Guy Oseary au sujet du deal aux 100 millions de dollars avec Apple, et de (...) - U2 France
Accueil / Discographie / Albums / Son gs of innocence / Guy Oseary au sujet du deal aux 100 millions de dollars avec Apple, et de (...)

Guy Oseary au sujet du deal aux 100 millions de dollars avec Apple, et de l’avenir du groupe

samedi 13 septembre 2014 / par Ping / Tags:
JPEG - 154.3 ko
Guy Oseary et Bono pendant la 45ème édition des Grammy Awards – MusiCare 2003 Personnalité de l’année – Bono – After à l’Hudson Hotel à New York City.
KMazur/WireImage

Ces neuf derniers mois ont été mouvementés pour Guy Oseary depuis qu’il a repris les rênes du management de U2, succédant à Paul McGuinness ayant annoncé sa retraite en automne dernier. Cela inclut un Golden Globe, une nomination aux Oscars, une grande compagne pour le Super Bowl ainsi que la première de The Tonight Show lors duquel deux chansons ont été présentées, sans qu’elles ne fassent finalement parties de la version finale de Songs of Innocence, album entré dans l’histoire pour avoir débuté avec 500 millions de clients le 9 septembre.

Avec son titre phare "The Miracle (Of Joey Ramone)" créé pour paraître lors d’une intense campagne médiatique d’Apple, dont la valeur a été estimée à 100 millions de dollars par plusieurs sources, U2 a sans doute enregistré le plus grand lancement dans l’histoire de la musique. Lancement qui apparaît être d’ores et déjà la cible du mécontentement des détaillants et des directions de Grammy et SoundScan. Oseary, 41 ans, a contacté Billboard le 11 septembre pour s’exprimer au sujet du lancement, mais également sur ce qu’on peut attendre de ce gigantesque accord avec Apple (un nouvel album ?).

Songs of Innocence a déjà été présenté comme le plus grand lancement d’album de tous les temps. Comment réagissez-vous à cela ?

U2 a travaillé 5 ans sur cet album, ils ont versé sang, sueur et larmes pour ce projet, et nous étions très confiants pour cette réussite. L’objectif était le suivant : comment pourrions-nous atteindre le plus de monde possible ? U2 a déjà travaillé avec Apple il y a 10 ans, à ce moment ils partageaient la scène avec Steve Jobs et participaient au lancement de l’iPod. Et nous voilà 10 ans après, avec Apple offrant cet album à 7 pourcents de la planète.

Beaucoup de gens désignent déjà cette annonce comme étant "perturbatrice" de la même façon que l’accord de Jay Z avec Samsung ou encore l’album surprise de Beyonce étaient perturbateurs en regard des déploiements traditionnels de l’industrie musicale. Alors que cette nouvelle façon de procéder a été significative pour U2, comment pourraient potentiellement en profiter d’autres artistes ?

Eh bien premièrement, quand la musique devient partie prenante de la conversation à un événement d’Apple, c’est là toujours une excellente chose. Deuxièmement, le pouvoir de la musique et le fait qu’il peut être effectivement partagé avec 7 pourcents de la planète en pressant simplement un bouton. C’est un énorme concept. N’importe quel type d’innovation pourrait inciter d’autres personnes à faire des choses innovantes. Un artiste pourrait changer de manager, ou un autre groupe se dire "Hey, que peut-on faire d’intéressant, peut être avec nos paroles ou nos clips ou bien quelque chose d’interactif avec la billetterie pour nos concerts ?"

Et c’est tout, je ne sais pas vers où cela nous mènera, je sais juste que je suis toujours à la recherche des réponses, de nouvelles façons de faire les choses. Et c’est mon travail d’essayer de ne pas suivre la tradition. Et il y a beaucoup d’autres personnes dans cette communauté qui aimeraient mener, et ils le feront de façons diverses et variées. Et c’est exactement ce que je trouve excitant. Ce ne sera jamais la même chose. Qui sait jusqu’où cela ira ? Il y a une infinité de possibilités, de choses à faire avec la musique et la performance.

Jimmy Iovine n’a pas été vu sur scène mardi, mais a été étroitement lié à U2 durant plusieurs années, notamment lorsqu’il était à Interscope, à présent employé d’Apple. Quel a été son rôle pour que cet accord soit réalisé ?

Jimmy fait partie de tout ce que le groupe fait, même dans leurs vies personnelles. Il s’agit d’une famille. Nous nous tournons vers Jimmy lorsque nous avons besoin de conseils et de soutien, peu importe ce qu’il en résulte, qu’il s’agisse de ce projet ou à propos du prochain single, ou encore de ce que nous ferons beaucoup plus tard. Parler de la famille, des voyages, des projets personnels – nous sommes vraiment connectés et nous soutenons mutuellement. Jimmy est proche et cher au groupe, il est assurément une source de soutien et de conseils. Il est une part important de la famille U2, et pour moi personnellement – que je travaille avec U2 ou avec quelqu’un d’autre, il a toujours été un ami cher. Il est de notre famille, et nous avons été souvent main dans la main tout au long de ce projet.

Mardi Bono a souligné le fait que le groupe a été payé par Apple pour l’album, à cela s’ajoute la campagne publicitaire de 100 millions de dollars, ce qui a pu chagriner quelques fans de longue date qui admirent le travail humanitaire. Alors, y a-t-il une composante altruiste de ce nouveau partenariat avec Apple ?

Apple est très secret en ce qui concerne ses activités philanthropiques, mais la société a fait beaucoup pour (RED). Ils ont donné 70 à 90 millions de dollars pour sauver des vies, et lorsque j’étais à l’événement j’ai compté deux fois où deux produits de (RED) ont été présentés.

Bono a également mentionné sur Facebook qu’il y aurait un second album déjà dans les cartons. Que peut-on attendre d’autre de U2 et d’Apple ?

Nous travaillons sur d’autres idées avec Apple, qui ont à voir avec comment la musique est écouté et l’innovation, Robert Kondrk (vice-président Apple iTunes Content) menant la charge. Il y a beaucoup de choses très intéressantes à venir. Le groupe veut vraiment que les gens s’investissent dans leurs albums, ils veulent qu’ils soutiennent la dimension artistique, les paroles et le contenu vidéo et pénètrent dans leur musique d’une façon très différente que peut le permettre un simple fichier MP3. Il s’agit d’une longue relation.

Certains détaillants ont déjà pris les armes au sujet de l’exclusivité de l’album avec iTunes pour une durée de 5 semaines. Comment allez-vous assurer que l’album possédera toujours une valeur commerciale le 14 octobre ?

Il y aura quatre titres flambant neufs, et Gary Kelly (chef des ventes au détail d’Interscope) pourra vous dire qu’il y aura également tout un tas de versions acoustiques des chansons de l’album. Donc il y aura quelque chose comme 9 ou 11 titres qui ne sont pas présents sur l’album aujourd’hui. La vente au détail est importante, nous ne sommes pas en train d’essayer d’écarter quiconque. Nous voulons juste atteindre notre potentiel, et cela s’est avéré possible avec une entreprise très avant-gardiste. U2 est une partie de l’histoire d’Apple, et Apple a joué un rôle important dans la vie de U2.

Cela fait dix ans que U2 n’a pas eu de véritable succès grand public, donc il y a toute une génération d’amateurs de musique qui vont pouvoir découvrir la musique du groupe. Comment allez-vous les convertir en fans sans les saturer ?

Comme vous pouvez le constater d’après le hit-parade iTunes d’aujourd’hui, il est clair que bien des gens sont en train de creuser dans le catalogue pour en apprendre plus sur le groupe, avec 16 albums dans le hit-parade d’iTunes. C’est un état de fait : les gens se disent "Oh, laissez-moi en apprendre plus sur ce groupe." J’ai vu beaucoup de tweets d’enfants de 14, 15, 16, 18 ans qui disent "Wow ! C’est vraiment bon." Ils ne savaient pas à quoi s’attendre. C’est un sentiment génial de se dire que quelqu’un qui n’avait peut-être que du hip-hop dans sa collection, ou bien uniquement des artistes country, ou encore que quelqu’un quelque part en Inde n’ayant aucun artiste anglophone, puisse maintenant découvrir U2. La seule chose que tout le monde a en commun sur iTunes aujourd’hui est U2 et un album de U2. C’est une occasion extraordinaire, même à ce stade de la carrière de U2, de se faire de nouveaux amis.

Vous venez d’offrir un album à 500 millions de personnes dans le monde. Comment allez-vous transformer ces clients gratuits en acheteurs d’album dans un mois ?

C’est un tout nouveau territoire, mais nous avons 4 titres exclusifs et la version deluxe est une tuerie. Et il est encore tôt. Vous ne pouvez pas regarder l’album comme une pièce de ce puzzle, il faut vous demander si nous avons réussi à atteindre le maximum de personnes possible. Est-ce que les gens sont soudainement en train d’acheter tout le catalogue du groupe ? La réponse est oui.

En sortant un album gratuit cette semaine, vous avez manqué quelques-unes des exigences pour les Billboard awards ainsi que les Grammy awards. Quelle conclusion souhaiteriez-vous apporter ?

Ecoutez, nous nous sommes concentrés sur ce sentiment organique et véritable de "Partageons cet album avec autant de personnes que possible" et nous savons qu’il y a beaucoup d’inconnues. Si nous acceptons les hauts, nous acceptons également les bas, adviendra que pourra, mais nous sommes vraiment satisfaits de cette semaine et de ce lancement historique.

Notez cet article (de 1 à 5)
3.97/5(1) vote

Partagez cet article


Voir en ligne : Billboard

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Portfolio


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 37

Derniers posts

Instagram widget

go-top