U2 par Davis Guggenheim & Stephen Mooallem (Fin) - U2 France

U2 par Davis Guggenheim & Stephen Mooallem (Fin)

vendredi 30 décembre 2011 / par Corine/Dead / Tags:

’Nous avions tous les signes d’une belle réussite. Pourtant, nous avions tous le sentiment qu’il y avait quelque chose de plus important pour nous que ce que nous venions d’accomplir.’—The Edge

JPEG - 398.2 ko

Photo : Anton Corbijn

GUGGENHEIM Bien, c’est une autre loi de la physique des groupes de rock. Quand on a 17 ans, on a le sentiment de n’avoir rien à perdre. Mais les années passent...

THE EDGE Et on a bien plus à perdre.

BONO C’est intéressant cependant, parce qu’on dirait que l’on arrive à la fin de ce qui était considéré comme l’âge d’or des groupes de rock et c’est un phénomène étonnant que de revenir au Beatles, au travers des Clash, Pixies, Nirvana, Arcade Fire. Aussi, j’espère que ce film que tu as réalisé Davis, aura une quelconque utilité un jour pour les personnes désireuses de comprendre pourquoi des personnes faisaient autrefois de l’art ensemble de manière collaborative, parce que la plupart des artistes ne travaillent pas comme cela. Ce n’est pas comme appartenir à une équipe de football. Voyez-vous, quand on s’appelle Julian Schnabel, on se lève le matin et on peint. Quand on est Damien Hirst ou Jeff Koons, on créée des objets d’une beauté extraordinaire (NDLT : subjectif, question de goûts... comme pour toute oeuvre d’art !) et Jeff Koons a des équipes qui travaillent avec lui, mais c’est toujours lui et son point de vue. Toi, Davis, tu travailles en faisant appel à la collaboration mais c’est ton point de vue qui est exprimé. Et l’on ne peut écrire des livres ou de la poésie en tant que quatre personnes. Mais quatre personnes se réunissent dans le contexte d’un groupe de rock et il en ressort le plus riche filon de cette culture : Les Beatles, j’en suis convaincu, sont aussi importants que Bach, Beethoven ou Picasso. Aussi, je pense qu’il y a quelque chose dans ce truc... Je me sens très concerné par ce film, cependant, parce que je le considère comme un solipsiste, parce qu’il y a des guerres en cours, voyez-vous. Le printemps arabe, la famine en Afrique de l’est, et voilà pas quatre gars qui parlent de leur processus créatif .

GUGGENHEIM J’aurais pu vous filmer dans votre ferme de poissons d’élevage (pisciculture).

BONO Ouais, et c’est l’histoire d’un album où ils sont sensés avoir largué leurs valeurs morales et on les voit agoniser dessus et absolument pas glisser le long de la surface des choses... Je veux dire que nous l’étions, mais simplement d’une manière très sérieuse. Aussi, ai-je un peu lutté contre ce film. Mais, puisqu’on en parle, c’est moi-même qui me suis convaincu à figurer dans ce qu’il est ... Bon, écoutez, même si l’on ne s’intérresse pas à U2 ou à ce que nous faisons, le processus créatif est un sujet qui vaut la peine d’être exploré et le groupe de rock c’est un truc qui mérite qu’on y jette un oeil en en donnant un petit aperçu. Est-ce la raison pour laquelle tu as fais ça ? Je suis curieux. Pour quelle raison ?

GUGGENHEIM Disons qu’à mes yeux, tous les quatre vous représentez un mystère et continuez de l’être. Nous avons déjà abordé la façon dont procèdent les autres musiciens seuls, et combien cela doit être horrible d’être seul, et combien c’est merveilleux de collaborer avec d’autres personnes, et cependant combien il est dur de continuer à faire vivre ça. C’est un peu comme le mystère d’un mariage réussi. Lorsqu’on en voit un, on ne peut s’empêcher de se dire : “Wow. Ce qu’ils font là est fantastique. Je ne sais pas comment ils font.”

BONO Mmm... Alors tu n’as pas résolu notre histoire.

GUGGENHEIM Non, absolument pas. Mais peut-être que nous avons décrit une petite part de son mystère grâce à ce film.

MOOALLEM Alors, avec Achtung Baby, vous tentiez de trouver la clef des trucs qui se passaient à cette époque. Aujourd’hui, en 2011, que voulez-vous saisir ?

BONO Bien, disons qu’aujourd’hui que je ne suis plus sur la route, ce qui personnellement m’enthousiasme c’est l’opportunité de me trouver dans un endroit où je suis suffisamment immobile pour en fait, avoir la perception de ce qui est réel. Nous nous sommes déplacés tellement vite au cours de ces deux dernières années et demi que ça a été vraiment très dur de comprendre ce qui avait suffisamment de sens pour moi pour m’y investir et écrire de la musique ou des textes à ce sujet. Aussi, à présent, je savoure la possibilité de me contenter de simplement écouter, absorber et tout prendre pour trouver la réponse à cette question. Ça va prendre un peu de temps. J’apprécie vraiment la pop en ce moment. L’explosion de couleurs que constitue un disque tel que celui des Foster the People, cette sorte d’explosion de la lumière du jour qui à mes yeux représente le punk rock dans l’immédiat. Il y a de la méfiance à trouver de la joie en ces temps de colère et de mélancolie. Mais où l’on s’arrête pour creuser son puits est très importants. Pour notre dernier opus No Line on the Horizon, sorti en 2009, nous sommes allés à Fez au Maroc, et quelque part, c’est remarquable parce qu’on se trouve en ville sainte mais que c’est une ville réputée pour sa tolérance à la fois envers les chrétiens et les juifs.Le Festival de musique de Fez mérite vraiment le détour. Il s’agit d’un festival de musique sacrée. Mais je pense que les localisations sont vraiment importantes pour nous. J’ignore où nous allons aller à présent... Même trouver le désert pour The Joshua Tree, est ne fait arrivé une fois l’album terminé, ça n’est qu’alors que nous avons trouvé cette image... La localisation géographique semble être importante selon nous. J’ignore où nous allons nous rendre après.

MOOALLEM Tout le monde semble essayer de répondre à cette question dans l’immédiat : la question d’où aller après. Nous nous trouvons dans une période trouble, pas différente du début des années 1990.

BONO C’est exactement cela. je veux dire que nous parlons d’une époque, il y a vingt ans de cela, lorsque le rideau de fer a été abattu à jamais. C’est exactement ce qui se passe en ce moment même en Afrique du nord. Les gens sont dans la rue, à le recherche de leur identité. Au bout du compte, il s’agit d’une sorte de libération, qu’elle soir sexuelle, spirituelle ou politique. A l’heure actuelle, en absence de travail, le matérialisme n’est pas une blague. Mais nous vivons des temps excitants,les fondations tremblent et de nouvelles choses vont éclore. Un nouvel art, de nouveaux artistes, de nouvelles idées et de nouvelles voix. En fait, je crois en l’innovation et en la pensée libre, aussi je crois encore qu’il existe de la vie dans la civilisation occidentale et pourtant, en quelle sorte, elle arrive à sa fin. Le monde déplace son axe vers l’Orient et ces choses arrivent vite, le dollar n’est plus au coeur du monde commercial et le monde est bouleversé à tout jamais. Ça n’est pas encore arrivé et j’espère que cela n’arrivera pas, mais c’est le genre d’époque dans laquelle nous vivons... Et, ouais, Dieu, nous ferions bien de faire un bon album.

THE EDGE Il existe certainement suffisamment de matériel pour ça.

GUGGENHEIM Reste ce célèbre cliché sur la sensation de pression pour ce qui est de l’écriture d’un second album après le succès du premier. Mais comment décrire cette pression pour faire un second grand album en comparaison à la pression de faire un album aujourd’hui ?

BONO Il n’y a rien de comparable. Absolument rien. Nous ne nous sommes jamais trouvés confrontés au genre de trucs auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui.

THE EDGE Peut-être que c’est le maximum.

BONO Je ne sais pas... Je le sens c’est tout. Voyez-vous, nous voulons avoir une véritable bonne raison d’exister, et c’est tout.

THE EDGE Une raison d’exister.

BONO Ouais...

THE EDGE Chercher une raison d’exister...

BONO J’aimerais simplement aller à Vegas... Je pense que ce serait génial. J’en ai assez d’aller à la gym, de manger sainement. je pourrais aller à Vegas, j’ai un torse velu.

GUGGENHEIM Tu veux juste pouvoir porter ces fringues.

BONO Tom Jones—J’ignore si tu es au courant Edge, mais c’est l’un de mes héros.

THE EDGE Vous voyez, quand je commence à être un peu nerveux à propos de ce qui est essentiel, je mets un disque de Patti Smith Horses (1975) ou de Television Marquee Moon (1977) et d’une certaine façon, j’ai les idées plus claires.

BONO Et [chanter alors ?] “It’s not unusual to be loved by anyone... ” ? (NDLT : "It’s not unusual" par Tom Jones)

THE EDGE Ça a sa place. Voyez-vous, pour les mariages, les réunions de famille...

BONO L’un de mes livres préférés est Learning From Las Vegas. C’est un manuel d’architecture. Je pense que lorsqu’on prononce le mot Vegas ce qu’on veut dire ce sont des gens qui vont à Vegas pour se lâcher, faire les imbéciles, mais en fait ... C’est un endroit extraordinaire. Je pense que je ferais simplement des allers et retours à pied dans le foutu désert, vous voyez, et il y a du monde, et que je chanterais simplement des chansons... J’adore Vegas.

THE EDGE Vous voyez, qu’est-ce que je vous disais, c’est là qu’il est important pour Bono que ses amis interviennent.

Davis Guggenheim est le réalisateur oscarisé en 2006 pour son documlentaire An Iinconvenient Truth (une vérité qui dérange), son prochain long-métrage a pour titre Waiting for Superman.

Stephen Mooallem est le rédacteur en chef du magazine Interview.

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : Interview magazine

Toutes les versions de cet article : [English] [français] [français] [français] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 48

Derniers posts

Instagram widget

go-top