Les malheurs de la finance sont un obstacle à la lutte contre le sida - (...) - U2 France
Accueil / Caritatif / Africa / Les malheurs de la finance sont un obstacle à la lutte contre le sida - (...)

Les malheurs de la finance sont un obstacle à la lutte contre le sida - Bono

dimanche 5 décembre 2010 / par Corine/Dead / Tags:
JPEG - 37 ko

Bono, co-fondateur de One et de (RED) (à droite), au côté du Premier ministre australien Julia Gillard (à gauche) réagissent alors qu’ils illuminent de rouge l’Opéra et les pylônes de l’Harbour Bridge de Sydney, le 30 novembre 2010. Photo : Greg Wood, AFP/Getty Images

Le chanteur leader de la formation rock irlandaise U2 déclare que la difficile conjoncture financière dans les pays industriels est un frein aux initiatives pour enrayer la propagation internationale du virus du sida.

"Les temps sont durs dans notre monde occidental", a confié le militant après avoir donné le coup d’envoi à la Journée mondiale de la lutte contre le sida à l’Opéra de Sydney, mardi dernier.

Bono a précisé que les agences mises en place pour arrêter le syndrome de l’immunodéficience acquise (sida) "luttaient dur pour trouver des financements" près de 30 ans après que cette maladie ait été diagnostiquée pour la première fois.

Il a ajouté que plus d’argent était nécessaire pour parvenir à l’objectif fixé par le Fonds Global pour éliminer la transmission du virus des mères enceintes à leurs enfants non encore nés d’ici à 2015.

Selon le fonds des Nations unies pour les enfants, UNICEF, plus d’un millier de bébés naissent chaque jour en Afrique avec le virus et près de la moitié des femmes d’Afrique séropositives n’ont pas accès aux médicaments indispensables pour empêcher la transmission de ce virus à leurs bébés.

"En cette période de récession, les gens doivent dire à leurs politiques que c’est quelque chose d’important pour eux", de poursuivre Bono.

Près de 33.3 millions de personnes du monde entier étaient porteuses du virus à l’origine du sida en 2009, selon les dernières données publiées par UNAIDS. Elles étaient 26.2 millions en 1999.

Il n’existe pas de remède ni de vaccin commercialisé disponibles mais la combinaison de médecines dites antirétrovirales peut permettre aux patients de rester en bonne santé. Cependant, le virus n’est pas éradiqué, il reste à jamais dans le corps de la personne infectée et peut se réactiver si celle-ci cesse de prendre ses médicaments.

"Certaines personnes pensent que cette pandémie est sur le point de disparaître et qu’elle a fini son boulot. Il n’en est vraiment rien", de conclure Bono.

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : Reuters

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 28

Derniers posts

Instagram widget

go-top