Le concert au Tacoma Dome, Seattle. - U2 France

Le concert au Tacoma Dome, Seattle.

mardi 24 avril 2001 / par Dom

Missoula, Montana.
La veille du concert de U2, mon groupe Moxie a joué au Ritz. Un des titres que nous avons joués était "Desire". Nous venions juste de jouer ce passage du milieu où le guitariste répète un accord "mi" et où le chanteur dit "for love or money-mon-mon-mon-money. Et juste quand je chante "and the fever, when I’m inside her (qui je vous le garantis est une autre interprétation des paroles), le groupe est censé changer sur un accord "ré" et passer au refrain "desi-i-i-i-re".
Nous l’avons raté. Je me sentais frustrée parce que beaucoup d’amis et d’autres musiciens étaient venus pour nous voir, et nous avons foiré à ce moment.

Vingt-trois heures plus tard je suis à quelques mètres de Bono en personne au Tacoma Dome. Bono chante "love or money-mon-mon-mon-money" et The Edge joue un "mi" sur sa guitare acoustique. De son bras droit, Bono fait un signe à The Edge pour lui dire d’entamer le "ré". Mais The Edge ne voit pas le signe de main de Bono et il rajoute une mesure supplémentaire de mon-monies. U2 vient de foirer "Desire" en face de 25.000 personnes. Personne n’a applaudi ou braillé aussi fort que moi. "Cette chanson, dit Bono à la salle rugissante d’applaudissements, est dédicacée à tous ceux qui viennent de monter un groupe de rock."

Le 12 avril, j’ai vu U2 à Tacoma, lors de leur tournée aux Etats-Unis "Elevation tour" . C’était une expérience religieuse. Pour ceux d’entre vous qui ont l’intention d’aller voir U2, lisez et réalisez le
phénomène que sont ces quatres Irlandais.
J’ai rejoint mon ami d’enfance devant le Tacoma Dome (je lui avais offert un ticket pour son anniversaire). Nous étions au sol, à une bonne distance de la passerelle en forme de coeur qui lie la foule à la scène. Nous étions devant deux filles que j’ai vu échanger un regard qui disait "oh non on est derrière deux idiots plus grands que nous !". Sean et moi avont galament échangé nos places avec les filles (NDLT : LES MECS VOUS AVEZ LU çA ? prenez-en de la graine et pensez aux naines dans mon genre, merci ;-) ) et nous avons bavardé à propos de notre admiration pour U2. Le plus ironique dans tout ça c’est que nous étions tous coincés derrière des types qui avaient l’air de pionniers de Portland.

L’explosive PJ Harvey est arrivée sur scène dans des habits noirs et brillants. Sa voix puissante a pris possession de chansons telles que "This is Love" ou "Big Exit" pendant quarante-cinq minutes. Mon amour pour Polly Jean n’a fait que grandir.

Alors que toutes les lumières de la salle étaient allumées pour le supposé changement de scène, U2 est arrivé sur scène et a lancé "Elevation", le tube hyper-sensuel de leur dernier album All That You Can Leave Behind. The Edge portait un bonnet bleu marine, un tee-shirt en jersey n°33, et un jean avec des strass sur les coutures. (NDLT : (| :- ) Le bassiste Adam Clayton portait un sweat-shirt et fumait.(NDLT : [8-( ) Le sexy-batteur Larry Mullen Jr portait un pantalon noir et une chemise en jean ouverte (NDLT : on se calme [ :-| ) Bono avait des bottes noires, un pantalon noir, un tee-shirt noir et une veste en cuir noire brillante et lisse. Ses cheveux noirs (assez longs) étaient mis en arrière et il portait ses habituelles lunettes. Il en jetait, habillé tout en noir ! (NDLT : #8-)3 )

J’avais vu U2 pendant le Popmart à Salt Lake City en 1997. A l’époque Bono avait la tête rasée , il portait des lunettes jaunes un peu ridicules et un tee-shirt orange avec un nom de super-héros imprimé sur la poitrine (NDLT : Bonoman is the name)

Le concert de Tacoma a été un des grand moments de ma vie, mais pas uniquement parceque Bono avait une dégaine géniale. Bono a réussi à se donner un look plus mature, même s’ il porte les les grosses lunettes de mouche du personnage "The Fly" qu’il a exhibé au monde entier pendant la tournée ZooTV au début des années 90.

Au milieu d’ "Elevation", les lumières de la salle se sont éteintes et celles de la scène se sont allumées. U2 a joué une version extatique de son son tube "Beautiful Day", puis Bono a aboyé à la foule "The GOAL is SOUL !" Quatres écrans videos au-dessus de leur têtes montraient chacun des membres du groupe en noir et blanc.
Le groupe a joué l’ode de Bono à Judas "Untill the End of The World". Bono et The Edge se sont avancés sur la passerelle pour mimer une corrida. Ensuite Clayton a entamé "New Year’s Day", une pépite de leur album de 1983, War.

Bono s’est adressé à la foule pour lui expliquer que Seatle et Dublin ont quelquechose de "très très profond en commun : la pluie ". Suite à quoi il a dédicacé la nouvelle chanson "Stuck In A Moment You Can’t Get Out Of" au chanteur d’INXS Michael Hutchence récemment décédé.

Les écrans se sont éteints et les lumières on été successivement rouges, vertes, roses et bleues pendant une intense version de "Gone", un des grands morceaux de l’album de 1997 Pop.

Puis les écrans se sont rallumés pour "Even Better Than The Real Thing". Un chapeau de cow-boy s’est retrouvé sur la tête de Bono alors qu’il projetait sa silhouette sur un écrant géant et qu’il morcellait les paroles (style Franck Sinatra) dans une version de New York qui donnait la chaire de poule. Bono est un maître pour ce qui est de captiver une foule. Chacun de ses moindres gestes n’a échappé à aucun oeil de toute la foule. Contrairement à Bono, qui a passé la plupart du temps sur la passerelle, les autres membres de U2 avait plutôt l’air d’un groupe à l’ arrière-plan.

Bono a pris sa guitare pour jouer "I Will Follow", ce qu’il n’avait pas fait pendant le Popmart, cette chanson étant le premier grand succès de U2 de leur album des débuts, Boy. Bono a chanté des petits morceaux de "Get Up, Stand Up" de Bob Marley au milieu de "Sunday Bloody Sunday" et s’est mis aux claviers pour "Sweetest Thing".

Après quelques présentations flatteuses, Bono et The Edge ont offert à la foule des versions acoustiques de "In A Little While", "Desire" et "The Ground Beneath Your Feet", chanson dont les paroles sont de Salman Rushdie. Bono a fait monter sur scène le jeune fille de The Edge et a dansé avec elle. Ensuite le groupe s’est lancé dans une version magnifique et passionée de "Bad", une de mes préférées que j’étais on ne peut plus conctent d’entendre en live.

U2 a atteint la stratosphère avec "Where The Streetes Have No Name". Bono a récité des prières pendant l’introduction et a conduit le groupe comme un orchestre symphonique quand elle a atteint son paroxysme. Dans la fosse, tout le monde sautait à pieds joints.
Bono s’est collé contre un écran montrant la silhouette d’une danseuse du ventre pendant l’intro de "Mysterious Ways", à laquelle il a apporté des paroles de "Sexual Healing" de Marvin Gaye.
U2 a terminé la partie principale du concert avec "The Fly", une merveille d’Achtung Baby, qui en live est complètemetn hallucinante. Le mot "beLIEve" flashait sur les écrans et Bono courait le long des rampes de la scène.

U2 a montré une vidéo de Charlton Heston parlant d’armes à feu avant de démarrer la première chanson du rappel, "Bullet The Blue Sky". J’ai trouvé grandiose que U2 ait donné un nouvel aspect anti-NRA (NDLT : National Rifle Association, des gens bien sypathiques) à cette chanson. Pendant le solo acid-rock de The Edge, Bono, habillé de jean, a éclairé la foule avec un spot, à la Rattle and Hum. Pendant "With Or Without You", Bono a pris une femme dans le public pour danser avec elle pendant que les projecteurs montraient une constellation sur le plafond du Tacoma Dome. Ils ont terminé leur rappel sur une version vibrante de "Pride (In The Name Of Love)" puis par "One", qu’ils ont prolongée de "Unchained Melody" et "Walk On", un hit de leur dernier album.

Les concerts de ce genre, comme le sexe, l’amour, les révélations et les épiphanies sont impossibles à traduire avec de vrais mots. (NDLT : et en plus vous avez une retraduction de cette traduction...) Voir U2 est comme être baigné dans la divinité pendant deux heures. En un mot, c’était phénoménal.

auteurs : Nate Sweber et Montana Vainin, Univerité du Montana.
traduction : staingirl, staingirl@u2abel.com

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 28

Derniers posts

Instagram widget

go-top