’Plutôt unique’ - U2 France

’Plutôt unique’

dimanche 4 septembre 2011 / par Corine/Dead
JPEG - 114 ko

6 décembre 2010 - Sydney. Repos.

Je me suis réveillé et ai constaté qu’une légère irritation de la veille que j’avais remarquée ces derniers jours avait enflé de manière alarmante. Mon œil droit laissait à penser que je n’avais pas dormi depuis un mois et le gauche semblait avoir des idées d’intention de procès. Sur la route, c’est plutôt drôle que la première émotion accompagnant n’importe quelle sorte de maladie ou d’affection soit le désavantage brute de celle-ci. Je savais que je devais aller voir un docteur mais dans une ville étrangère, de l’autre côté du monde, c’est souvent beaucoup plus facile à dire qu’à faire.

Avec l’aide extrêmement précieuse du représentant de notre promoteur local, j’ai réussi à trouver un médecin fiable à la mi-journée à la fois rassurant et efficace. Il est certain que cette énorme abcès est dû à une sorte de déclencheur d’allergie ce qui était à mes yeux l’option la moins effrayante et ce que j’espérais qu’il dise. Quelques prescriptions plus tard, je quittais son cabinet plus calme, bien que ma ressemblance avec Quasimodo pourrait être légèrement plus appuyée dans les prochains jours.

Cette expérience m’avait quelque peu traumatisé aussi le coup de fil que je reçus après coup n’aurait pas pu mieux tomber. Mon espoir qu’il y ait de la place à l’hôtel de notre troupe était devenu réalité aussi pouvais-je librement quitter les lieux. Je n’avais jamais été aussi heureux de toute ma vie de me retrouver dans un banal hôtel - j’avais ma dose de casinos pour un futur proche. Je ne suis pas sûr de ce que pourrait être l’opposé de ’ajouter l’insulte à la blessure’ peut-être (’ajouter les remerciements à la guérison)’ ?), mais le fait est que j’ai même vue sur l’opéra depuis ma nouvelle chambre et que cela colle parfaitement à cette opposition.

Lors de ma convalescence, je me suis promené dans les jardins botaniques, le long du Finger Wharf à Woolloomooloo (super nom) et suis retourné à la galerie d’art de la Nouvelle Galles du sud où j’ai fait une pause pour admirer les œuvres aborigènes. En passant près de l’opéra et du Circular Quay, qui sont mon nouveau voisinage. Dans un élan de spontanéité, je suis même allé voir un film. Je n’avais pas été au cinéma depuis une éternité et je me disais que cela m’empêcherait de regarder mon abcès toutes les 5 minutes pour voir si les médicaments faisaient leur effet.

Les chroniques de Narnia : le passeur d’aurore en 3D, était le film proposé à cette heure-là, je m’y aventurais. Gamin, j’adorais les livres de C.S.Lewis et le passeur d’aurore était vraiment mon préféré après le neveu du magicien. Bien sûr la version filmée avait été adaptée pour un public de jeunes adultes avec une intrigue un petit peu sentimentale et aux yeux d’un adulte, le récit original ne collait pas trop à ce qui était présenté mais à ce moment précis, j’étais content d’être assis dans cette salle et de me perdre dans ce film. J’ai même pu garder les lunettes 3D suffisamment larges pour préserver ma dignité en raison de mon abcès.

Je terminais la soirée en mangeant un bout au Rocks surplombant le port. Assis sur le petit balcon à l’arrière, je pris mon souper et m’installais pour terminer mon bouquin (Washington Square d’Henry James ). L’endroit était bondé et alors que je m’apprêtais à partir, je passais devant une tablée de 5 ou 6 personnes dont l’une d’elles s’écria : “Willie !” Une fois de plus, dans une ville de plus de 4 millions d’habitants, j’avais réussi à choisir le même lieu pour manger que l’une des personnes de notre troupe. Je me joignais à eux pour une dernier verre avant de rentrer tous ensemble en trainant un peu sur le Circular Quay. Le port de Sydney la nuit est l’un des plus beaux endroits urbains au monde. Son pont, son opéra illuminé, les ferries allant et venant, le calme et l’air qui embaume la nuit sont plutôt uniques.

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : U2.com

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 30

Derniers posts

Instagram widget

go-top