Bono : les attaques de Paris sont la première ’frappe directe contre la (...) - U2 France
Accueil / Tournées / iNNOCENCE + eXPERIENCE Tour 2015 / Bono : les attaques de Paris sont la première ’frappe directe contre la (...)

Bono : les attaques de Paris sont la première ’frappe directe contre la musique’

dimanche 15 novembre 2015 / par Corine/Dead / Tags:

Voici la traduction de la majorité des propos de Bono tenus, lors de l’interview accordée à Dave Fanning sur RTÉ 2FM.

par Jayme Deerwester

Selon Bono, le chanteur leader de la formation rock irlandaise U2, les attaques parisiennes de l’état anti-islamiste marquent un tout nouveau niveau.

JPEG - 29.7 ko

(Photo : Jeff J Mitchell, Getty Images)

"Lorsqu’on y pense, la majorité des victimes des attentats d’hier sont des fans de musique", de confier notre leader, samedi, lors d’une interview accordée Dave Fanning, animateur d’une célèbre radio irlandaise.

"C’est la première fois que la musique est frappée directement dans cette guerre soit disant contre le terrorisme. Et c’est très perturbant. Ce sont des personnes comme nous. ... L’effet de sang froid de ce carnage est profondément déroutant et, c’est ce que je ne peux m’ôter de l’esprit.”

Vendredi soir, U2 était à Paris et répétait dans la salle de Bercy, à quelques kilomètres du Bataclan où 87 personnes (NDLT : ce chiffre est celui du moment où le papier a été écrit par le journaliste, malheureusement, aujourd’hui, il est bien plus élevé) sont mortes lors du concert des Eagles of Death Metal. "Notre sécurité a rapidement bouclé les lieux et notre équipe est sorti saine et sauve. Puis, comme tout le monde, nous avons regardé, abasourdis, les infos face à ce qui était arrivé."

Peu de temps après, les autorités française ont annulé les deux concerts de la bande à Bono de ce week-end, en raison d’un deuil national de trois jours décrété.

"J’en comprends parfaitement la raison et nos fans sont le genre de personnes qui le comprennent."

Il comprend que cela aurait facilement pu se passer lors d’un concert de U2. “Ça aurait pu être moi ou vous à un concert", a-t-il confié à Fanning. "C’est un contexte auquel on peut très facilement s’identifier. Toutes nos pensées vont aux fans de Eagles of Death Metal.”

Bono a souligné qu’il appartenait aux autorités françaises de décider quand il pourrait reprogrammer le concert de U2, qui aurait dû être diffusé en live sur HBO, hier. Et, il espère que ce jour est pour bientôt.

"Je pense que la musique est quelque chose de très important et que U2 a un rôle à jouer. J’ai hâte que nous revenions à Paris pour y jouer. Et c’est ce sentiment que nous renvoie nos fans : ces terroristes ne nous imposerons pas notre calendrier, ils n’organiseront pas nos vies.”

U2 s’était trouvé dans une situation similaire en 2001. "Nous avons été le premier gros groupe à qui l’on a permis de revenir à New York après le 11 septembre. L’ambiance au Madison Square Garden était incroyable. Cette ambiance c’était : Voilà qui nous sommes. Vous ne pouvez nous changer. Vous n’allez pas faire de nous des personnes qui détestent les autres. Vous n’allez pas changer notre manière de vivre.’ J’espère qu’il en sera de même à Bercy, lorsque nous y retournerons."

À propos de l’état anti-islamiste qui a perpétré ces attaques, il a confié : "Ces individus ont dérobé leur religion. Elle n’a rien à voir avec l’Islam."

Bono a ensuite raconté l’une de ses visites lors d’un festival de musique en 2003 dans le désert de Tombouctou, au Mali, en Afrique de l’ouest.

"Il y avait une tension de la part des extrémistes. Des tirs de lance-roquettes se faisaient aux abords de l’endroit où se tenait ce festival, ce qui n’était pas très rock ’n’ roll. En quelques semaines, à peine, le Mali était tombé aux mains des extrémistes. L’auberge dans laquelle nous séjournions avait été transformée en hall de justice islamiste. On coupait les mains des musiciens, dans l’hôtel même où nous avions dormi et mangé. Ils détestent la musique, ils détestent les femmes. Ils détestent tout ce que nous aimons. C’est une maladie de notre monde et nous ne pouvons tout simplement pas céder."

Notez cet article (de 1 à 5)
4.55/5(22) votes

Partagez cet article


Voir en ligne : USA Today

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 30

Derniers posts

Instagram widget

go-top