’Les jeux sont faits...’ - U2 France

’Les jeux sont faits...’

lundi 28 mars 2011 / par Corine/Dead
JPEG - 25.1 ko

Transfert. Londres Auckland (3e jour)

Singapour - Sydney s’est passé sans encombre, tout ce qu’un homme peut espérer sur un vol. J’ai de nouveau regardé Shrek, disons plutôt la plupart du temps, ce qui a contribué à me mettre dans l’ambiance. Me suis rendormi, ai de nouveau mangé, un petit peu lu et ai même bossé un petit peu me sentant vaguement inspiré.

A l’aéroport de Sydney, nous avons retrouvé la troupe qui était passé par Bangkok. J’en ai retrouvé certains au restaurant chinois de l’aéroport, et d’autres à un bar mais j’avais plus envie d’une omelette que d’autre chose, aussi les laissais-je déjeuner en paix. Ça semblait un peu plus que surréaliste de se retrouver aussi soudainement à Sydney (j’ai aperçu l’Opéra à notre descente). Ayant laissé derrière moi le début d’un automne gris à Londres, quelques longues siestes plus tard, tout n’étaient que cieux bleus et soleil brillant. En retournant à la porte j’ai eu ma première vague de ce qui ressemblerait à un tapis virant à l’éponge. Des hordes de personnes marchant, tirant leurs sacs à roulettes, sac à dos et autres valises – une autre prise pour le clip de Moment of Surrender. Les gamins faisant les malins à la porte. C’est sûr qu’ils auraient pu voyager comme bagage contrôlé.

La dernière partie de la tournée était bon bien que la nouveauté de l’aviation à ce stade était épuisante. Enfin, je parvenais à entre dans mon bouquin, The Elegance of the Hedgehog (L’élégance du hérisson), et ronflais sur une centaine de pages. C’est une drôle d’histoire sur les propos d’une concierge à Paris, mais maintenant, ça y est j’ai accroché.

Deux ou trois heures plus tard, je levais les yeux de mon livre et regardais par le hublot. Je fus complètement saisi par la vue qui s’offrait à moi – tout en bas était l’infini, une mer d’un bleu profond, sans coupe, tandis qu’au-dessus le ciel d’un bleu profond à l’infini sans cassure. Ces deux vastes étendues s’étiraient au-delà de mon champ de vision périphérique et étaient pratiquement de la même couleur, peut-être que le ciel s’obscurcissait légèrement alors qu’il montait dans l’espace infini. La seule séparation était une bande de nuages cotonneux dans le lointain, s’éloignant plutôt de manière appropriée de la ligne d’horizon. Le vide de ces deux éléments était ce qu’il y avait de plus saisissant, brillamment illuminés par le soleil, tout était tellement clair et craquant, j’observais d’en haut une planète entièrement composée d’eau, semblait-il, et la courbe de la terre était clairement dessinée. Cela signifie-t-il que l’eau est courbée ? À l’évidence, oui, tout au moins à mon sens, ce qui je suppose signifie que tout élément “plat” de l’eau est également courbe, même en quantité infime. Je sais, je sais, ça fait un bout de temps que je suis debout !

Enfin, enfin, nous descendons dans un Auckland nuageux, achevant ce qui j’en suis quasi certain est le plus long voyage que j’ai jamais effectué. (Mes lecteurs habitués se souviennent peut-être de ma fantastique débâcle pour rejoindre Perth depuis Santiago durant la tournée PopMart – une saga épique de connexions ratées avec pour résultat un trajet de quatre jours, mais au moins cela impliquait quelques arrêts en hôtels, contrairement au vol direct d’aujourd’hui.) L’aéroport d’Auckland était désert aussi nous dirigions-nous gaillardement vers les douanes et la réception des bagages.

Je récupérai mon sac (c’est toujours un soulagement) et trouvais un chauffeur qui m’attendait. Nous sommes passés devant ces bungalows de bois au toit en zinc, très populaires dans cet endroit du monde avant d’arriver en ville. C’était un après-midi morose mais je n’avais jamais été aussi content de retrouver la terre ferme. Il est 16 h et je dois rester éveillé jusque vers 22 heures pour pouvoir espérer combattre mano a mano le décalage horaire. Les jeux sont faits.

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : U2com

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 54

Derniers posts

Instagram widget

go-top