The Edge, le nouvel album de U2 pourrait être achevé plus tard cette (...) - U2 France
Accueil / Discographie / Albums / The Edge, le nouvel album de U2 pourrait être achevé plus tard cette (...)

The Edge, le nouvel album de U2 pourrait être achevé plus tard cette année

dimanche 17 mai 2015 / par Corine/Dead / Tags:

THE Edge a révélé à Independent.ie qu’un nouvel album de U2 pourrait être terminé un peu plus tard, cette année.

JPEG - 150 ko

par Barry Egan

La formation rock irlandaise U2 a donné le coup d’envoi de sa tournée mondiale au Canada, jeudi soir dernier.

Avant le concert, Bono a confié en exclusivité à Independent.ie les récits presque cinématiques derrière certains des moments clefs du spectacle – Cedarwood Road et Raised By Wolves, tous deux extraits de l’album en cours de promo de U2, Songs Of Innocence, et, bien entendu, Sunday Bloody Sunday. Et comment ces trois chansons ensemble aident à mieux comprendre le concept de la perte de l’innocence.

“Gavin Friday, qui est le directeur créatif de cette tournée, a mis Guggi sur un cheval dans Ceadarwood Road", d’expliquer Bono de la rue de Finglas où il a grandi avec Gavin et Guggi comme voisins.

Je demande à Bono pourquoi Guggi est à cheval.
“Parce qu’un jour Guggi a frappé à notre porte et c’est mon père qui a répondu ! Personne ne le croit !”

“Spécialement les Américains ne croient pas que ça ait pu arriver. ‘C’est impossible !’”, de s’exclamer Bono imitant un Américain incrédule.

“Voyez-vous, cela peut parfaitement arriver dans un voisinage de banlieue à Dublin. C’était foutrement impossible !”, rit-il, avant de poursuivre : “qu’il y ait des chevaux sauvages ou des personnes suffisamment dingues pour monter des chevaux ! Et qu’elles n’allaient pas toquer à votre porte sur un foutu cheval ! Guggi à cheval ! Et sur ses grands chevaux également ! Alors Gavin l’a mis dans le spectacle !” (Une fois Bono lancé, il est aussi divertissant que n’importe qui d’autre - à parts égales entre Oscar Wilde, Dorothy Parker et Johnny Rotten. Et c’est pour cela qu’on l’aime, pour son clapet en or.)

“L’élément le plus compliqué pour les Irlandais”, poursuit-il, maintenant bien huilé “est qu’alors on va à Cedarwood Road puis dans ma chambre. Et ensuite, un truc de dingue arrive. Sunday Bloody Sunday est joué avec un arrangement très différent de ce qu’on n’a jamais entendu. C’est dans la fin de l’Innocence. Gavin a créé cette structure sonique à partir des sons de 1974 quand les trois bombes ont détonné”, de souligner Bono à propos des attentats terroristes de Dublin cette année-là.

“C’est vraiment choquant. Et puis, on l’annonce aux informations. Et c’est Caroline Erskine qui lit les informations. À ce stade, il n’y a que 23 personnes de tuées [plus de 100 autres ont été blessées].

"Et même si la bombe nous a manqués, elle n’a pas raté notre ami, le frère de Guggi [Andrew]. Ça a bouleversé sa vie”, d’élaborer Bono se référant au fait que Andrew se trouvait dans Talbot Street, à Dublin, dans le van de son père le 17 mai 1974 lorsque la bombe terroriste a détonné. Comme la chanson Raised By Wolves le dit très douloureusement : ’I’m in a white van as a red sea covers the ground.’ (Je suis dans un van blanc alors qu’une mer rouge recouvre le sol)

“Ça a marqué, en quelque sorte, la fin de notre innocence parce que ce qu’ils avaient subi dans le Nord déboulait à présent dans le Sud”, de pointer Bono.

"Il s’avère que ce jour-là, les bus étaient en grève aussi avais-je pris mon vélo pour me rendre en classe. J’allais presque tous les vendredis chez Golden Discs [un disquaire]. J’allais voir les disques après l’école."

"Ensuite, donc, nous jouons Raised By Wolves" continue-t-il avant de s’interrompre l’espace d’une seconde. "Pourquoi suis-je aussi obsédé par la non-violence ?", s’interroge-t-il rhétoriquement.

“J’ignore si on le sait”, renchérit-il, “j’avais appelé le frère de Guggi, Andrew – ou Pantalons crasseux comme on le surnommait – pour lui demander l’autorisation d’écrire son histoire dans Raised By Wolves. Ça faisait des années que je ne lui avais pas parlé. Il m’a répondu : ‘Ouais, mec, attends.’ Puis il est parti avant de revenir avec un morceau de la voiture de ce jour-là. Il l’avait emportée avec lui dans tous les endroits où il avait vécu – y compris dans la rue quand il était sans-abri. Il emportait toujours avec lui ce foutu morceau de shrapnel, qui est, en fait, une pièce à conviction.”

Discutez avec The Edge, et vous ne manquerez certainement pas de preuves solides de la passion de l’homme pour son art. Il parle de la beauté des chansons comme la plupart des hommes de son âge parleraient de bière artisanale ou de femmes plus jeunes.

“Nous avons réécrit quelques refrains. Miracle Drug a eu droit à un nouveau refrain”, indique le guitariste faisant référence au titre figurant sur l’album de U2 sorti en 2004, How To Dismantle An Atomic Bomb. “Ce n’est pas radicalement différent mais nous avons compris que, d’une certaine façon, il avait besoin d’être rafraîchi. Et c’est génial. On peut, en quelque sorte, terminer le songwriting sur certains trucs qui ne collaient la première fois. Mais nous avons hâte de voir la réaction du public sur de nombreuses chansons différentes alors que la tournée se met en marche.”

The Edge ajoute qu’ils ne voulaient pas “aller trop loin pour plaire aux vrais fans avec des faces B bizarres et extraordinaires ou autres, qui laisseraient le reste du public à la traine. Il se pourrait bien que nous ne jouions pas An Cat Dubh, cette fois !”, s’exclame-t-il faisant référence à l’énigmatique morceau de l’album des débuts de U2, en 980, Boy.

“Je discutais avec Quest Love, le batteur de The Roots, et c’est alors qu’il m’a dit : ‘Tu vois, mec, ce titre 4th Of July [de l’album the Unforgettable Fire sorti en 1984]… J’adore ce morceau. En grandissant, j’ai toujours voulu faire un morceau de cette trempe.’ Et là je me suis dit – wow ! C’était nous, sous la direction du professeur Eno [Brian Eno qui a produit The Unforgettable Fire], qui nous nous lancions.”

The Edge précise que l’album qui suit celui de 2014, Songs Of Innocence, intitulé Songs Of Experience n’est “pas encore fini. Mais, nous avons pas mal de matériels qui nous plaisent vraiment. Nous y avons bossé récemment, mais ça prend forme. Je dirais que c’est bien plus abouti que Zooropa [l’album de U2 sorti en 1993] lorsque nous avons débuté la tournée Zoo TV. "

"Je suppose que cela dépendra vraiment si nous sentons que ça vaut la peine de mettre la gomme durant les dix semaines qui nous resterons à la fin de cette tournée.
Peut-être que nous nous lancerons. Peut-être que nous nous dirons : ‘Il est plus important que ça sorte plutôt que ce soit parfait.’ Ce qui était vrai pour Zooropa. Et c’est l’album préféré d’un grand nombre de personnes !”
, de sourire The Edge, ce qu’il fait beaucoup.

“Nous aimons faire des trucs qui, quelque part, rompent la rime et pas faire de la merde. C’est un défi grandissant. Dans le cas de Passengers [l’album projet parallèle de 1995 enregistré par U2 et Brian Eno sous le pseudonyme de Passengers], ça n’était pas si mal parce que personne ne le voyait comme un album de U2. Mais il n’existe plus de petits albums de U2. On ne peut plus rien sortir en douce."

"Le moindre truc que nous faisons est scruté à la loupe. J’ai adoré quand [Bruce] Springsteen a sorti Nebraska. Un étrange album acoustique."

Pour ce qui est de savoir à quoi ressemblera Songs Of Experience, The Edge confie qu’on y sent l’influence de la dance et de l’électronique “mais", rectifie-t-il promptement : ”C’est plutôt malléable. Et, en fait, les tous derniers mixes sont encore à l’état brut. Aussi, est-il trop tôt pour s’avancer, pour être honnête."

"Nous pourrions faire tout un tas d’annonces mais alors nous nous ridiculiserions probablement au bout du compte lorsque l’album sortirait – et que cet album serait un album de country et western !”, de se marrer The Edge.

En terme du très ridiculisé album de U2 sorti en 2009, No Line On The Horizon, The Edge est suffisamment honnête pour reconnaître que “nous avons péché en le réalisant en mode expérimental pour ensuite essayer d’en faire quelque chose de plus accessible."

"Je pense que nous aurions probablement dû dire : ‘C’est une œuvre expérimentale, voilà ce que c’est.’ C’était, quelque part, un scenario maudit que nous l’ayons fait ou non, parce que lorsque qu’une œuvre est vraiment novatrice et est un défi, probablement que son public n’en sera que plus limité. Si l’œuvre est vraiment très accessible, alors elle ne sera probablement pas très expérimentale. Alors, nous avons essayé de faire les deux, parce qu’au final c’est ce que nous aimons dans la musique."

"Mais parfois, il faut choisir l’un ou l’autre. Et, d’une certaine façon, nous avons changé de monture à mi-parcours de cet album [No Line On The Horizon]. Brian Eno dirait que pour bosser avec U2, il faut aller très vite pour faire en sorte qu’il finisse une chanson et passe à autre chose."

"Parce que, nous avons la terrible tendance à prendre quelque chose et à le voir pour ce qu’il n’est pas plutôt que pour ce qu’il est. Parfois, cela signifie que nous nous retrouvons avec trois chansons, à partir d’une idée. C’est arrivé sur Achtung Baby ! [l’album de U2 sorti en 1991, qui a tout changé].

C’était génial mais parfois on ne voit pas l’arbre qui cache la forêt", de conclure notre estimé guitariste dans les environs particulièrement boisés de la Colombie Britannique.

Notez cet article (de 1 à 5)
5/5(13) votes

Partagez cet article


Voir en ligne : The Independent

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 78

Derniers posts

Instagram widget

go-top