’Surréalisme contestataire’ - U2 France

’Surréalisme contestataire’

lundi 5 septembre 2011 / par Corine/Dead
JPEG - 20.8 ko

7 décembre 2010 – Sydney. Repos

Heureusement, je vais beaucoup mieux ce matin. Tout au moins, je me sens beaucoup mieux même si mon allergie rend mes yeux de monstre plus lents à bouger que je l’aimerais. Quoi qu’ils en soit, ils regardent tous deux dans la bonne direction.

Smasher est passé pour le petit-déjeuner au café du Musée de Sydney qui se trouve à deux pas de mes appartements. Tout n’était que grands cieux bleus et œufs pochés, ce qui fait qu’il n’était pas bien difficile de se sentir bien. Nous avions pas mal de boulot à gérer à abattre dans l’après-midi, dans lequel nous nous plongions après avoir mangé. L’idée était d’insérer des clips vidéo dans Miss Sarajevo, pour rappeler au public le thème de cette chanson et lui donner une plus grande signification.

Pour l’heure elle fonctionne bien en l’état mais de nombreuses personnes n’y voient pas autre chose qu’une performance de Bono. Ce titre a été écrit pour souligner l’action d’un groupe de femmes bosniaques face à leur ville assiégée, qui avait été largement ignoré par le monde extérieur. Au beau milieu de ce chaos, elles avaient monté un concours de beauté. J’imagine que leurs motivations individuelles devaient être aussi diverses que variées - pour créer un rappel de ce qu’était la vie "normale" avant, une déclaration de défi que la vie se poursuivrait, quelque chose de drôle à faire, une excuse pour se donner du glamour et se sentir belle – mais je voyais dans les images de cette manifestation un acte de dissension surréaliste. Un défi, de l’ironie, de la et pas un petit peu folle. Cette chanson date de l’année 1995 et a été interprétée de nombreuses fois, mais nous n’avions jamais utilisé ces images en live avant ce show. Même si elles sont propres à la Bosnie, ce sentiment s’applique à n’importe quelle zone de conflit de nos jours. Elle n’a rien perdu de sa puissance, de son pouvoir, en 15 ans.

Après 3 heures de guerre et de destruction, nous avions besoin de nous remonter le moral, aussi nous voilà en route vers le Circular Quay pour nous retrouver à bord du ferry de Kiribilli. Il s’agit d’un trajet circulaire d’une demi-heure qui vous emmène de l’autre côté du port et vice-versa. Il s’agit d’un ferry qui assure la liaison aller/retour mais il sert tout aussi bien pour faire une visite guidée sur site à moindre prix puisqu’il passe tout près de l’Opéra et du pont du port. Contrairement à ce qu’avait annoncé la météo, il faisait un temps superbe qui rendait le porte encore plus sublime. À la fois beau, merveilleusement calme.

Je trainais dans la ville, dinais avec des amis avant de rentrer tôt. Après tout, demain, il y a école.

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : U2.com

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 25

Derniers posts

Instagram widget

go-top