U2 donne le coup d’envoi au Festival du film international de (...) - U2 France
Accueil / Cinéma / Théatre / From The Sky Down / U2 donne le coup d’envoi au Festival du film international de (...)

U2 donne le coup d’envoi au Festival du film international de Toronto

vendredi 9 septembre 2011 / par Corine/Dead / Tags:

Uno, dos, tres, catorce ... TIFF.

JPEG - 72.8 ko

Bono, chanteur leader de la formation rock irlandaise U2, à gauche, le réalisateur Davis Guggenheim, au centre, et The Edge posent devant les photographes sur le tapis rouge avant la projection de leur nouveau rokumentaire "From The Sky Down" lors du TIFF, jeudi 8 septembre 2011. Photos : Nathan Denette/THE CANADIAN PRESS

par Steve Pond

La 36e édition du Festival international du film de Toronto a été inaugurée hier soir – non pas avec un bang ni un gémissement mais au son d’un groupe de rock irlandais.

Pour "From the Sky Down", le réalisateur oscarisé Davis Guggenheim explore les sessions d’enregistrement de l’album muthique de U2 en 1991, "Achtung Baby,"... et c’est précisément ce rockumentaire qui a donné le coup d’envoi du TIFF. Et même s’il n’a pas eu le même impact sur le Roy Thomson Hall que le documentaire présenté l’an dernier sur Bruce Springsteen, "The Promise", il a rameuté une foule considérable pour cette soirée d’ouverture.

JPEG - 52.8 ko

Cette projection s’est accompagnée d’un tapis rouge et de nombreux discours de remerciements à l’adresse des donneurs avant que le co-directeur du festival Cameron Bailey ne fasse monter sur scène Guggenheim, qui a son tour a invité sur cette même scène la moitié de U2, Bono et the Edge, respectivement chanteur leader et guitariste.

The Edge a souligné que son groupe avait de "nombreux amis" dans les environs de Toronto, dont le compositeur Michael Brook et le producteur Daniel Lanois, alors que Bono reconnaissait avoir été méfiant en autorisant Guggenheim à documenter l’enregistrement d’un album qui marquait un virage à 360° dans la carrière de son groupe et qui l’avait amené au bord de la rupture.

Nous sommes très protecteurs de notre intimité et particulièrement lorsqu’elle touche au processus créatif. Pas seulement parce que nous sommes précieux - ce que nous sommes effectivement – mais parce que ce n’est pas très beau à voir.

"C’est un peu comme ce vieil adage qui dit que si l’on savait ce qu’il y avait dans la saucisse, on n’en mangerait probablement pas. Et maintenant, mesdames et messieurs, faisons place aux saucisses et à la purée", de plaisanter Bono

"From the Sky Down" marque une première dans l’histoire du TIFF, puisque c’est la toute première fois que ce festival ouvre avec un documentaire mais pas la première avec un film musical – l’an dernier, par exemple, il a ouvert avec un film musical, pas très bien accueilli, "Score, A Hockey Musical..

Reste que l’on peut affirmer sans hésitation aucune que ledit film a été bien loin d’attirer autant d’attention que celui de U2 hors du canada. Ce documentaire sera diffusé le 29 octobre sur Showtime et fera partie des éditions en série limitée des coffrets célébrant le 20e anniversaire de la sortie d’Achtung Baby en novembre prochain.

Une foule considérable s’était amassée autour de la place près du Roy Thomson Hall pour entrapercevoir et recevoir des autographes des très obligés Bono et the Edge. En bonus : Guggenheim est apparu au côté de sa délicieuse épouse, l’actrice Elisabeth Shue, dont la présence a déclenché des commentaires nostalgiques de la part des commentateurs télé au sujet de son film sorti en 1987, "Adventures in Babysitting", uen comédie qu’elle avait tourné alors qu’elle n’était âgée que d’une vingtaine d’années.

Ce film, par une étrange coïncidence, est sorti à la même époque où U2 tournait pour promouvoir son dernier opus "The Joshua Tree". Comme le rappelle "From the Sky Down", cette tournée – ainsi que le film "Rattle and Hum" qui l’accompagnait – marquait un tournant dans la carrière du groupe dans sa tentative d’exploration des racines de la musique américaine. Un retentissant échec cinématographique pour ce documentaire à l’époque, aujourd’hui culte.

L’album qui allait suivre, comme le dit Bono dans ce documentaire s’avèrerait un point crucial alors que U2 avait encore tout à prouver pour continuer à exister en tant que groupe en explosant celui qui existait et en en trouvant un autre à l’intérieur de lui-même.

Le producteur Brian Eno, résume ce dilemme comme suit : "En tant qu’artiste, le plus gros obstacle à franchir est celui de votre passé."

"From the Sky Down" démarre lentement et nécessite près d’une heure avant d’attaquer le cœur de son sujet : un regard intérieur sur les sessions d’enregistrement d’"Achtung Baby" qui ont donné naissance au plus bizarre des albums du groupe à ce jour, mais aussi l’un de ceux qui, rétrospectivement, pourrait être qualifié de "meilleur".

Nombre des points forts de ce film sont centrés sur la musique de cet album : une belle reprise de la ballade largement sous estimée "Love Is Blindness", interprétée en solo par the Edge, et une section qui utilise des vieilles K7 de studio pour documenter la création du standard "One", selon moi (NDLT : Steve Pond) la plus belle chanson de U2.

Alors que la chanson arrive lentement pour ce concentrer sur ces vieux enregistrements, the Edge explique l’une de ces phases qui vous donne des frissons d’émotion. 20 ans plus tard, non plus dans un studio de Berlin mais dans une salle obscure de Toronto, le frisson reste intact.

Pour les fans de longue date de U2, ces "moments" font partie des trésors de "From the Sky Down" – un film qui m’a ramené à la période précédant "Achtung Baby" alors que U2 luttait contre ce que signifiait devenir le plus grand groupe au monde.

Au cours de ces années, j’avais beaucoup vu le groupe et m’étais longuement entretenu avec lui, je me souviens tout particulièrement d’une interview dans un pub de Dublin au lendemain du nouvel an 1988.

Pour éviter d’être harcelé, le groupe s’était réfugié sur une banquette dans un coin près du bar. A l’époque, The Edge avait plaisanté : "Plus notre groupe est célèbre, plus les endroits où nous buvons rétrécissent."

Plus tard, Bono ne cessait de parler de sa propre confusion à la veille de la tournée monumentale du Joshua Tree et du film "Rattle and Hum".

"Je pense que nous allons devoir nous éloigner pendant un moment à présent, m’avait-il confié employant des mots semblables à ceux qu’il utiliserait plus tard sur scène dans un clip présenté dans ce nouveau documentaire. "Simplement partir pour rebâtir le rêve."

"From the Sky Down" est ce qu’ils ont rêvé, ce qui en fait un document fascinant et une manière géniale de lancer un festival du film.

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : Reuters

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 46

Derniers posts

Instagram widget

go-top