Spider-Man : Chronique d’un désastre financier annoncé (FIN) - U2 France

Spider-Man : Chronique d’un désastre financier annoncé (FIN)

vendredi 25 mars 2011 / par Corine/Dead / Tags:



par PATRICK HEALY et KEVIN FLYNN

Spidey contre le monde entier

Alors que le nombre des avant représentations approchait la centaine, la moitié des répétitions à la mi-journée étaient toujours suivies par des représentations de 3 heures. Avec autant d’éléments mouvants, même les ajustements les plus petits devenaient difficiles.

“Ça peut nécessiter un jour, six heures, pour changer 45 secondes”, de confier M. Mulheren, un acteur. La distribution peut répéter un numéro d’une certaine façon tout un après-midi puis basculer sur une version ancienne le soir venu. M. Page a essayé de remonter le moral à tout le monde en offrant à chacun des bracelets rouge et bleu sur lesquels l’on peut lire “Rise Above,” le titre de l’une des chansons du musical.

Certains changements ont eu des retombées positives. Mike Klein et Jeff Kyler, deux fans de Broadway venus de Baltimore, ont déclaré qu’ils avaient assisté à une performance en février, avec une nouvelle fin où l’on voyait Spider-man voler dans la salle qui était bien meilleur que le spectacle que la performance à laquelle ils avaient assisté en décembre. “S’ils s’améliorent autant qu’ils l’ont fait depuis la dernière fois où nous avons vu le spectacle”, M. Kyler souligne : “je ne peux même pas envisager combien ça pourrait être bon.”

Et aucun investisseur ne s’est plaint publiquement. “Écoutez, nous savons tous que ‘Spider-Man’ a des problèmes”, d’expliquer Norton Herrick, un magnat multimillionnaire de l’immobilier qui a fait l’un des derniers plus gros chèques — près de 5 millions de dollars — pour capitaliser sur ce musical, l’an dernier. “Nous savons également que c’est 100 % meilleur que lorsque ça a débuté en novembre. Les critiques n’ont peut-être pas compris au début, mais aucun d’entre nous ne sera ruiné après un bide.”

Au final, la relation entre Miss. Taymor, Bono et the Edge ne pourra s’élever au dessus de cette marée de mauvaises nouvelles. Après avoir été évincée mercredi, Miss. Taymor, ses défenseurs ont souligné que les deux compositeurs étaient trop souvent absents et n’étaient pas prêts à lui donner le temps et la latitude pour expliquer ses inquiétudes. Dans le camp U2, l’on affirme que les autres engagements du groupe étaient bien connus et que Miss. Taymor ne faisait pas d’effort pour clarifier la trame du récit et affiner le fil narratif. Ils s’inquiétaient d’une seconde fournée de critiques négatives qui pourraient s’avérer fatale. Les deux parties se sont exprimé de manière anonyme pour dévoiler des opinions confidentielles au beau milieu d’une querelle légale portant sur les droits contractuels de Miss. Taymor.

Le 4 mars, il était évident que quelque chose clochait. Miss. Taymor assistait ce jour-là à une réunion avec les producteurs pour plancher sur ces problèmes. Après coup, elle ne s’est jamais présentée pour la répétition de l’après-midi.

Avec seulement un tiers des spectacles montés pour Broadway rentables, les producteurs ont compris qu’ils devaient tirer leur dernière cartouche en refaisant le spectacle de manière à ce qu’il puisse se produire dans le monde entier, là où les espèces sonnantes et trébuchantes pourraient affluer. Aucun projet n’avait été décidé, mais les producteurs avaient parlé de création de productions permanentes à Las Vegas et Londres dès 2013 où de reprises moins grandioses où les séquences de voltiges pourraient être adaptées aux différentes salles qui accueilleraient le spectacle.

Mais ces projets dépendent du sort de “Spider-Man” à Broadway.

“Nous y croyons toujours”, d’affirmer M. Page, acteur. “Et je crois en Julie. Sans aucune question tout était fabuleux dans la vision de ‘Spider-Man’ par Julie Taymor. À présent qu’elle est partie, nous devons revenir aux bases de Broadway : nous en remettre, bosser dur, faire des améliorations, nous concentrer sur l’art.”

Les luttes étaient de nouveau évidentes, mercredi soir, après que la distribution ait été informée du départ de Miss. Taymor. Pourtant, les acteurs et toute l’équipe se sont rendu à la 101e avant-représentation. Mais il y a eu un problème à la fin de l’acte 1, lorsque le personnage de M. Page, le bouffon vert, s’engage dans l’une des séquences aériennes les plus spectaculaires. Ce soir-là, la séquence a dû être rafistolée en raison de problèmes techniques.

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : The New York Times

Toutes les versions de cet article : [English] [français] [français] [français] [français] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 39

Derniers posts

Instagram widget

go-top