U2 doit retrouver ses racines et renouer avec l’Irlande (fin) - U2 France
Accueil / Industrie / U2 doit retrouver ses racines et renouer avec l’Irlande (fin)

U2 doit retrouver ses racines et renouer avec l’Irlande (fin)

vendredi 8 juillet 2011 / par Corine/Dead / Tags:

Il existe deux autres projets inachevés de U2 dans les limbes – un disque danse et club, en collaboration avec le producteur de Lady Gaga, RedOne, et un autre un peu plus traditionnel plus dans la veine de U2 qui a été enregistré probablement avec le meilleur producteur tendance dans le domaine de la musique à l’heure actuelle, Dangermouse. Adam Clayton apparemment a écarté toute autre sortie pour ce qui était de musique club récemment, soulignant que U2 avait besoin pour l’heure de se concentrer sur ce qu’il faisait de mieux, et ce qui s’en rapprochait le plus était l’album de Dangermouse.

Mais ce ne sont pas seulement l’indécision créative et le perfectionnisme qui ont menés au report du nouvel opus de U2, loin s’en faut. Bono, bien entendu, avait bien communiqué sur ses problèmes de dos au beau milieu de la tournée en cours et avec The Edge avaient dépensé beaucoup d’énergie à faire et refaire et tenter de sauver du naufrage le titanesque musical Spider-Man.

Avec Spider-Man aujourd’hui apparemment sur les rails et la tournée de U2 qui arrive à terme à la fin du mois, Bono se dit excité à l’idée de retourner travailler sur de nouvelles chansons. Les récents commentaires d’Adam Clayton tant qu’à savoir pourquoi cela n‘était pas intervenu plus tôt sont des plus parlants.

"Nous avons dû nous réunir et examiner notre agenda pour voir s’il nous était possible de trouver du temps supplémentaire pour y travailler et nous nous sommes rendu compte que ça n’était pas possible. Pour être honnête, nous étions tous un peu dég. Mais ça restait la seule décision sensée."

Ça fait presque surgir les images des associés dans une réunion d’une firme d’architecture débattant de la viabilité d’un nouveau projet.

U2 a surmonté ces crises par le passé ; le groupe et ou les individus en cause se sont vu menacés par presque tout, l’alcool, la religion, le succès interplanétaire foudroyant dans le sillage de The Joshua Tree. Mais cela n’a jamais divisé le groupe et il s’en est toujours remis. L’on pourrait espérer qu’il est suffisamment intelligent pour surmonter également cette crise.

Je crois que ce qui manque en partie à U2 dans l’immédiat c’est le port d’attache que son pays lui a toujours fourni. La relation de U2 à l’Irlande a toujours été, si vous préférez, sa toute relation primale, l’épine dorsale et le modèle de ses relations avec ses publics dans le monde entier. Ce sont toujours ces racines profondes qui l’ont gardé dans ce pays et la réalité qu’il a rencontrée des personnes ici, qui l’a nourri, lui a laissé les pieds sur terre et a donné naissance à l’esprit de sa musique. C’est ce paysage irlandais même et ce climat qui imprègnent la musique de U2, assurément depuis The Unforgettable Fire. L’Irlande, si vous préférez, est le terroir où a grandi U2. L’Irlande l’a nourri. Bien qu’il ait des liens étroits avec les grands de ce monde, se balade dans le sud de la France avec la crème de la crème hollywoodienne, sa connexion avec l’Irlande a toujours été ce qui lui a assuré sa durabilité et l’a différencié et plus vrai que n’importe quelle autre super star.

Sa relation dans l’immédiat est imparfaite et bien plus qu’un problème d’impôts, en réalité, c’est avant tout ce que pensent les gens qui est entaché. Le vrai problème de la relation de U2 à l’Irlande est qu’il semblait absent pendant ce qui a été peut-être la période la plus difficile que ce pays ait connu au cours de son existence. Grattez la surface en Irlande et il y a un léger sentiment de trahison pour ce qui est de U2. L’on ressent en Irlande une sorte d’injustice comme si Bono a été un grand homme pour résoudre les problèmes des autres gens mais qu’il était resté très silencieux pour ce qui est des problèmes qui se sont abattus sur notre pays. Bien entendu, considérer que le groupe ne paie pas beaucoup d’impôts dans son propre pays n’est pas fait pour arranger les choses.

L’une des clés dans les fêlures de la relation ombilicale de U2 avec l’Irlande pourrait être le propre léger malaise du groupe envers l’attitude de son pays pour les nantis, dans l’immédiat. Le ressentiment irlandais a toujours été l’un des thèmes de prédilection de Bono et au début de la tournée actuelle Larry Mullen s’est explicitement et longuement exprimé sur le fait que l’Irlande semblait croire aujourd’hui qu’être riche constituait un crime.

U2 était également cul et chemise avec la classe des promoteurs immobiliers de ce pays et réputé pour être proche de personnages tels que Johnny Ronan et faire des affaires avec Paddy McKillen. McKillen, bien entendu, impliqué dans le projet de rénovation du Clarence Hotel avec Bono et The Edge, et également dans le projet immobilier de ce dernier à Malibu. Effectivement dans les notes de présentation de No Line on the Horizon, Bono remercie personnellement Bernard McNamara, Johnny Ronan, Sean Mulryan et Derek Quinlan, pour leur soutien à sa fondation ONE.

Alors disons qu’il y a maladresse et petit sentiment de malaise des deux côtés de la relation entre U2 et le pays mère. Mais U2 est probablement suffisamment malin pour admettre que son premier pas vers la reconstruction, en tant qu’unité créative et en tant que groupe le plus populaire au monde, est de revitaliser sa relation avec ses propres concitoyens, d’arroser ses racines. A présent qu’ils ont du temps, ne vous étonnez pas de voir ses membres retourner à leurs basiques pour essayer de reconstruire cette relation primale. La formation irlandaise s’est toujours soucié, peut-être même plus qu’elle n’aurait dû le faire, de ce que les gens pensent et dissent d’elle et veut bien faire.

Ça ne serait pas surprenant si les relations internes de U2 devaient elles aussi, à ce stade, être revues. Larry Mullen, bien que de nombreuses façons, le plus proche du groupe de Bono, a largement exprimé à voix haute ses critiques envers les activités extra curriculaires de Bono et, entre toutes choses, l’idée que le musical pour Broadway tout dernier hobby de Bono projet dans lequel il a embarqué The Edge les empêchaient de se concentrer sur le groupe monté par Larry, ce qui n’était vraiment pas pour plaire à ce dernier. Effectivement, Bono reconnaît que Spider-Man l’a détourné de son travail au nouvel album et ajoute mutin : "Mais nous ne le disons ni à Larry ni à Adam."

La question alors qui se pose est de savoir si U2 peut rester pertinent dans la prochaine phase de sa carrière et se forger un territoire inédit en allant vers la soixantaine en tant que groupe de rock évoluant ou choisit de devenir dès à présent une star de cabaret grassement payée. La réponse, et c’est assez drôle, pourrait se trouver dans ce patch pourpre que le groupe a revisité. The Joshua Tree et Rattle and Hum représentaient en fait, comme le soulignait d’une certaine façon BB King à l’époque, de jeunes hommes faisant de la musique qui sonnait comme une musique faite des hommes bien plus âgés. Cette veine country-rock/blues/gospel que le groupe avait su saisir avec autant de succès à l’époque, pourrait être le signe de l’avancée pour lui, 25 ans plus tard. Préférable de loin à faire des disques de dance à 50 balais !

Bien évidemment, ne pas avoir à produire de nouveaux albums mais être en mesure de jouer lors de tournées massives et vendre des tas de produits dérivés est la recette idéale aujourd’hui dans l’industrie musicale. Jouer en live c’est là que se trouve le fric aujourd’hui et de moins en moins de personnes sont prêtes à payer pour de la musique enregistrée. Mais on en revient à l’ego, appelez ça de la fierté. U2 a besoin de faire de la nouvelle musique, d’être pertinent. Peut-être, parce que quelque part, il sait que lorsqu’il cessera de le faire, cela signifiera officiellement qu’il a vieilli.

Et si U2 vieillit, d’une certain façon n’est-ce pas ce que nous faisons tous ?

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : The Irish Independent

Toutes les versions de cet article : [English] [français] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 34

Derniers posts

Instagram widget

go-top