U2 France

Accueil du site > Willie’s diary > Une décision intéressante

Une décision intéressante

samedi 12 mai 2012, par Wraitii pour U2 France

Toutes les versions de cet article :

28 mars 2011 - Buenos Aires. Journée de repos.

J’ai passé la journée à me préparer pour un meeting avec le groupe en fin d’après-midi. Et pour ce genre d’occasion, un bloc-notes est un outil bien pratique. Être capable d’écrire ou de dessiner me permet de penser les choses à fond et de rationaliser les différentes idées, parfois disparates, qui me viennent à l’esprit. Il s’avère que je n’avais pas prévu de bloc-notes, je suis donc parti à la recherche d’un magasin. Le concierge m’en a indiqué un, qui en fait était tout petit, et où j’étais coincé entre la papeterie, les fournitures et la photocopieuse. Mon espagnol étant en gros minimal, ça m’a pris un petit bout de temps pour expliquer ce que je voulais (d’autant qu’apparemment, croyant demander un "grand bloc-notes", je demandais en fait "un gros gâteau").

Il y a plusieurs innovations à étudier pour la tournée, et six d’entre-elles étaient au planning de la réunion de cet après-midi. Celles qui me tiennent le plus à cœur sont les remix des Magnificent et de Even Better Than The Real Thing, et j’étais un peu inquiet quand je me suis rendu compte que j’en étais tombé amoureux, particulièrement celui d’Even Better qui est juste génial. C’est toujours dangereux d’être dans une telle situation : la déception attend au tournant si le meeting ne se passe pas bien.

Bono est avec une bande d’ami dublinois, donc il est dans une maison plus près de la mer. C’est à un petit bout de chemin d’ici (une bonne heure), mais c’est vraiment un bel endroit donc ça reste supportable. Les quatre membres sont arrivés, et on a commencé à discuter. Je me sentais presque stressé en leur passant le remix d’Even Better de Dec et le nouveau mix de Magnificent. Heureusement, les deux ont été très bien accueillis, si bien que Larry a proposé qu’on commence les show par Even Better, une décision intéressante et courageuse. On essaiera à la répétition de Mercredi et on verra bien si ça marche.

De retour à l’hôtel Fabulous, on avait tous besoin d’une pause et d’un débriefing. Le concierge (dont j’apprenais à douter des conseils) nous a envoyé dans un "bar super, calme, tranquille" à une dizaine de rues d’ici. À l’arrivée, ça n’était pas tant "calme" et "tranquille" que "pavé de prostituées" et "assourdissant", même si les mac’ qui distribuaient des cartes dans plusieurs des rues adjacentes auraient du être un indice. On a persévéré, et on a trouvé une petite pizzeria au look innocent, avec des sièges sur le devant, où l’on a pu manger des empanadas et boire quelques bières sans être agressés. Une journée importante pour les show du 360 en cours, et je trouve qu’on a bien travaillé.

Pour continuer à recevoir les infos sur U2, abonnez vous gratuitement au Google Group U2France.

Lien permanent :

Partagez cet article

Inviter des amis à suivre l'actualité U2

Aucun Commentaire | S'identifier pour réagir à l'article

S'identifier

Retour en haut de page