Un horizon sans album pour U2 ? - U2 France

Un horizon sans album pour U2 ?

vendredi 14 mars 2014 / par Corine/Dead / Tags:

Mais que se passe-t-il vraiment sur la planète U2 ? Cet album qui n’a pas fini d’être reporté, sortira-t-il un jour… en 2015 ?

JPEG - 27.8 ko

U2 lors de l’édition 2014 des Oscars à Los Angeles. Photo : Michael Buckner

par ED POWER

Y a-t-il crise au cœur de la formation rock irlandaise U2 ? C’est une possibilité que nous avons envisagée en lisant l’annonce prétendant qu’elle repoussait la sortie de son prochain album largement promu à 2015, le dernier délai soumis pour ce projet qui devait originellement voir la lumière du jour l’an dernier !

Peu de temps après ce qui ressemblait suspicieusement à une campagne publicitaire d’annonce de sortie – la performance des Oscars, le single du Superbowl, un petit tour sur le toit pour la nouvelle mouture du Tonight Show animée par Jimmy Fallon – le weekend dernier, l’on apprenait que Bono & Co. rangeait sagement sur ses étagères ses projets de sortie de disques au cours des prochains mois. En attendant, il retournait en studio – avec une nouvelle équipe de producteurs (incluant Paul Epworth, collaborateur d’Adele), malgré tout Danger Mouse était toujours crédité producteur de la majorité de l’opus en question.

Des sources affirment que U2 n’est tout simplement pas satisfait à 100 % des chansons qu’il a enregistrées jusqu’à maintenant pour cet album (provisoirement intitulé Songs of Ascent à un certain moment). "Cette magie que le groupe semble toujours saisir... n’est pas encore au rendez-vous", se voyait confier le magazine Billboard.

D’autres soupçonnent qu’il y aurait des raisons plus simples. "Coldplay a annoncé la sortie de son nouvel album pour le mois de mai et je pense qu’il pourrait y avoir un lien", d’expliquer Mick Kearns, qui interprète ’Edge’ dans le groupe hommage à U2, The Joshua Tree. "J’ai également entendu dire dans mon cercle de geeks de U2 que Larry n’était pas content de ce [nouvel enregistrement]."

Bien entendu, nul besoin d’appartenir au cercle fermé pour sentir que nos quatre paddies du nord de Dublin expérimentent une créativité chancelante. Le décevant nouveau single ’Invisible’, dévoilé à grands renforts de Ho ! Ha ! pour le Superbowl, a été d’entrée de jeu un flop – vendant un misérable 64 000 exemplaires en Amérique (traditionnellement le gagne pain du groupe). Il n’est même pas entré dans le Top 10 en territoire conquis (comprendre l’île nourricière de U2), stagnant à la 31e place dans les classements.

Avec un titre tout particulièrement approprié (NDLT : c’est particulièrement hard ça comme affirmation :-((), ’Invisible’ a disparu sans grâce (NDLT : et ça aussi… la vache !). Bien entendu, cette performance de classement doit être envisagée dans le contexte des trois millions de téléchargements gratuits auxquels elle a eu droit dans ses premières vingt-quatre heures.

Tout aussi infructueux – nonobstant l’approbation des juges des Golden Globes – a été celui d’’Ordinary Love’ extrait du biopic consacré à Nelson MandelaLong Walk To Freedom. D’accord, il s’est classé en pole position en Italie – pays qui a toujours montré un faible pour la grandiloquence de Bono. Cependant il convient de souligner qu’il est tout de même resté calé à la 99e place du Billboard Hot 100 et à la 82e au Royaume-Uni.

Complication supplémentaire, assurément, le départ du manager Paul McGuinness l’an dernier. Bien que la séparation ait été amicale, le groupe a surement ressenti la perte de sa cinquième roue non officielle du carrosse.

À l’approche de ses quarante ans de carrière, l’on peut imaginer sans peine que l’adrénaline de U2 grimpe après de telles déceptions. Que lui reste-t-il à prouver ? Assurément, il a atteint le point où il a bien gagné/mérité sa liberté créative et peut se permettre de faire n’importe quelle musique qui lui plaît, débarrassé du besoin de preuve de sa virilité commerciale !

[…]

Tout ce qu’il a accompli depuis doit être compris dans le contexte de ces revers. Son album ’comeback’ de 2000 All That You Can’t Leave Behind était une réaffirmation sincère des premiers principes de U2 – ne jamais craindre d’être honnête et évident – tout comme cela a été le cas pour les deux suivants en 2005, How To Dismantle An Atomic Bomb et 2009 No Line On The Horizon (à la différence que les titres étaient de moins en moins convaincants).

Cet album final a été le plus gros désastre de la carrière de U2 – laissant un arrière-goût bien plus amer que ses étourdissements des années 1990. Bien que, grâce à lui, le groupe ait enfin décroché les cinq étoiles de la très convoitée critique de Rolling Stone et qu’il ait servi de tremplin à sa tournée triomphale à 360° (la plus grosse recette de tous les temps), tout le monde s’accorde à reconnaître que cela a été la plus faible sortie de U2 à ce jour – ne débouchant sur aucun tube et semant la discorde et même une perte d’estime au sein de sa communauté de fans.

Extrêmement sensible à la place qu’il occupe dans les sondages, U2 avait vraiment envie de compenser cet album. Au point qu’il a travaillé avec le très à la mode producteur Danger Mouse (mieux connu pour son tube ’Crazy’, projet parallèle de Gnarls Barkley). L’idée était que Danger Mouse (c’est-à-dire Brian Burton) donne aux airs de U2 un coup de fraicheur contemporaine – ce groove du 21e siècle dont sont cruellement démunies ses sorties post 2000. Mais les performances décevantes d’’Invisible’ et ’Ordinary Love’ laissent à penser que ce projet n’est pas une affaire qui roule comme initialement prévu.

"Depuis les années 1990, U2 ne s’est principalement intéressé qu’à monter un spectacle encore plus grand que le précédent – et à sortir un album en cohérence avec la musique actuelle", de confier Dave Griffith, un expert U2, guide touristique qui fait visiter les endroits où le groupe traîne dans Dublin. "Il se considère en compétition avec les groupes d’aujourd’hui plutôt que comme des ’oncles légèrement branchés’ de la musique."

Il s’inquiète que cette pression à toujours vouloir être au sommet soit contre productive. À ce stade, U2 a surement trouvé ce qu’il cherche. Il possède ce que la plupart des artistes tueraient pour avoir – l’ultime liberté artistique. Au lieu de se soucier de savoir comment marcheront ses nouvelles chansons en Latvia, Louisiane et autres, il devrait lâcher la bride de ses muses et voir ce qui arrive, suggère-t-il.

"Plutôt que vouloir que sa musique soit pertinente pour les gamins d’aujourd’hui d’une quinzaine d’années, il devrait se contenter de se débarrasser de la charpente pour construire à neuf."

Mais, peut-être qu’il a déjà commencé en ce sens. Griffith se souvient d’une récente rencontre avec un membre de l’organisation U2.

"J’ai rencontré un roadie de The Edge, en septembre, et lui ai demandé si l’album était déjà en post-production. ’Apparemment Edge n’arrête pas de trouver de nouveaux riffs. Il semble être sous haute pression.’"

Tout le monde n’est pas optimiste sur les chances du groupe d’éviter que sa carrière disparaisse en fumée.

"C’est très difficile pour un groupe qui a écrit pareil matériel pendant aussi longtemps de continuer à le faire à aussi grande échelle", de commenter Ian Donnelly du groupe hommage à U2, Rattle and Hum.

Avant de conclure : "Il doit également être très difficile de rester à la hauteur à l’ère des chansons pop désinvoltes. Je suis certain que U2 surprendra à nouveau ses fans. Mais il doit abandonner le virage Rattle and Hum à Achtung Baby avec cet album s’il veut éviter de suivre la voie des tournées de la nostalgie faites de tubes des Rolling Stones et des fans qui n’ont pas envie d’entendre son nouveau matériel."

Notez cet article (de 1 à 5)
4/5(2) votes

Partagez cet article


Voir en ligne : Irish Independent

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 50

Derniers posts

Instagram widget

go-top