U2 au Forum : cinq pensées sur le dernier concert du groupe - U2 France

U2 au Forum : cinq pensées sur le dernier concert du groupe

vendredi 5 juin 2015 / par Corine/Dead / Tags:
JPEG - 44.2 ko

U2 le 26 mai dernier au Forum d’Inglewood. (Michael Robinson Chavez / Los Angeles Times)

par MIKAEL WOOD

La formation rock irlandaise U2 a emballé son séjour étendu mercredi soir à Los Angeles avec un concert joué à guichets fermés au Forum, le 5e du groupe dans la salle d’Inglewood avant que sa tournée Innocence and Experience ne se dirige vers l’Est, à Denver et au-delà.

En fait, le concert de mercredi, si l’on compte bien, était le sixième à L.A., avec celui donné la semaine dernière par nos diables d’Irlandais dans la, comparativement, minuscule salle du Roxy. Mais l’exposition durable de Bono à l’adoration de ses fans n’a jamais satisfait son insatiable appétit, bien entendu. Aussi, notre frontman s’est-il promené nonchalamment sur la scène du Forum, pleins feux, pour mieux voir les 17 000 et quelques Angelenos acclamer son arrivée une fois de plus.

“Le plus beau son au monde”, a-t-il lancé, “C’est vous !”

JPEG - 70.2 ko

Photo : Samy Mosher

Voici cinq pensées qui me sont venues en assistant à ce concert.

1. Le groupe semble vraiment disposé à faire bouger les choses.

Lorsque j’avais rencontré U2 le mois dernier à San Jose, the Edge avait abordé l’effet potentiellement dévastateur de la routine, comment le fait de présenter le même spectacle à la production racée soir après soir peut empêcher cette sorte d’animation que le groupe cherche à communiquer. Aussi, bien que le concert de mercredi ait ouvert, comme tous ceux qui ont été joués jusqu’à présent, avec “The Miracle (of Joey Ramone)”, U2 a enchaîné avec un air que je n’avais pas entendu à San Jose, “Out of Control”, aux accords brillants et sonnants de la guitare de the Edge, “Volcano” et “The Troubles”, qui nous a donné à voir la chanteuse suédoise Lykke Li en duo avec Bono par écran vidéo interposé.

2. Certains changements n’avaient vraisemblablement pas été envisagés.

Avant “Every Breaking Wave”, il y a eu un souci technique avec le piano de the Edge, de fait Bono a improvisé quelques minutes, le temps que l’équipe technique tente de résoudre le problème. Il a commencé par se demander si James Corden, qu’il a dit être au Forum, pouvait divertir le public. Puis, il s’est mis à bavarder avec une femme qui brandissait un panneau indiquant “Lesbians 4 Bono” (les lesbiennes sont pro-Bono), lui assurant que “Bono is for lesbians” (Bono est pro-lesbienne). Une autre lui a offert un bouquet qui l’a conduit à dire quelque mots sur l’un de ses performers préférés, Morrissey, réputé balancer des glaïeuls durant ses spectacles. Enfin, Bono a repéré quelqu’un déguisé en Elvis dans la foule et l’a invité à le rejoindre sur scène pour un petit extrait de “Can’t Help Falling in Love”.

JPEG - 35.7 ko

“Les gens viennent voir U2 car ils s’attendent à ce que l’inattendu arrive”… dixit Larry Mullen Jr. à San Jose, et peut-être que c’était cela qu’il voulait dire.

3. "Songs of Innocence" se rachète un peu grâce à une set en live.

“Every Breaking Wave”, quand the Edge a enfin pu la jouer, était adorable mercredi, son arrangement réduit à une simple ballade au piano. Mais ça n’était que l’une des nombreuses chansons de l’album hyper médiatisé de U2, “Songs of Innocence” qui semble prendre vie sur la route, au côté du furieux “Raised by Wolves” et d’“Iris (Hold Me Close)”, le tendre ode de Bono à sa mère, décédée alors qu’il n’avait que quatorze ans. Lâché sans avertissement dans près d’un demi milliard de comptes d’utilisateurs iTunes l’an dernier, ces morceaux n’ont eu qu’un faible impact positif. Ici, cependant, ils sont à la hauteur des standards du groupe.

4. En fait, le nouveau matériel est plus vivant que certains de ses oldies.

Au Forum, “Sunday Bloody Sunday” et une poignée de titres d’“Achtung Baby” – tout particulièrement le lascif “Mysterious Ways” — vibrent avec l’électricité. Pourtant “With or Without You” et “Where the Streets Have No Name” semblaient obligatoires comme deux tantes âgée de Bono qu’il serait obligé d’aller voir s’il était de passage. Même “Pride (in the Name of Love)” qui m’avait donné la chair de poule à San Jose, était un peu lourde, preuve que the Edge ne cherchait pas les compliments lorsqu’il m’avait dit que ce que l’on voit parfois à un concert de U2 ce sont “quatre personnes qui tentent de faire arriver quelque chose qui n’arrive pas.”

JPEG - 60.5 ko

(Michael Robinson Chavez, Los Angeles Times)

5. On n’a pas fini d’entendre parler et de voir la tournée Innocence and Experience.

Bien que les dates aient été annoncées seulement à la mi-novembre, Bono déclare que son groupe “envisage de revenir” en 2016. “Il faut avoir de très bonne raisons pour quitter sa famille”, m’avait-il confié avant de poursuivre : “les chansons sont au sommet de cette liste, viennent ensuite les spectacles. S’ils sont vraiment géniaux et que vous sentez que c’est un truc unique, alors, ça en vaut vraiment la peine.”

Mises à part quelques vieilleries, ces spectacles étaient uniques.

Notez cet article (de 1 à 5)
3.71/5(59) votes

Partagez cet article


Voir en ligne : Los Angeles Times

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 35

Derniers posts

Instagram widget

go-top