U2 France

Accueil du site > Discographie > Get On Your Boots, analyse d’un titre

Get On Your Boots, analyse d’un titre

lundi 19 janvier 2009, par TheFly pour U2 France

Ca y est, les fans de U2 ont pu entendre le premier extrait de No Line On The Horizon ! C’est une première approche du futur son d’un album très attendu. 4 ans après How To Dismantle An Atomic Bomb, les fans s’attendent pour la plupart à une nouvelle orientation, un nouveau son.

A priori, U2 est sur le point de répondre à ces attentes. Get On Your Boots commence pourtant comme un Vertigo mais on se rend compte par la suite qu’il n’a rien à voir avec ce morceau beaucoup trop cliché. Ici, U2 expérimente. Ce ne sont pas des expérimentations comparables à la trilogie Achtung Baby, Zooropa, Pop. Ici, tout est plus subtil.

La production du morceau donne des ambiances particulières à ce titre. On se retrouve avec des passages à la limite de l’overdub puis des zones très épurées en son. Ce procédé avait déjà été utilisé sur Passengers (notamment One Minute Warning).

Le morceau sonne très U2 mais le terrain exploré et la technique instrumentale sont très différents de ce à quoi U2 nous avait habitués. Les mélodies vocales de Bono sont assez peu communes à ce qu’il a pu chanter au cours de sa carrière. Edge a également tenté visiblement de s’éloigner des sons habituels de sa guitare. La basse possède un son proche de celui utilisé sur Last Night On Earth et Larry semble s’être ré-approprié les parties de batterie des sessions Achtung Baby. Le rythme principal rappelle Even Better Than The Real Thing.

Les parties de synthétiseurs sont omnipresentes mais ne sont jamais envahissantes. Elles participent, comme c’était le cas sur Achtung Baby, a l’atmosphère générale du morceau.

D’une manière générale, aucun instrument n’a le dessus sur ce titre. Chacun participe à donner des couleurs, une intensité, une ambiance.

On peut aussi trouver quelques originalités dans la construction des différentes parties. A la première écoute, il est difficile de savoir où se trouve le refrain. Les mélodies se suivent les unes après les autres, la construction parait brouillon alors qu’on se rend compte par la suite que tout s’enchaine de manière très naturelle. C’est justement ce florilège de mélodies qui participe à l’originalité de ce futur single.

Pour les paroles par contre, c’est du Bono tout craché et je pense qu’on évitera de s’étendre sur l’intérêt général du texte :)

En conclusion, il faut admettre que U2 a cette fois su nous surprendre avec ce titre assez original dans la discographie du groupe. Le son dépasse tout les clichés et garde pourtant le son du groupe. La production a été visiblement un élement déterminant dans la phase de création et on a déjà hâte d’entendre la suite :)

Pour continuer à recevoir les infos sur U2, abonnez vous gratuitement au Google Group U2France.

Sources iconographiques

Lien permanent :

Partagez cet article

Inviter des amis à suivre l'actualité U2

Aucun Commentaire | S'identifier pour réagir à l'article

S'identifier

Retour en haut de page