U2 France
Accueil / Cinéma / Théatre / Rushdie à propos de ... ses femmes, Bono et l’Ayatollah

Rushdie à propos de ... ses femmes, Bono et l’Ayatollah

mercredi 2 janvier 2013 / par Corinne/Dead / Tags:

À l’occasion de la sortie en salles du film ’Midnight’s Children’, Declan Cashin a rencontré le célèbre auteur.

PNG - 485.1 ko

’Parlez-vous de cette période où j’ai vécu caché dans la maison d’invités de Bono ?", demande Salman Rushdie, pouvant à peine s’empêcher de gémir.

J’ai fait mention de cette rumeur qui perdure selon laquelle le chanteur leader de la formation rock irlandaise U2 avait été l’une des personnes à offrir à Rushdie l’hospitalité au cours de la décennie où une fatwa exigeait sa mort en 1989 en Iran par l’Ayatollah Khomeini après la publication de son célèbre ouvrage intitulé The Satanic Verses (les versets sataniques).

"Je me suis rendu deux ou trois fois chez lui et y ai passé quelques week-ends, et allez savoir pourquoi c’est devenu que j’y ai vécu pendant cinq ans", d’expliquer Rushdie. "Non, ça ne s’est pas passé ainsi. Oui, nous sommes amis et nous avons collaboré ensemble [sur un titre de U2, ’The Ground Beneath Her Feet’] mais rien de plus."

Il s’interrompt pour glousser avant d’ajouter : "Je pense que nous devrions mettre un terme à cette histoire".

Nous nous rencontrons en ce paisible dimanche matin à l’hôtel Covent Garden de Londres pour discuter de l’adaptation au grand écran du roman de Rushdie sorti en 1982 et qui lui a valu un prix littéraire Midnight’s Children. Il est l’auteur du scénario et assure la narration tout au long de ce long métrage.

Il s’agit d’un récit épique qui suit le destin de deux garçons liés par d’étranges pouvoirs télépathiques, nés au douzième coup de minuit le 15 août 1947 - le jour même où l’Inde se libérait du joug de la Grande-Bretagne.

Quoi qu’il en soit, ne le comparez pas à Slumdog Millionaire. "je ne suis pas un fervent admirateur de ce film. C’est tout simplement pas le genre de trucs que j’aime. Mais, je dois reconnaître que Slumdog Millionaire a montré aux autres pays et particulièrement aux États-Unis, qu’il est possible de faire un film dans lequel il n’y a pas de vedettes occidentales et qu’une grande partie de celui-ci est même en anglais – et que ça importe peu. Les gens iront le voir si c’est un bon film."

ce film a été tourné au Sri Lanka, mais Rushdie n’a jamais eu l’opportunité de pouvoir se rendre sur le plateau. Son vieil adversaire, l’Iran, a exprimé son désaccord auprès de l’ambassadeur sri lankais à Téhéran sur ce film tiré d’un ouvrage de Rushdie tourné dans ce pays, en interrompant sa production trois jours durant.

"Cette intervention bizarre iranienne semble tellement mystérieuse puisqu’il ne s’agit même pas du livre auquel ils sont opposés", souligne-t-il.

"Mais je me suis dit que la dernière chose que je voulais était bien de faire du tort à ce tournage et afin d’éviter cela il me fallait garder mes distances."

Entre l’adaptation de cet ouvrage et l’écriture de ses mémoires Joseph Anton, Rushdie a passé ces dernières années à revivre les moments phares de son existence.

Il a été mis fin à la fatwa iranienne en 1999, mais cette décennie "de fuite" a engendré une protection 24 heures sur 24 essentiellement assignée à résidence surveillée.

À soixante-cinq ans, Rushdie a-t-il des regrets ?

"Disons que j’aurais aimé que cela n’arrive jamais - tout ça - parce que j’aurais eu dix meilleures années que celles que j’ai passées. Mais, je pense qu’au bout du compte on ne saurait regretter son existence. La vie est ce que l’on possède et la raison pour laquelle je suis ici aujourd’hui est due à tout ce qui est arrivé. Donc, non, je n’ai pas de regrets."

Et d’ajouter que tout ce qu’il a traversé ne l’a pas pour autant conduit ouvertement à surveiller ses moindres propos.

"je suis vraiment nul, lorsqu’il s’agit de faire attention", sourit-il. "je pense que l’autocensure est une sorte de mort. Lorsqu’on vous pose une question, il faut dire ce que l’on pense. Ça a toujours été mon point de vu."

Rushdie dit se sentir en sécurité aujourd’hui. "Ça fait longtemps à présent – plus de dix ans que cette fatwa a été levée. je ne me considère pas comme quelqu’un d’anxieux."

Chose rare parmi les auteurs, Rushdie a presque un statut de star.

Quelle relation entretient-il avec la célébrité ?

"Je pense que malheureusement à notre époque la célébrité est un mot galvaudé si bien qu’il ne semble appartenir qu’à des personnes telles que Kim Kardashian. Je pense que tout ce que cela signifie pour moi à présent est que je peux avoir ma table réservée au restaurant."

Cela signifie également une attention encore plus accentuée sur sa vie privée.

Rushdie a été marié quatre fois, sa dernière épouse était le mannequin et actrice Padma Lakshmi, dont il a divorcé en 2007. Depuis, il a été à diverses occasions associé à des femmes dont le modèle indien Riya Sen.

"Ça n’a vraiment commencé que lorsque je sortais et que j’ai épousé Padma. je pense que c’est seulement parce qu’elle était tellement belle qu’ils la voulaient en photo dans leur journal.

Depuis, tous veulent savoir avec qui je sors. mais, ça me semble tellement stupide."

Il s’interrompt et un large sourire illumine son visage : "En fait, je suis assez bon lorsqu’il s’agit de faire profil bas, aussi y a-t-il toutes ces rumeurs, mais les personnes avec lesquelles je suis très souvent sorti ne sont pas du tout dans les journaux."

Midnight’s Children est à l’affiche en Irlande et au Royaume-Uni depuis le 26 décembre 2012.


Partagez cet article


Voir en ligne : The Irish Independent

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france

Derniers posts

Instagram widget

  • #u2 #time
  • 15000 fans sur notre page facebook https://www.facebook.com/U2France Merci, 15000 fois merci. #u2 #facebook www.u2france.com
  • #u2 www.u2france.com
  • www.u2france.com
  • #adam #u2 www.u2france.com
  • #TheEge #u2 www.u2france.com
  • #bono #u2 www.u2france.com
  • #larry #u2 www.u2france.com
  • #u2 www.u2france.com
go-top