liée à lui par contrat comme une (...)

L’ex-assistante personnelle du bassiste de U2 ’liée à lui par contrat comme une simple domestique’…

lundi 25 juin 2012 / par Corine/Dead / Tags:
JPEG - 44.6 ko

Adam Clayton a démenti l’affirmation selon laquelle son ex-assistante personnelle, accusée d’avoir détourné près de trois millions d’euros,avait acheté des articles en son nom pour protéger sa vie privée et son anonymat.

Le bassiste de la formation rock irlandaise a déclaré à propos de Carol Hawkins : “Le fait est qu’elle a écrit des chèques de mes comptes pour les déposer sur ses comptes.

Elle utilisait mes comptes pour payer ses factures”, d’insister M. Clayton.

Hawkins (âgée de 48 ans) de Lower Rathmines Road, Dublin a plaidé non coupable devant la cour où elle est accusée de 181 chefs de vol des deux comptes à la Banque d’Irlande de M. Clayton sur une période de quatre ans entre 2004 et 2008. Les vols présumés totaliseraient 2 869 274 euros.

JPEG - 17.2 ko

Lors du contre examen par le conseiller de la défense, Ken Fogarty, M. Clayton a démenti que Mme Hawkins ait dépensé quelque deux millions huit d’euros pour lui.

Le conseiller de la défense a suggéré que la protection de la vie privée était la raison pour laquelle le nom de Mme Hawkins sur le bail de l’appartement de Taylor Hill en 2006 louée par elle et sa famille alors que la propriété Danesmoate de M. Clayton était en travaux.

M. Fogarty a ainsi expliqué à M. Clayton : “Vous préféreriez que n’importe qui vit ici ne sache des choses sur vous.”

“Ce serait juste”, de rétorquer M. Clayton.

M. Clayton a reconnu qu’il était celui qui payait le loyer pour Mme Hawkins car cela faisait partie du contrat qu’ils avaient conclus.

“Mais il n’était pas nécessaire pour elle de payer des choses pour moi en son propre nom”, de souligner M. Clayton.

M. Fogarty a demandé au témoin s’il était d’accord qu’il vivait dans un monde que le “reste d’entre nous”, avocats, juge et membres du jury, ne pouvait qu’observer.

M. Clayton a déclaré qu’il vivait une existence parfaitement normale, régulière lorsqu’il ne travaille pas et qu’il fait "lui-même ses courses".

Lorsqu’il a été souligné que certaines personnes vivaient dans une atmosphère plus raréfiée que d’autres, M. Clayton a répliqué “uniquement lorsque je travaille.”

“Nous vivons tous dans le même monde”, de répondre M. Clayton.

M. Clayton a reconnu que lorsque les limousines étaient réservées par U2 partnership, elles étaient payés par cette même entité et que lorsqu’elles l’étaient par lui-même en personne, il se chargeait lui-même de les régler.

Il a accordé à la défense qu’il n’avait jamais vu l’accusée “sa pavaner dans une limo” ou “ou porter des chaussures à la semelle rouge”, faisant référence aux chaussures de la marque “Christian Louboutin” achetées avec la carte de crédit de Mme Hawkins avec de l’argent présumé transféré du compte bancaire de M. Clayton.

Il a également précisé qu’il n’avait pas autorisé Mme Hawkins à dépenser son argent pour financer l’éducation de ses enfants, Joe et Eleanor. Il a également souligné qu’il avait embauché Mme Hawkins et son époux John et que l’éducation de leurs enfants le concernait nullement.

Il s’est dit inquiet de comment M. Hawkins payer la pension du cheval pour lequel il lui avait prêté 20 000 euros pour qu’il puisse l’acheter.

“Je ne lui ai pas demandé de business plan. je ne suis pas un homme d’affaires”, d’affirmer M. Hawkins.

Il a expliqué que M. Hawkins lui avait dit qu’il ne pouvait obtenir de prêt de la banque. “Je leur faisait confiance et je leur ai prêté cet argent. Voilà en quoi consistait mon implication.”

M. Fogarty a laissé entendre à M. Clayton que les responsabilités de Mme Hawkins avaient pris une plus grande importance au cours des ans. Le témoin en a convenu mais a ajouté : “Je ne dirai pas qu’elle croulait sous le travail.”

Il a objecté à la suggestion que Mme Hawkins, qui touchait un “modeste” salaire de 48 000 euros annuel, était “liée à lui par contrat telle une simple domestique.”

“je suis désolé, mais je dois objecter”, a conclu M. Clayton.

Notez cet article (de 1 à 5)
3.29/5(7) votes

Partagez cet article


Voir en ligne : The Irish Examiner

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 49

Derniers posts

Instagram widget

go-top