Un nouveau metteur en scène vole à la rescousse de ‘Spider-Man’ - U2 France
Accueil / Cinéma / Théatre / Spider-Man, Turn Off The Dark / Un nouveau metteur en scène vole à la rescousse de ‘Spider-Man’

Un nouveau metteur en scène vole à la rescousse de ‘Spider-Man’

dimanche 27 mars 2011 / par Corine/Dead / Tags:
JPEG - 53.2 ko

“Je pense que mon passé dans l’industrie du spectacle a probablement été un facteur déterminant”, déclare le metteur en scène Philip William McKinley qui reprend les rennes du sulfureux “Spider-Man : Turn Off the Dark.”

par ROBERT TRUSSELL

Certains dans l’industrie du théâtre l’appellent “Phil DeMille.”

Qui mieux que lui pourrait remettre sur les rails un spectacle pour Broadway au budget record épique ?

Le metteur en scène Philip William McKinley, qui a souvent travaillé dans les années 1990 à Kansas, est celui qui a été retenu pour reprendre la production “Spider-Man : Turn Off the Dark”, le musical dont la première a été réportée à l’envi depuis le début de ses avant-représentations en novembre dernier.

Il y a une quinzaine de jours, les producteurs annonçaient que la célèbre metteur en scène Julie Taymor, qui a contribué à écrire et développer ce spectacle, quittait la production aux 65 millions de dollars (NDLT : il y a bien longtemps que ce chiffre est largement dépassé... à quand le nouveau ?). Il s’agit, à présent, pour “Spider-Man” de s’interrompre temporairement en avril, de reprendre les avant-représentations le 12 mai avant de donner officiellement enfin sa première le 14 juin... Vœu pieux, s’il en est !

Le successeur de Taymor, McKinley, dont le seul spectacle pour Broadway avant Spider-Man, “The Boy From Oz” en 2003 s’inspirait de la vie et de la carrière de la pop star Peter Allen (interprété par Hugh Jackman) sera-t-il à la hauteur ? McKinley possède une expérience lorsqu’il s’agit de gérer de grands spectacles avec beaucoup de parties mouvantes.

“Je pense que mon passé dans l’industrie du spectacle a probablement été un facteur déterminant”, déclarait-il le premier jour où “Spider-Man” se récrivait.

Pendant des années, McKinley a dirigé les unités de tournée des cirques des Ringling Bros. et Barnum & Bailey (NDLT : ce qui aujourd’hui, justifie amplement, que Spider-Man ait été qualifié de "cirque" ;-)) L’an dernier, il a mis en scène “Voyage de la Vie”, un spectacle de plusieurs millions de dollars comparable à un cirque qui sera l’attraction permanente du Resorts World Sentosa de Singapour. En 2009, il avait mis en scène une version en salle colossale de “Ben-Hur” avec une distribution de 350 acteurs et cascadeurs, 42 chevaux, une bataille navale et une course de chars.

A Kansas City, McKinley a dirigé “Phantom”, une première fois pour le New Theatre et de nouveau pour le Starlight Theatre. Parmi les autres specacles qu’il a mis en scène, citons “Peter Pan,” “Big River,” “Jekyll & Hyde” et les trois productions de “The Wizard of Oz” (Le magicien d’Oz).

McKinley confie que c’est l’un des producteurs, Michael Cohl, avec qui il travaillait sur un autre projet, qui lui a demandé de reprendre les rennes de “Spider-Man”.

“C’est une grande preuve d’humilité de la part des producteurs, de Bono et de the Edge de vous accorder pareille confiance pour ce projet qu’ils ont nourri avec Julie pendant six ou sept ans”, d’ajouter McKinley.

Il est trop tôt pour décrire l’étendu des modifications de script dans la production physique, selon McKinley. Il a souligné que Bono et the Edge, les musiciens britanniques (NDLT : c’est ce qui est écrit... nous savons tous qu’ils sont irlandais) du groupe de rock internationalement connu U2, ont prévu des aménagements dans la partition musicale.

“La complexité technique avec les scènes de haute-voltige et le paysage, quels que soient les changements que nous y apporterons, va en faire une sacrée entreprise”, a-t-il déclaré.

McKinley dit avoir vu le spectacle plusieurs fois. La première fois en tant que simple spectateur et il n’avait alors pas la moindre idée qu’on lui demanderait par la suite de s’impliquer.

“Je m’y étais rendu comme simple spectateur et j’ai passé un excellent moment tout comme tous ceux qui étaient venus le voir ce jour-là. C’est génial que j’ai pu y assister en tant que simple spectateur”, explique-t-il.

Face à l’ampleur de la tâche, McKinley reste zen et se souvient de ce que lui a dit l’un de ses mentors, le réalisateur George Abbott, décédé à l’âge de 107 ans en 1995.

“Il était centenaire lorsque je l’ai assisté et je lui ai demandé : ‘M. Abbott, comment faites-vous pour continuer ainsi ?’ Et il m’a répondu : ‘Je ne fais jamais deux fois la même chose et je ne fais que les choses qui me font peur.’ Je n’ai jamais oublié ces paroles.”

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : The Kansas City Star

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 39

Derniers posts

Instagram widget

go-top