U2 France

Q spécial U2

vendredi 26 décembre 2008 / par Corinne/Dead / Tags:

Auteur : Corinne/Dead

Sur le forum de U2eastlink.com, quelqu’un a repris ce qui a été mis en ligne par un membre d’Interference.com, à savoir des extraits significatifs des VINGT-HUIT pages dédiées à U2 dans le prochain numéro de Q pour lequel ils font également la une...

Dans un premier temps, j’ai recopié ce qui a été posté sur le forum du site espagnol U2Eastlink de notre ami Mikel et dans un 2e... je traduirais le tout. C’est parti !

Cedars of Lebanon (les cèdres du Liban)

Daniel lanois s’est très impliqué pour ce titre où Bono s’imagine être un correspondant de guerre usé "faisant entrer en les serrant des vies de gens sous un simple gros titre". Ce morceau pourrait se terminer par le texte suivant : "Choose your enemies carefully cos they will define you" (choisis tes ennemis avec soin car ce sont eux qui définissent qui tu es).

Winter (hiver)

Des échos de Simon & Garfunkel dans cette poignante balade à la guitare acoustique dont le thème est celui d’un soldat dans la neige en Afghanistan. Ce morceau devrait figurait dans le nouveau film de Jim Sheridan, Brothers, avec en vedette Tobey Maguire, dont le sujet est les retombées émotionnelles de la guerre. Edge en assurera les chœurs.

Every Breaking Wave (chaque brisant, ou vague qui se brise sur les rochers)

Dans le style de With or Without You un morceau qui va en s’amplifiant avec différents couches de guitares par dessus des vers amplifiés électroniquement avant une ouverture sur des chœurs pour finir par une explosion trancendée. texte clef : "Every sailor knows that the sea/Is a friend made enemy" (tous les marins savent que la mer est une amie que l’on fait ennemie).

Lilliywhite a œuvré à ce morceau, un morceau lent et lancinant du nom de Every Breaking Wave qui monte en intensité et en passion. Bono commence à chanter en se balançant d’avant en arrière dans sa chaise en studio... il interprète une note vocale à la perfection qui utilise le mouvement de l’océan comme métaphore de la lutte de l’humain, avant de construire un texte en forme de complainte : "Je ne sais pas si je suis si fort". Deux prise et dix minutes plus tard, le morceau est en boîte.

Breathe (respirer)

Des vers déclamés sur des roulements de tambour et un violoncelle arabe ouvrent la voie à des chœurs joyeux qui font sortir le chanteur de l’obscurité pour le mettre en pleine lumière. Sûrement un morceau qui sera clef mis en avant pour le scénario des futurs concerts de U2. Edge souligne : "Brian (Eno) déclare que c’est notre meilleur titre".

Il est 20 heures et Eno, Bono et Will.i.am sont au studio 1 de l’Olympic écrivant la partie violoncelle d’un titre intitulé Breathe que U2 commence seulement à enregistrer dans sa quinzaine finale, on se moque du mixage... le chanteur s’époumone tel un démarcheur faisant du porte à porte, un cacatoès et un refrain qui commence par : "Sortez dans la rue... chantez de tout votre cœur".

Tripoli

L’impression générale est qu’il ne s’agit pas du titre définitif et il se pourrait bien que nombre de titres changent ainsi que leur ordre. Bono parle d’un morceau intitulé Tripoli, il s’agit d’un type sur une moto, un flic franco-marocain, qui va déserter. Il pilote en parcourant la France et l’Espagne jusqu’à son village à l’extérieur de Cadix où l’on peut en fait voir les feux de l’Afrique brûler. (NDLT : ça ressemble fort au clip tourné en Espagne à la fin de l’été par Anton Corbijn).

Crazy Tonight (dingue ce soir)

Un morceau très pop qui renvoie aux années 1960 à l’époque de Phil Spector, surtout lorsque le refrain se fond dans des « reverbs ». Tout tourne autour de la phrase : "I’ll go crazy If I dont go crazy tonight" (je vais devenir dingue si je ne suis pas dingue ce soir), "Which sounds like a T=shirt slogan to me" (on dirait un slogan imprimé sur un tee-shirt) remarque le chanteur.

Unknown Caller (appelant inconnu)

Le morceau s’ouvre sur des chants d’oiseaux enregistrés en direct à Fez. Un parfum de percussions du Moyen Orient menant à ce conte d’un homme "at the end of his rope" (au bout du rouleau) dont le téléphone commence bizarrement à lui envoyer des messages lui donnant des instructions aléatoires : "Reboot yourself" (rémarrer vous vous-même), "Password, enter here" (entrez ici votre mot de passe), "You’re free to go" (vous êtes libre de partir).

Dallas Schoo décrit ce morceau comme "l’un des meilleurs solos majeurs d’Edge de toute sa vie - vous n’entendrez pas meilleur que ça sur n’importe quel autre morceau".

Get on your boots (mets tes bottes, chausse tes bottes)

Anciennement intitulé Sexy Boots (bottes sexy), ce morceau électro grunge fait appel à un prototype de riff rock n’roll, propulsé dans le futur avant de prendre une tournure hip-hop à mi-chemin. Bono charmeur s’inflige une autodérision : "I dont wanna talk about wars between nations" (je ne veux pas parler de la guerre entre pays).

Moment of surrender (instant d’abandon)

Un titre de 7 minutes à la mélodie somptueuse qui possède déjà la patte bien reconnaissable de U2 avec un texte axé sur les étoiles sombres et les crises existentielles : "I did not notice the passers-by/And they did not notice me" (je n’ai pas remarqué les passants et ils ne m’ont pas remarqué). Enregistré en une seule prise. Le One de cet album.

Magnificent (superbe, magnifique)

Un hymne qui se construit lentement à la manière de Unforgettable Fire et lacé avec l’œil grand ouvert émerveillé des albums des débuts de U2. Edge au sommet de sa dynamique. Le texte dit : "Only love can reset your mind" (seul l’amour peut réinitialiser ton esprit).

La tournée

Prévue pour sûr en extérieur mais Bono a déclaré ne pas pouvoir donner plus de détails pour des raisons de confidentialité liées à Live Nation... promet que ce sera "quelque chose qui n’a pas encore été fait".

Bono : "Et bien. Je ne peux pas trop en dire ou les gens de LiveNation mourraient. Mais je pense qu’il est juste de dire que nous prévoyons de jouer en extérieur d’une manière inédite et que nous y travaillons depuis pas mal de temps. C’est un exploit réalisé par des génies de l’ingénierie."

Larry impliqué jusqu’à la fin

Il veut une autre sortie d’album bien plus tôt que celle de ce dernier après cette sortie une fois qu’ils auront plein de matériels... ils se sont bien entendu avec Rick Rubin mais se sont heurtés car ils n’aiment pas se contenter d’entrer en studio pour enregistrer et terminer les morceaux, ils avaient besoin d’improvisation.

Il dit être prudent pour ce qui est des Bono-ismes. Je pense qu’ils ont fait un peu plus de blagues à Bono sur cet album !

Il ne retient pas les coups et ne cédera pas. Il traite Tony Blair de criminel de guerre est n’est pas à l’aise lorsqu’il voit Bono en sa compagnie.

il finit son interview sur le fait qu’un morceau ne comprend aucune partie à la batterie. Cela ne ressemble pas aux titres déjà mentionnés.

Brian Eno a dit que Crazy Tonight était d’une mauvaise façon ce qui a surpris Larry... ça a dû empirer au cours de la nuit... on dirait vraiment qu’ils bachotaient au cours de ces dernières semaines alors tout est possible et peut changer !

Il se peut que j’en ai trop dit... mais l’homme de rigueur de U2 s’en est allé en studio pour y voir un homme appelé Brian ; il y a une chanson qui réclame toute son attention. Pour l’heure Larry n’y figure même pas : pour ce qui est des percussions, il s’agit d’Eno qui se frappe la poitrine. "Mais celle-là n’est pas achevée", sourit Mullen, "et a besoin de l’aide d’un professionnel".

"Esè-ce mieux ? Je pense qu’il s’agit de la meilleure musique que nous ayons jamais écrite. Il ne s’agit pas de plaisanterie, j’y crois vraiment. L’avons-nous amené à son ultime et plus appropriée conclusion ? Je l’ignore... ce n’est pas tout à fait ce que les gens s’attendent à entendre lorsque U2 expérimente. Je veux dire, si vous vous référez à Zooropa ou à Passengers, ce n’est pas ça. Cela a beaucoup plus de poids."

Stand Up

Edge mentionne qu’ils essaient de conserver Stand Up à l’état brut et de ne pas le surproduire en y introduisant des Pro-Tools qui nettoient toutes les imperfections.

Je me décarcasse toujours pour savoir comment je vais le terminer. Notre enregistrement change quasi tous les jours... Stand Up est juste une interprétation fougueuse de la part de tous.

Stand Up est une chanson rock and roll crâneuse avec un vrai groove... il y a un peu de saleté dans ce qu’on joue... oui, c’est totalement déraisonnable. Lorsqu’on veut faire un grand morceau à la guitare je pense qu’on doit le pousser jusqu’à la fin. Il a débuté par un rythme marocain et a abouti à du rock n’ roll.

Bono et Edge s’envolent pour Los Angeles pour y voir BB King lors d’une cérémonie de remise de prix de jazz. Bono va s’adresser à 14.000 femmes. Edge va voir Rick Rubin et lui rejoue les morceaux... "Et, en fait, j’ai écrit les accords guitare pour le refrain (nouveau titre) de Stand Up... ça a été un bon voyage".

Spiderman

Nous avons écrit un grand nombre de chansons à ce stade. C’est plutôt bien avancé, et j’espère que ça débutera cette année...

Superpop

à l’attention de ces dames... Adam a une nouvelle petite amie !

No line on the horizon

Est né à un rythme Eno-esque lent et ambiant avant d’être radicalement retravaillé lors des sessions à l’Olympic pour devenir air abrasive punk-rock un peu dans le genre de Vertigo, avec son chœur scandé "No ! Line !". "C’est un peu comme si les Buzzcocks rencontraient les Bow Wow Wow", reconnaît Bono.

Les playbacks

Edge les a écouté et les enregistrements convenaient à Bono... les autres et la maison de disques n’étaient pas très heureux... et on mis ça sur le compte de in vino veritas !

Adam fier de son travail

Je pense que ça a été très très dur. Ca été dur pour Edge, car ça lui a pris beaucoup de temps. Et pour Bono car il lui a fallu trouver de nouveaux moyens de s’exprimer. Certains des textes sont de Bono mais écrits à la troisième personne ce qui n’est pas quelque chose qui lui a réussi par le passé. Larry lui aussi a trouvé ça difficile ... Adam... J’ai fait un très bon enregistrement et je ne dis pas ça très souvent. D’ordinaire ce sont des enregistrements de m..... pour lesquels je dois vraiment lutter.

Dès la première session Larry jouait sur une batterie électronique. D’ordinaire Larry passe tellement d’heures à la batterie que c’est très dur lorsqu’on est en présence de tout ce bing bang boum. Mais cet ensemble électronique l’a fait jouer d’une certaine façon. Aussi la musique est-elle venue d’un endroit distant... Plus tard, Larry dira que c’était la première fois qu’Eno s’asseyait pour construire la partie percus..

Edge dit que "c’est leur meilleur album"

"je veux que les gens l’écoutent et ne se contentent pas seulement de l’acheter. Je veux que ce soit un album que les gens aient envie de ré-écouter, profondément, qu’ils se l’approprient. Comme tous les disques que j’aime peut-être que celui-ci a permis de faire naître tous nos Euréka du passé. Et je pense qu’il se pourrait bien que ce soit notre meilleur album."


Partagez cet article


Voir en ligne : u2eastlink

Toutes les versions de cet article : [English] [English] [français]


Nous Contacter

Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france

Derniers posts

Instagram widget

  • #u2 www.u2france.com
  • www.u2france.com
  • #adam #u2 www.u2france.com
  • #TheEge #u2 www.u2france.com
  • #bono #u2 www.u2france.com
  • #larry #u2 www.u2france.com
  • #u2 www.u2france.com
  • Le nouveau s'appelle Songs Of Innocence toutes les infos sur www.u2france.com
  • #TheEge #u2
go-top