U2 France

Accueil du site > Vidéographie > Les quatre clips vidéo de U2 les plus mésestimés de tous les temps

Les quatre clips vidéo de U2 les plus mésestimés de tous les temps

samedi 31 décembre 2011, par Corinne/Dead pour U2 France

Toutes les versions de cet article :

Posté par Carlye

Il y a vingt ans, la formation rock irlandaise U2 sortait Achtung Baby, et même après deux décennies, le septième opus du groupe reste l’un de ses plus vénéré. Cinq éditions différentes ont été mises en vente le mois dernier pour célébrer son 20e anniversaire, mais avec autant d’amour pour cet album huit fois platine, nous ne pouvions nous empêcher de penser au reste des disques, chansons et vidéo qui ont changé la donne pour le groupe. Des clips parfois passés inaperçus... Après tout, il y a bien plus dans la vidéographie de U2 que les vestes en cuir sexy de “With or Without You” !

Des références à la guerre au montage de concerts sur le toit d’un camion, voici notre sélection de clips qui, nous le pensons, méritent un peu plus de crédit !

1. Get On Your Boots






Avec ses flots de lave, son cirque, ses oeufs ambiguës et ses avions au-dessus des têtes, voilà le rêve le plus lucide que nous ayons jamais fait du clip le plus dingue de U2 qui s’est jamais déroulé sous nos yeux. Le mélange de l’imagerie comprend tout de la femme à moustache en passant par les références excentriques à la guerre jusqu’aux jambes démesurées portant des bottes montantes en latex jusqu’aux genoux au beau milieu d’un ciel tournoyant, s’inspire du concept de la femme prenant le contrôle du monde parce que “men have fucked things up so badly, politically, economically, and socially”. Ce morceau figure sur l’album du groupe sorti en 2009, No Line on The Horizon. Le mélange de psychédélisme de cette chanson aux lourds riffs guitare et aux références à la guerre d’Iraq ne lui a malgré tout pas permis de caracoler en tête des charts contrairement aux gros tubes du groupe, reste que l’air de ce clip insensé mérite la cerise sur le gâteau.



2. Window In The Skies






Quand on ne peut avoir Bono, autant choisir tous les autres. Et lorsqu’en 2006, le groupe a dû concevoir son clip pour “Window In The Skies”, il a littéralement fait appel à tous ceux qu’il pouvait trouver. A partir de près d’une centaine d’images de performances en live, ce clip synchronise des extraits donnant l’impression que c’est Elton John qui chante, que Meg White joue à la batterie et qu’une multitude de personnes les encourage tout au long de cette performance qui en fait se déroule dans un studio de montage. C’est un peu comme regarder Elvis, Kanye West et même Mary J. Blige chanter en mode karaoké l’une des chansons présente sur la compile de U2, sortie en 2006, U218 Singles. Nous regrettons simplement que le groue n’ait pas eu l’audace d’aller un peu plus loin en photoshoppant des lunettes de soleil ridicules sur Frank Sinatra et le reste de la troupe, mais, allez, on se contentera de ce medley.


3. All Because Of You






Peut-être qu’il n’y a pas là le chaos et la frénésie de la performance de 1987 à L.A. pour “Where The Streets Have No Name”, mais au lieu d’être coincé sur le toit d’un magasin d’alcool, ce clip nous montre le groupe déambulant dans New York à bord d’un camion à plateau. Le groupe y interprète avec ses instruments un titre extrait de son album de 2005 How To Dismantle an Atomic Bomb, au cours d’une virée surprise dans les rues de Manhattan, dont le point culminant est un miniconcert à Brooklyn. C’est certain, les rues de New York portent des noms dans ce clip et il est difficile de ne pas apprécier un concert inattendu lorsqu’il est s’éloigne littéralement par la route, mais contrairement à son pote de la côte ouest, la puissance restante de celui-ci est immense. Si vous pensez qu’il n’a pas fait d’émules, jetez donc un oeil au dernier spectacle sur roues We The Kings de Maroon 5. Personne n’y voit-il une inspiration tirée de “Vertigo” ?


4. Desire






Avce ses gros plans extrêmes sur Bono et ses images de performance filmées en noir et blanc, “Desire” ressemble à un clip de U2 à la quintessence inattendue, mais avec une différence de taille — elle file littéralement le mal de mer. Entre images filmées au travers d’une vitre de voiture, sauts rapides en passant par les images des rues de la ville aux tambourins — wouf — ce clip mélange et emmêle toutes sortes d’images à la caméra. Au final, pourtant, cette frénésie orchestrée créée rien de moins que de l’excitation.

Pour continuer à recevoir les infos sur U2, abonnez vous gratuitement au Google Group U2France.

Portfolio

En savoir plus : Blog Vevo

Lien permanent :

Partagez cet article

Inviter des amis à suivre l'actualité U2

Aucun Commentaire | S'identifier pour réagir à l'article

S'identifier

Retour en haut de page