Spider-Man : Chronique d’un désastre financier annoncé (Part IV) - U2 France
Accueil / Cinéma / Théatre / Spider-Man, Turn Off The Dark / Spider-Man : Chronique d’un désastre financier annoncé (Part IV)

Spider-Man : Chronique d’un désastre financier annoncé (Part IV)

mercredi 23 mars 2011 / par Corine/Dead / Tags:



par PATRICK HEALY et KEVIN FLYNN

Defis narratifs

Miss. Taymor est connue pour être entièrement dévouée à ses propres idées, qui tendent à être visuellement stupéfiantes mais pas forcément cohérentes, narrativement parlant. Dans une critique parue dans The Times au sujet de son dernier long métrage, “The Tempest”, le journaliste critique A. O. Scott écrivait à propos de sas idées de mise en scène “slosh around” (NDLT : ce que l’on pourrait traduire par partent dans tous les sens). L’une de ses inventions pour “Spider-Man” a été un chœur geek, quatre mordus de BD qui créent le film narratif sur place. Les critiques ont éreinté l’idée, l’un d’eux a même été jusqu’à la qualifier de “complètement superflue”.

Ces Geeks distraient le public tandis que l’on procède aux changements de décors, mais aux yeux de Miss. Taymor ils sont plus que cela. Celle-ci explique que ces 4 Geeks représentent en fait Bono, the Edge, M. Berger et elle-même. Elle, par exemple, est la futée Miss Arrow, qui en sait beaucoup sur la mythologie ; Bono, pour sa part, est le super enthousiaste Jimmy-6.

“Nous devions être chez Bono dans le sud de la France ou à un autre de nos endroits”, confiait-elle, cet hiver. “Nous étions là tous les 4 à balancer des idées et à les enregistrer pour être sûrs de les avoir saisies. Nous étions comme notre propre groupe de Geeks. Et nous avons aimé rendre cette idée dans le spectacle.”

Une autre des cibles de la critique a été une chanson dans le second acte, qualifiée de “profondément furieuse”. Il s’agit de celle où Arachne envoie les Furies, son détachement de femmes araignées, depuis leur "avion astral" pour cambrioler un magasin de chaussures à Manhattan. Ces cambriolages servent à mettre les femmes araignées sur des hauts talons pour une chorégraphie frénétique. Mais Miss. Taymor a reconnu en janvier dernier que cette scène n’était pas assez claire et un nouveau dialogue a été écrit pour Arachne afin de donner une explication rationnelle à ces vols.

“Je suis descendue d’un avion astral à l’aide de ces chaussures humaines !”, un truc pas plus clair que ça pour le public !

Quoi qu’il en soit, les producteurs en février ont qualifié cette chanson de “drôle de numéro” ajoutant qu’il collait à “la grande tradition de Broadway”.

Mais le cumul de critiques négatives allait bientôt en sonner le glas. “Bien que nous ne soyons pas forcément d’accord avec tout ce qu’écrivent les critiques, nous ne sommes, pour autant, pas stupides”, de préciser M. Harris en février.

Après avoir écartée Miss. Taymor, les producteurs ne promettent plus la survie du numéro avec les chaussures.

(à suivre)

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : The New York Times

Toutes les versions de cet article : [English] [français] [français] [français] [français] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 43

Derniers posts

Instagram widget

go-top