Pas d’album ni de tournée pour U2 avant 2015 (Exclusivité) - U2 France
Accueil / Discographie / What’s next / Pas d’album ni de tournée pour U2 avant 2015 (Exclusivité)

Pas d’album ni de tournée pour U2 avant 2015 (Exclusivité)

dimanche 9 mars 2014 / par Corine/Dead / Tags:
JPEG - 72.9 ko

(Christopher Polk/Getty Images North America)

par Andrew Hampp et Shirley Halperin

Frais émoulus des Oscars, les membres de la formation rock irlandaise U2 ont tranquillement reporté leur album et tournée d’automne et ont invité Ryan Tedder et Paul Epworth en studio

La campagne choc médiatique dont U2 a bénéficié au cours de ces deux premiers mois de l’année 2014 a été virtuellement sans égale - à moins d’être Pharrell Williams avec son chapeau signé Vivienne Westwood. Depuis la mi-janvier le groupe a remporté un Golden Globe ; joué pour la toute première émission du "The Tonight Show Starring Jimmy Fallon" et lors de la cérémonie des Oscars le 2 mars dernier ; a fait la une de The Hollywood Reporter ; et a été la vedette d’une pub pour le Super Bowl financée par la Bank of America et (RED) qui a lancée le titre "Invisible".

Une telle vitesse signalait certainement qu’un retour en règle à la musique et tournée était prévisible pour U2 en 2014. Le groupe a diligemment œuvré avec le producteur Danger Mouse (à savoir Brian Burton) à un album toujours qualifié d’"inachevé" à la mi-février auprès de The Hollywood Reporter. Billboard a confirmé à l’aide de multiples sources, cependant, que la sortie de cet opus a été reportée à 2015, le groupe programmant tout récemment de nouvelles sessions d’enregistrement avec les producteurs Ryan Tedder et Paul Epworth. (Danger Mouse reste à bord en tant que producteur principal de ce projet.) "Il semble que ça leur demande plus de temps pour terminer un album avec l’âge, mais ce qu’il y a de génial avec U2 c’est que l’intégralité d’un disque est toujours meilleure que la somme de ses parties", de confier une source proche du projet. "Cette magie que le groupe semble toujours saisir... il lui reste encore à la saisir."

Tandis qu’un représentant d’Interscope maintient que puisqu’aucune date ferme n’a jamais été annoncée pour cet album, on ne saurait considérer sa sortie comme reportée, Billboard a appris qu’une tournée initialement sur les rails pour une annonce à la mi-mars et un lancement en septembre, réservée par Live Nation’s Global Touring division, ne débutera désormais qu’à l’été 2015. Les reports n’ont rien d’une nouveauté dans l’univers de U2 - sa tournée à 360°, a elle-même eu droit à des reports dûs à la réalisation de son album de 2009, No Line on the Horizon, pour être au bout du compte celle qui a récolté la plus grosse recette de tous les temps avec plus de 737 millions de dollars de recettes cumulées de ses trois parties de 2010 et 2011, selon Billboard Boxscore. Live Nation, qui a refusé de commenter cette information, aimerait bien entendu avoir les dates de U2 établies pour n’importe quelle année. Mais au mieux, le groupe n’aurait été sur la route qu’au dernier trimestre et n’importe quelle date qui aurait été retenue pour 2014 interviendra l’année prochaine. (Live Nation Entertainment a eu une année record en 2013, même sans ses deux plus gros engrangeurs de recettes que sont U2 et Madonna sur la route, rapportant une hausse énorme de 19 % de spectateurs supplémentaires dans ses concerts et un revenu total jusqu’à 11 % de 6,4 milliards de dollars.)

Personne plus que Bono soi-même n’a jamais autant lutté avec l’héritage live de U2, qui a largement abordé ce thème pour le prochain album (le 13e de U2 en studio) et ses nombreux défis ces dernières années. Lors d’une conférence de presse en septembre 20111 donnée dans le cadre du Festival International du Film de Toronto, Bono, 53 ans, craignait que son groupe soit "vraiment à la limite de la pertinence" notant "qu’il existe un gouffre considérable entre le très bon et le génial, et U2 dans l’immédiat vit de le danger de se rendre au très bon." Il a réitéré ses craintes à The Hollywood Reporter en février dernier, soulignant qu’il "était beaucoup plus difficile d’être pertinent que d’être populaire." Il ne fait aucun doute que de telles remarques renvoyaient aux chiffres particulièrement décevants des ventes de No Line on the Horizon en 2009, dont le million cent vendu aux États-Unis ne représentait qu’un tiers de celles de How to Dismantle an Atomic Bomb sorti en 2004 (3,3 millions d’exemplaires) et un quart de celles de All That You Can’t Leave Behind sorti en 2000 (4,4 millions d’exemplaires), selon Nielsen SoundScan.

Et les deux premiers nouveaux titres de U2 depuis No Line on the Horizon, bien que jamais officiellement revendiqués comme singles, ont tous deux fait des débuts relativement calmes. "Ordinary Love", morceau nommé aux Oscars composé pour Mandela : Long Walk to Freedom, s’est vendu à 115 000 exemplaires, son meilleur classement étant No. 99 au Billboard Hot 100 et No. 45 au classement de Digital Songs de la semaine se terminant le 2 mars. "Invisible", initialement lancé au cours du Super Bowl, a été téléchargé trois millions de fois en tout dans le cadre d’une campagne avec iTunes, (RED) et Bank of America, rendant de fait ces chargements inéligibles aux classements de Billboard. Depuis, ce titre a commencé à avoir le vent en poupe sur les ondes radio, se classant respectivement No. 28 sur les ondes d’Alternative et No. 15 sur celles de Rock Songs, avec à ce jour 64 000 exemplaires vendus.

Faire équipe avec des faiseurs de tubes tels que Tedder et Epworth, tous deux joueurs clefs du best seller d’Adele, 21, paraîtrait être le jeu de U2 pour faire un pas en arrière de "la limite de la pertinence", comme le dit joliment Bono. Tout comme confier les rênes au quotidien du management à Guy Oseary tandis que le manager de longue date Paul McGuinness se fend d’une demi retraite. (Live Nation a acquis les boites de nos deux compères respectivement Maverick Entertainment et Principle Management en novembre 2013 pour la modique somme de trente millions de dollars semblerait-il.)

Tedder, ancien camarade de tournée de U2 avec son groupe OneRepublic, avait confié en octobre 2013 à Billboard que le succès actuel du "Counting Stars" était en ligne directe avec les pensées que Bono avait partagées avec lui au sujet de l’approche du songwriting de U2. "Il m’a dit : ’Je pense qu’il est de ma responsabilité d’écrire et de chanter au sujet de toutes ces choses qui ont un niveau de gravité humaine’", s’était souvenu Tedder avant d’ajouter, "J’ai le sentiment que je serai beaucoup plus avec [Bono] dans les années à venir."

Notez cet article (de 1 à 5)
4.97/5(1) vote

Partagez cet article


Voir en ligne : Billboard

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 69

Derniers posts

Instagram widget

go-top