’Off. Day. Paris.’ - U2 France

’Off. Day. Paris.’

dimanche 17 octobre 2010 / par Corine/Dead / Tags:
JPEG - 105.4 ko

17 septembre 2010 - Paris. Repos

Remettez ces mots dans l’ordre pour former le délicieux concept de votre choix : Off. Day. Paris. J’aime cette ville et quand j’y suis pour une courte durée, j’ai tendance à tomber dans mes rituels habituels. Je suis un peu resté à l’hôtel avant de me rendre aux Deux Magots sur le Boulevard Saint Germain. (Ce qui se traduit par "roi" - comme dans ‘Magi’ - plutôt que d’être un commentaire sur la fraicheur de la cuisine). Il y a trois brasseries traditionnelles très connues ici, les deux autres étant la Brasserie Lipp et le Café de Flore qui est certainement le plus connu pour avoir été l’antre de Jean Paul Sartre et Simone de Beauvoir, à une autre époque. C’est un peu touristique aujourd’hui, et les prix renvoient sûrement à leur notoriété mais ça reste de beaux endroits pour traîner, prendre un petit déjeuner tardif et lire le journal.

Un croque madame et le Herald Tribune plus tard, et j’étais prêt à affronter le monde. Mon prochain port d’attache était un magasin fantastique à quelques immeubles de là, du nom de Deyrolle. Il s’agit de la boutique d’un taxidermiste qui stocke une vaste variété de créatures grandes et petites, présentées dans une série de cabinets merveilleusement évocateurs, ou dans le cas de plus grandes pièces simplement posées à même le sol. Cet endroit est de manière surprenante absolument pas effrayant ou étrange, en fait c’est complètement tel que, à savoir des marchandises exposées avec leur prix comme dans n’importe quelle autre boutique, mais il y a des merveilles à posséder si l’on prend la peine de bien regarder. Une petite collection de papillons pour moins de 5 euros, mais pour un bison ou une très séduisante miniature de zèbre, il faudra y consacrer 10.000 ou plus. C’est vraiment un endroit extraordinaire.

De là, l’on n’est pas trop loin du Musée d’Orsay, qui fait partie de mes musées préférés sur cette planète, converti originellement à partir d’une énorme gare de trains à la façade de verre. Ils possèdent une collection d’art moderne de première classe et quelques autres curiosités que j’ai toujours appréciées, incluant un modèle réduit sectionné de l’Opéra de Paris que je pourrais contempler des heures durant.

J’avais rendez-vous avec Frances le soir et l’emmenais dîner à La Méditerranée, un restaurant mis à la mode par Jean Cocteau toujours en mesure de servir un excellent repas. Après le dîner, nous sommes partis en quête de cafés et de glaces scandaleuses au Café de Flore. Il n’y avait vraiment rien à redire de cette journée.

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : U2.com

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 38

Derniers posts

Instagram widget

go-top