L’anthologie des clips de U2 (Part. I) - U2 France

L’anthologie des clips de U2 (Part. I)

jeudi 25 août 2011 / par Pauline / Tags:

U2France vous propose une série d’articles consacrée aux clips de U2 en suivant leur évolution de 1980 à 2009. La première partie porte sur la période 1980-1984, de Boy à The Unforgettable Fire.

Au début des années 1980, certaines chansons pourtant sorties en single n’ont pas de clip. C’est le cas de A Day Without Me, premier extrait de Boy en 1980, et de Fire, premier single issu de l’album October en 1981. Pour ces deux albums c’est le deuxième single qui bénéficiera d’un clip : I Will Follow, premier clip de U2, réalisé à la fin de l’année 1980. Un clip assez basique signe de son époque : le groupe joue devant la pochette de son album.




En août 1981 la chaîne de télévision américaine MTV est créée. Elle propulse aussitôt la création de clips en inventant le concept de chaîne musicale dont la fonction majeure est la diffusion de clips. Dès lors les clips sont plus travaillés, aboutis et deviennent un réel outil de promotion pour les artistes. Trois mois après la création de MTV sort l’album October, deuxième opus de U2 dont le second single Gloria sort simultanément. Le net progrès depuis I Will Follow est plus que flagrant : le clip est tourné en extérieur (dans le bassin du Canal à Dublin), quelques effets visuels ont été ajoutés et il y a plus de plans différents dont une vue aérienne.

L’année suivante le clip A Celebration marque une nouvelle avancée dans le récit filmé des chansons de U2. Le groupe y est présenté dansant dans la prison de Kilmainham au lieu d’une pause statique à se contenter de jouer une chanson. C’est également la première fois que la signification de la chanson est illustrée, le clip n’est plus seulement un outil de promotion, il permet également de narrer paroles et musique. Bono parle de changements pour l’Irlande et de libération (« I believe we can be free, I believe you can loose these chains » / « Je crois que nous pouvons être libres, je crois que tu peux défaire ces chaînes »), ce qui colle au décor retenu du milieu carcéral.




En 1983 l’importance du clip est telle que le groupe quitte les frontières de Dublin pour tourner, New Year’s Day, en Suède. Un plus gros buget est réservé à la création d’un clip, preuve que le groupe a bien compris où reposaient ses intérêts commerciaux. Un second single transporte le groupe à Paris. Two Hearts Beat As One, met en scène le groupe alors qu’il joue devant le Sacré coeur et que le jeune Peter Rowen (le garçon sur les pochettes de War et Boy) parcourt les rues parisiennes pour admirer les membres d’un cirque.




Le troisième single phare de cet album est quelque peu particulier. Sunday Bloody Sunday, extrait de War, fait littéralement exploser le monde au son de U2 et ce titre devient un hymne, la signature du groupe. Pas de clip tourné pour le promouvoir mais une vidéo mythique tourné à Red Rocks dans le cadre d’un mini LP qui finira en vidéo puis en DVD, un must pour tout passionné de U2. A cette époque, déjà, il s’agissait du morceau qui faisait vibrer les foules... 30 ans plus tard, il passionne toujours autant. L’absence de clip mis en scène et le choix du live peut être une manière d’innover ou bien peut être interprété comme une précaution : comment illustrer par l’image ce récit des violences en Irlande sans prendre position et ne pas être mal compris.

En septembre 1984 sort LE single de U2 le plus vendu à ce jour, Pride (In The Name Of Love). Le groupe se veut plus exigeant et soigne la photo, le son, l’image, le récit et entreprend une longue collaboration avec le photographe Anton Corbijn. Il s’agit là d’un 2nd choix, car à l’origine, une vidéo avait été tournée par Donald Cammell en sépia qui reste à ce jour la plus connue tournée sur les docks à Dublin. The Unforgettable Fire amorce définitivement un virage dans l’histoire des clips de U2 depuis le début des années 1980. Il est bien loin le temps des caméras fixes filmant le groupe dans une salle unicolore, jugez plutôt !




Correction, editing et complément d’info. : Corinne/Dead

(à suivre...)

Notez cet article (de 1 à 5)
3/5(2) votes

Partagez cet article


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 51

Derniers posts

Instagram widget

go-top