Les moments inédits et insolites du 360°Tour - U2 France
Accueil / Zoonation / Les moments inédits et insolites du 360°Tour

Les moments inédits et insolites du 360°Tour

mardi 17 janvier 2012 / par Pauline / Tags:

Suite de notre revival 360° Tour. Aujourd’hui nous vous proposons une compilation de ces moments uniques en concert, aussi bien les ratés que les raretés, qui ont ponctué la tournée.

JPEG - 35.1 ko

Auteur : Pauline

Du spectaculaire
Les moments uniques les plus spectaculaires de la tournée reviennent au public de U2. Le premier c’est bien évidemment celui que vous apercevez à l’image ci-dessus : le tifo créé à Rome le 8 octobre 2010 (un tifo est l’image donnée par une multitude de feuilles de couleurs que brandit chaque membre du public). Pour la chanson I Still Haven’t Found What I’m Looking For les fans s’étaient passés le mot de représenter un drapeau irlandais dans les tribunes arrières de la scène ainsi que le mot « one » dans les tribunes côté The Edge.

Un an plus tôt un tifo impressionnant avait été fait à Chorzow, en Pologne. Le 6 août 2009 les Polonais ont profité de la chanson New Year’s Day, chanson inspirée par le mouvement polonais ’Solidarnosc’, pour dessiner leur drapeau : le blanc pour les personnes en tribune et le rouge créé par le public en pelouse. L’effet a d’autant plus été réussi que la Griffe et l’écran étaient illuminés en rouge et blanc, en référence eux aussi au drapeau polonais. A la fin de la chanson le groupe a applaudi et remercié le public.

Des cafouillages
A chaque tournée ses cafouillages. Fidèle à la tradition le 360° Tour n’y a pas échappé. On aurait pu craindre de gros problèmes liés à l’envergure de la scène (comme un certain citron qui a refusé de s’ouvrir en 1997, laissant le groupe pris au piège dedans) mais il n’en a quasiment rien été. Mis à part l’écran qui a refusé de se déplier à Helsinki le 21 août 2010, ce qui a engendré un commencement de concert légèrement en retard, et le micro suspendu qui ne s’est pas éclairé à cause de la pluie à Moscou en 2010, la Griffe a été irréprochable.

Il n’en va pas de même pour Bono et The Edge, l’un oubliant de temps à autre les paroles de ses chansons et l’autre cherchant parfois ses accords. Ne voulant pas m’écouter tous les bootlegs des concerts pour rédiger cet article je me contenterai de faire appel à ma mémoire pour en citer deux. Tout d’abord Elevation à Munich le 15 septembre 2010, sur le premier refrain The Edge se trompe dans les paroles. Cela a donné lieu à un joli couac puisque Bono a tenté de se caler sur lui tandis qu’Edge reprenait les bonnes paroles… Au final impossible pour les deux compères de chanter la même chose durant tous le refrain ! Un second cafouillage s’est déroulé durant One lors du concert d’ouverture de la tournée, à Barcelone le 30 juin 2009. Ce raté est le raté classique des concerts d’ouverture : sur le premier refrain Bono est perdu dans la chanson et demande alors à The Edge de reprendre au couplet précédent. Admirez plutôt :




Larry et Adam sont quant à eux passés entre les mailles du filet. Quoique... Non, voilà un petit moment peu pratique pour Larry durant Mysterious Ways au Chili le 24 mars 2011 (à 0:21) :




Le reste des cafouillages de la tournée est à imputer au staff de U2. Par exemple à Glasgow le 18 août 2009, où les ingénieurs du son mettent un petit moment avant de s’apercevoir qu’il n’y a aucun son durant Walk On. Le 10 août 2010 à Francfort un problème survient avec un oubli de taille : le piano, situé sous la scène, n’a pas été remonté à temps pour New Year’s Day. The Edge a dû improviser à la guitare pour l’intro de la chanson, lui donnant ainsi un tempo punk inhabituel mais intéressant. Le piano est arrivé sur scène au milieu de la chanson.

Des chansons
Plusieurs chansons n’ont été jouées qu’une seule fois durant la tournée ou ont eu une interprétation toute particulière. On pense à Knockin’ On Heaven’s Door, chanson de Bob Dylan, jouée uniquement à Moscou le 25 août 2010, ou encore à tous les duos uniques dont The Model à Sao Paulo le 13 avril 2011. Pour les titres de U2 interprétés une seule fois il y eut Spanish Eyes à San Sebastian le 26 septembre 2010, Boy Falls From The Sky à Coimbra le 3 octobre 2010, et l’attendu 40 à Moncton le 30 juillet 2011 pour le concert de clôture de la tournée.

D’autres chansons ont été jouées plusieurs fois mais ont aussi été uniques de part leur prestation. A Berlin le 18 juillet 2009 le groupe invita sur scène des fans pour jouer Angel Of Harlem :




Autre fait inédit du point de vue des chansons, c’est le duo Ultra Violet (Light My Way) et Hold Me, Thrill Me, Kiss Me, Kill Me. Pour tous les autres concerts le rappel commençait par l’une ou l’autre chanson, mais pas à Horsens le 16 août 2010 où les deux titres se sont suivis.

Dernière chanson rare de la tournée, et on a tendance à l’oublier, c’est la version album de I’ll Go Crazy If I Don’t Go Crazy Tonight lors du deuxième concert de la tournée, à Barcelone le 2 juillet 2009. Ce soir-là la version remixée a été jouée, comme à chaque concert par la suite, mais la version album a également été de la partie pour les besoins de Blackberry qui reprenait ce titre dans sa pub.

Des imprévus
Les imprévus ne sont pas forcément des défauts comme en témoigne le concert de Sao Paulo le 10 avril 2011. Quelques minutes avant le début du concert U2 décide de modifier sa setlist afin de jouer pour la première fois de la tournée le titre Out Of Control. Ce fut peut-être la première fois de toute la carrière de U2Adam sauta sur scène telle une puce !

Les autres imprévus sont quant à eux plus de l’ordre des problèmes. Notamment quand U2 oublie qu’il y a un couvre-feu dans la ville où il joue... Résultat à Brisbane le 9 décembre 2010 : le groupe se retrouve pris par le temps à la fin du concert et se voit dans l’obligation de laisser de côté Moment Of Surrender. Un autre cas de figure de chansons passées à la trappe s’est passé à Zurich le 12 septembre 2010. Le concert a été très pluvieux et même trop pluvieux car il a donné lieu à des problèmes techniques qui ont contraint à annuler deux des trois chansons du rappel. Le concert s’est ainsi achevé sur Streets suivi de Moment de Surrender.

Au rayon des imprévus il y a aussi les fans qui montent sur scène alors qu’ils n’y sont pas invités. Le 20 juillet 2011, à East Rutherford durant Where The Streets Have No Name, un fan réussit à atteindre la scène. Ce qui ne plait visiblement pas un Larry légèrement effrayant qui s’empresse de prévenir la sécurité... tout en continuant à jouer.




Dernier imprévu : La Plata le 3 avril 2011. Le concert se termine, le groupe prend le chemin des loges mais au moment de quitter la scène un fan surgit derrière eux. The Edge prend très vite la tangente (!) tandis que la sécurité intercepte le fan quelque peu violemment. Larry intervient pour calmer la sécurité mais renonce voyant un coup de poing asséné au fan et c’est finalement Bono qui se mettra en travers pour calmer le jeu. De quoi freiner les ardeurs de ceux qui voudraient relever le pari de monter sur scène !

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : 360°Tour dans le Wiki

Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 31

Derniers posts

Instagram widget

go-top