Qui est le traînard maintenant, Bono ? - U2 France

Qui est le traînard maintenant, Bono ?

vendredi 22 juin 2007 / par Corine/Dead

Les rockeurs irlandais Bono et Bob Geldof se sont montrés particulièrement critiques au sujet de la générosité du Canada au début du mois, omettant le fait que le gouvernement canadien envoyait des millions de dollars en aide au développement à leur propre pays - le 4e pays le plus riche au monde.

John Ivison

Bono et Mr. Geldof ont critiqué l’échec du Canada à respecter ses engagements de doubler l’aide au développement. Le chanteur leader de U2 a été jusqu’à qualifier le Canada de "trainard".

Pourtant, grâce à l’International Fund for Ireland (le fond international pour l’Irlande), le département des affaires étrangères a contribué à hauteur de 7.7 millions de dollars en création d’emplois et en projets de réconciliation entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande - tous deux ayant d’ailleurs un PIB supérieur à celui du Canada.

"Lorsque les Canadiens pensent à l’aide, ils pensent sans aucun doute que leur argent est employé pour contribuer à fournir les besoins humains de base aux pays pauvres", de déclarer Mr. Taylor.

"L’aide à l’Irlande - une économie en pleine expansion où les taxes sont bien plus basses qu’au Canada - est une utilisation absurde de cette soi-disant aide", a-t-il poursuivi.

Dans une étude réalise par le Conference Board of Canada publiée la semaine dernière, l’Irlande s’est vu attribuer un "A" pour sa performance en matière d’économie, basé sur son taux de croissance qui a fait d’elle le 4e pays au monde au plus fort PIB après des années de reconnaissance pour son taux de chômage fort élevé et un taux d’émigration tout aussi élevé. dans cette même étude, le Canada obtient un "B."

Bono peut penser que le Canada est un trainard, mais la destination de notre aide à l’étranger suggère que nous sommes en têtes des pays qui donnent à ceux qui ne méritent pas ou n’ont nul besoin de notre aide.

Par exemple, Hugo Chavez, le leader vénézuélien, s’est bâti un grand capital politique en expédiant du pétrole de chauffage de basse qualité aux Américains pauvres du Massachusetts à l’Alaska. Pourtant, son Arcadie socialiste n’est pas inondée de pétrodollars au point qu’elle puisse refuser les 3 millions de dollars que lui a versés le Canada en aide humanitaire en 2004-05.

La Chine est un autre récepteur de l’enveloppe de ce programme, elle a reçu 57 millions de dollars la même année malgré ses abus systématiques et considérables en matière de respect des droits de l’homme.

"Donner de l’argent à la Chine - un pays à la croissance économique annuelle de 10%, bénéficiant d’armes nucléaires et d’un programme spatial - est aussi ridicule [que l’aide à l’Irlande]", de souligner Mr. Taylor.

Dans la catégorie des pays qui ne devraient pas recevoir de l’argent des contribuables canadiens en raison du fait qu’ils se portent plutôt bien, que penser du Brésil, de la république tchèque, de l’Estonie ou bien encore de la Pologne ? Cette dernière a reçu 61 millions de dollars d’aide humanitaire en 2004-05, bien que le gouvernement ait eu le bon sens de souligner que son accession à l’Union européenne devrait invalider un futur financement.

Ces gouttes d’argent ne représentent pas tant en elles-mêmes, mais rassemblées elles s’élèvent à plus de 2 milliards d’aides en aide outremer chaque année.

Les Canadiens attendent de cet argent qu’il soit dépensé avec sagesse, mais un grand nombre de preuves montre qu’il y a place à amélioration. C’est cette même conclusion qui a amené le Libéral membre du parlement John McKay à présenter un projet de loi de membre privé pour améliorer l’objectif et la responsabilité de l’aide outremer ; "Si vous demandiez à l’homme de la rue : que pensez-vous qu’il est advenu de vos 3 millions de dollars en aide ? Il vous répondrait probablement qu’on l’emploie pour creuser des puits au Kenya. Et bien, pas vraiment... "

Le projet de loi 293 instaure des critères de ressources d’éligibilité pour les agences de développement international, en mettant l’accent sur la réduction de la pauvreté et sur la transparence. il a été adopté par la House of Commons, malgré l’opposition du gouvernement et est actuellement sur le grill au sénat où les Conservatistes (et même quelques libéraux) essaient de bloquer son passage avant la fin de la session.

Le gouvernement continue de lutter contre ce projet de loi car il ne veut pas que sa réserve soit enchaînée par le Parlement. Mais étant donné la liste de récepteurs d’aide, peut-être qu’un peut de chaînes remettrait de l’ordre. Même si Bono et Sir Bob, fan notoire des mots commençant par la lettre "f", pourraient être d’accord sur ce point.

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : National Post

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 46

Derniers posts

Instagram widget

go-top