Oscars : vibrant hommage de U2 à Nelson Mandela / Interview avec Bono et The (...) - U2 France
Accueil / Cinéma / Théatre / Oscars : vibrant hommage de U2 à Nelson Mandela / Interview avec Bono et The (...)

Oscars : vibrant hommage de U2 à Nelson Mandela / Interview avec Bono et The Edge (Part I)

mercredi 8 janvier 2014 / par Corine/Dead / Tags:

par PETE HAMMOND

JPEG - 988.4 ko

Bien qu’il y ait eu des stars de plus en plus importantes lors du 25e Festival international du film de Palm Springs samedi soir, l’électricité était en core plus forte que d’habitude avec la présence de véritables stars du rock dans l’assistance. Deux des membres de la formation rock irlandaise U2, et pas des moindres puisqu’il s’agissait de Bono et The Edge, respectivement chanteur leader et guitariste, étaient à portée de main pour recevoir le Sonny Bono Visionary Award, un trophée récompensant leur importante œuvre humanitaire mais également leur emblématique contribution musicale. Une récompense qui tombe à point nommé, puisque tout comme le reste des nommés, le groupe a également une chanson qui fait des vagues en cette saison de récompenses. Notre formation, et plus particulièrement Bono, a entretenu une longue relation d’amitié avec Nelson Mandela — décédé le 5 décembre 2013 — et son engagement envers le mouvement anti-apartheid remonte à ses tous débuts dans les années 1970. Nos diables d’Irlandais ont composé un titre, “Ordinary Love” pour le biopic retraçant le parcours et la vie d’un homme exceptionnel, Mandela : Long Walk To Freedom. La société de production de celui-ci, The Weinstein Company espère qu’il décrochera la reconnaissance par un Oscar qui a déjoué U2 par le passé. Pour l’heure, nos four paddies n’ont eu de reconnaissance cinématographique qu’en 2002 pour The Hands That Built America figurant sur la bande sonore du film de Scorsese, Gangs of New York : un Golden Globe. Ils repartent donc en compétition pour ce même prix et une sixième nomination à celui-ci dans leur longue carrière.

Ce titre représentait également leur seule et unique nomination aux Oscars, à ce jour, mais cet air puissant et intime pourrait changer la donne. Il extrait l’humanité de Mandela et parvient à être une chanson d’amour d’un tout autre genre puisqu’il explore les conséquences négatives sur son mariage avec Winnie Mandela. Cette mission accomplie, véritable défi, est survenue alors qu’une lourde pression pesait déjà sur le groupe en phase d’achèvement de son nouvel album. Mais il est bien difficile d’ignorer Nelson Mandela, tout comme Harvey Weinstein, dont Bono dit qu’il a été un véritable promoteur du groupe en fait en 1981. Notre chanteur dublinois confie qu’il n’a pas changé. “Harvey est quelqu’un de remarquable. Et la foudre en lui est la même qu’à l’époque”, m’a-t-il expliqué alors que nous nous asseyions avec The Edge avant de monter sur scène pour modérer une discussion avec Idris Elba et Naomie Harris pour la série Talking Pictures du festival qui suivait la projection dimanche matin de ce film. Nos deux musiciens ont eu droit à une standing ovation lorsque je les ai présentés au public dans la salle comble de l’Annenberg Museum. Mais auparavant dans dans un patio isolé à l’arrière du théâtre, ils m’ont expliqué comment la chanson avait été créée et ce qu’elle représentait pour eux.

JPEG - 78.4 ko

(Charley Gallay/Getty Images North America)

Deadline : Vous avez composé pour de nombreux autres films avant celui-ci, mais qu’est-ce qui le rend si spécial — spécialement avec la pression que cela représente d’écrire sur une icône telle que Nelson Mandela ?

Bono : On ne veut pas le laisser tomber. Notre première pensée lorsqu’on nous a demandé de le faire a été “Pouvons-nous le faire ?” Nous avions un peu de temps, mais cela signifiait mettre un peu en attente notre album et notre management était un petit peu inquiet de fait. Mais cela fait partie des choses, en fait, auxquelles on ne peut opposer un non. Et bien que nous avions un peu l’estomac noué et que nous étions un peu sonnés, nous nous sommes dit qu’il fallait le faire, mais ne pas tout foirer. Nous nous sommes dit qu’ils voudraient probablement un grand hymne ou l’une de ces chansons politiques. Cela nous semblait également évident. Mais nous avons été tellement surpris de découvrir que ce film, autant qu’être un grand drame historique comme il se doit, est rendu bien plus intéressant en étant une histoire d’amour — très compliquée certes mais une histoire d’amour.

The Edge : Et c’est cette partie pleine d’émotion que nous avons choisie alors que nous visionnions le film. Nous avons compris que bien que la politique était, et est, aussi importante et ne pouvait être plus pertinente, c’était l’aspect humain qui guidait la narration du film. Nous l’avons donc suivi et c’était parfaitement cohérent du point de vu de l’émotion de suivre cette relation.

Deadline : Vous avez déclaré que “Ordinary Love” fonctionné à différents niveaux.

Bono : Même s’il a débuté sa propre carrière politique en tant qu’insurrectionniste armé, ça n’a jamais été son premier choix, et lorsqu’il a vu de plus près, la laideur et ce que cela faisait aux gens qui s’engageaient dans la violence, il a combattu son propre camp, contre l’ANC, ses meilleurs amis pour obtenir la paix. Il ne voulait pas devenir un monstre pour en battre un autre, c’est pourquoi “Ordinary Love” est également appel à l’Afrique du sud. Ce titre fonctionne au plans politique et amoureux. C’est pourquoi nous en avons fait l’image centrale de cette chanson. Le reste des paroles a été inspiré par les lettres de Nelson à Winnie Mandela. Anant Singh, le producteur du film, mes les a envoyées. Et à leur lecture, j’ai trouvé ce langage tellement magnifiquement archaïque. C’était un tel gentilhomme. Il parle d’embrasser sa photo dans sa cellule. Il s’adresse à elle d’une manière très tendre. Très vieille école. Et à l’évidence, les mots avaient beaucoup d’importance pour lui. Et effectivement au cours de nos propres conversations tout au long de ces années, il me parlait constamment des écrivains. Il adorait les auteurs irlandais, George Bernard Shaw ; la littérature renaissance anglo-irlandaise. Il avait réussi à faire passer en douce dans sa cellule l’œuvre complète de William Shakespeare dissimulée dans un Coran. Ils n’avaient droit qu’à des ouvrages sur la religion. L’idée de Shakespeare parvenant telle de la drogue (il rit). … Ce film traite de deux transformations : la sienne du teigneux à l’homme d’État internationalement connu et celle de Winnie de très douce amie qui devient un peu un monstre. Et Winnie a assisté à la première en Afrique du sud et a défendu l’image qu’en a fait Naomie Harris parce qu’elle était fidèle. Je trouve que c’est une femme extraordinaire. Mais ce sont deux transformations à l’opposé.

The Edge : Et évidemment, l’autre aspect, selon moi, de ce film est cette capacité supernaturelle qu’il possédait et la sagesse de savoir que la seule façon de progresser pour l’Afrique du sud était la vérité et la réconciliation et non pas la vengeance. Voici l’une de ses belles citations : “Je veux également la vengeance mais je veux un pays encore plus un pays où mes enfants peuvent vivre.” C’est ce qui importe ici. Ce niveau de perspicacité et de sagesse, il l’a acquis au cours de ces années d’emprisonnement, en lisant énormément, en pondérant la situation et en le faisant en allant de l’avant de manière très calme.

Oscars : vibrant hommage de U2 à Nelson Mandela / Interview avec Bono et The Edge (Fin)

Notez cet article (de 1 à 5)
3.97/5(1) vote

Partagez cet article


Voir en ligne : M Deadline

Toutes les versions de cet article : [English] [français] [français]


Portfolio


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 78

Derniers posts

Instagram widget

go-top