U2 est venu chercher la rose fleurissante de Glastonbury - U2 France
Accueil / Industrie / Glastonbury / U2 est venu chercher la rose fleurissante de Glastonbury

U2 est venu chercher la rose fleurissante de Glastonbury

mardi 28 juin 2011 / par Pauline / Tags:

Le tant attendu concert de U2 au festival de Glastonbury s’est déroulé vendredi soir. Ce concert a-t-il surpris et convaincu ? U2France fait le point.

Une setlist mi-figue mi-raisin...

La principale interrogation quant au concert portait sur la setlist : U2 prendra-t-il en ajoutant des chansons peu ou pas connues du grand public ou se limitera-t-il à ses plus gros tubes ? Nous pouvons dire que la question n’est pas tranchée, bien qu’elle penche davantage vers les tubes. La setlist s’est constituée essentiellement des plus gros hits de U2. Sur les 19 chansons jouées, seules trois n’étaient pas des singles : Bad, Moment of Surrender, et Until The End of The World. U2 a privilégié son répertoire le plus connu pour s’adapter au public présent, à savoir le « grand public ». Même si la tournure best of de la setlist n’a pas fait l’unanimité, forcé de reconnaître qu’un set composé de chansons que seuls les fans connaissent n’aurait probablement pas soulevé la foule.

La setlist débuta sur cinq titres de l’album Achtung Baby. Comme il avait été annoncé par Adam Clayton, Glastonbury a été un moyen de mettre en avant cet album dont la remasterisation est prévue pour l’automne. Achtung Baby a été l’album de U2 le plus représenté au festival grâce à ses cinq titres, tandis que les autres albums ne comptaient qu’un ou deux titres. L’enchaînement des chansons d’Achtung Baby ne pouvait que rappeler la tournée Zoo Tv, le rappel a été d’autant plus flagrant que les écrans du concert diffusaient des animations de l’époque : mots et truismes défilants à toute allure durant The Fly, et le visage de la femme qui se balance sur Mysterious Ways.

La setlist s’est poursuivie avec le snippet de Jerusalem, un air patriotique très connu en Angleterre, pour introduire le titre Where The Streets Have No Name. Venait ensuite la chanson I Will Follow pour conclure brillamment ce début de set des plus dynamiques. Le concert marqua alors un retour au calme avec I Still Haven’t Found What I’m Looking For, chanté aisément a capella par le public, puis avec l’acoustique Stay (Faraway, So Close !) arrivé fraichement dans la tournée 360°.

La seconde moitié du concert commença avec les 4 singles les plus connus et les plus rock de la décennie 2000 : Beautiful Day / Elevation / Get On Your Boots / Vertigo. La setlist marqua ensuite un retour au début des années 80’ avec les incontournables Sunday Bloody Sunday et Pride (In The Name). Une autre chanson s’invita parmi elle et créa la surprise. Il s’agit de Bad, titre jamais sorti en single mais pourtant très connu et apprécié du public.

Après ces 16 chansons qui ont conservées un certain dynamisme durant tout le concert, U2 freina le rythme en entamant son rappel à l’aide des deux chansons qui clôture sa tournée : With Or Without You et Moment of Surrender. Avant Moment of Surrender U2 a interprété un long snippet de Yellow, la chanson de Coldplay, qui a été repris par la public. Sans oublier l’ultime chanson, en quelque sorte le bonus surprise de ce concert pour terminer en apothéose : Out of Control.

JPEG - 48.8 ko

The Fly interprété sur la scène pyramidale. Photo : Getty Images


… mais un concert des plus concluant

Par rapport à sa tournée 360° U2 a fait une setlist peu différente et raccourcie. Parmi les changements on compte l’absence du duo Scarlet / Walk On : U2 a décidé de mettre de côté son message politique le temps du festival. La raison à cela n’a pas été donnée mais nous pouvons envisager que le groupe ait craint une mauvaise réception du grand public, ou même qu’il tenait à conserver le dynamisme du concert en le préservant d’un discours de Bono. Il n’y aura d’ailleurs dans le concert aucun discours de Bono si ce n’est pour présenter le groupe. L’enchaînement Miss Sarajevo / Zooropa / City Of Blinding Lights a lui aussi été abandonné pour le festival. Zooropa posait certainement le problème de l’inconnu pour le public, qui n’aurait pas été aussi réceptif qu’une chanson qu’il connaissait. Quant à City Of Blinding Lights et Miss Sarajevo, pourtant des chansons connues du public, elles ont probablement fait les frais de la setlist qui se devait d’être plus courte pour être adaptée à la durée du concert au festival.

Le dur constat du festival a été de voir le désaveu confirmé de U2 pour son dernier opus, No Line On The Horizon. Depuis le début de sa tournée en 2009, l’album a vu son nombre de chansons représentées en live réduit de sept à quatre chansons par concert (pour ne pas dire trois aux derniers concerts du leg en cours). A Glastonbury, seules deux chansons ont été jouées : Get On Your Boots et Moment Of Surrender. Même Magnificent et Crazy Tonight, pourtant sortis en singles, n’ont pas trouvé place dans le concert. Dans le reste de la discographie de U2, la grande majorité des albums a eu un voire deux de ses titres joués à Glastonbury. Seuls les albums October et Pop sont, comme souvent, délaissés par le groupe. On note également l’absence de la chanson Glastonbury, écrite spécialement pour le festival en 2010.

D’une manière générale, les réactions sur la prestation de U2 au festival de Glastonbury sont positives. Beaucoup regrette le côté best-of de la setlist mais jugent cependant le set très prenant de par son dynamisme, notamment dû à la section Achtung Baby en début de show et au final sur Out Of Control. La majorité s’accorde à dire que la performance du groupe était à un très bon niveau. Alors qu’ils avaient fait un concert moins de 36 heures de Glastonbury, les quatre irlandais se sont montrés en pleine forme durant tout le concert. Et le public leur a bien rendu : rarement, de mémoire de fans, nous avons l’occasion d’entendre un public chanter autant, surtout quand il s’agit d’un public pas entièrement constitué de fans et qu’il se trouve sous des trombes d’eau ! Avec ce festival, U2 a prouvé rester un grand groupe même s’il est dépossédé de ces artifices scéniques habituels.


NB : Merci aux membres de la communauté, dont les messages sur le forum m’ont aidé à rédiger ce papier.

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : Notre podcast du concert

Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 53

Derniers posts

Instagram widget

go-top